La langue française

Fibrille

Définitions du mot « fibrille »

Trésor de la Langue Française informatisé

FIBRILLE, subst. fém.

A.− Petite fibre.
1. ANAT. Petit filament composant un tissu, un organe, une fibre. Il [l'influx nerveux] passe d'un neurone à l'autre en franchissant la membrane synaptique. Il pénètre de la même façon dans la fibre musculaire sur laquelle s'appliquent les bulbes terminaux des fibrilles (Carrel, L'Homme,1935, p. 109).Lorsqu'une fibre se contracte, elle se contracte au maximum de sa capacité, et par ailleurs, le nombre de fibres ou de fibrilles qui entrent en action est d'autant plus important que l'excitation a été plus intense (QuilletMéd.1965, p. 371).
Au fig. Peut-être la profonde passion d'Eugénie devrait-elle être analysée dans ses fibrilles les plus délicates (Balzac, E. Grandet,1834, p. 122).
2. BOTANIQUE
a) Ramification la plus fine d'une racine formant le chevelu (cf. Bouillet 1859).
b) Vrille ou filament serpentin de certaines plantes. Voyez les fibrilles déliées, fleuries, sans cesse agitées de l'amourette purpurine qui verse à flots ses anthères presque jaunes (Balzac, Lys,1836, p. 120).Les orchys étranges, les plantes échevelées entrelacent capricieusement les torsades sinueuses de leurs fibrilles et de leurs grappes (Taine, Notes Paris,1867, p. 125).Des deux côtés du perron se dressaient tables et bancs, et des tonnelles au-dessus où s'éparpillaient les fibrilles et les feuilles de la vigne vierge (Gobineau, Pléiades,1874, p. 329).
3. TECHNOL. (papet.) Filament constituant l'enveloppe externe des fibres de cellulose (cf. Lar. Lang. fr.). Lorsqu'au cours d'un tirage le papier dépose des fibrilles sur le blanchet (...) le conducteur devra (...) remédier à cet inconvénient (Chelet, Lithogr.,1933, p. 283).
B.− P. anal. Petite ligne en réseau; en partic., petite ride ou petite veine colorée apparaissant sur la peau. (Quasi-)synon. ridule, veinule.Mais plus tard cette merveille [l'œil] devient d'une horrible mélancolie, quand les passions ont charbonné ces contours si déliés, quand les douleurs ont ridé ce réseau de fibrilles (Balzac, Splend. et mis.,1844, p. 51).Un qui allait s'en aller, devenir douanier sans doute. Il avait les yeux pleins de petites fibrilles rouges (Druon, Gdes fam.,t. 1, 1948, p. 165):
... il éclata d'un petit rire qui se prolongea pendant quelques instants, humectant les yeux bleus du vieux diplomate et faisant vibrer les ailes de son nez nervurées de fibrilles rouges. Proust, J. filles en fleurs,1918, p. 472.
REM. 1.
-fibrille, élém. suff. entrant dans la compos. de termes d'anat.a) Relatifs à la localisation des fibrilles (neurofibrille, tonofibrille). Une partie très différenciée faite de fibrilles musculaires ou myofibrilles, groupées en faisceaux ou colonnettes (Camefort, Gama, Sc. nat.,1960, p. 180).b) Ayant trait à la grosseur des fibrilles (micro-fibrille, macro-fibrille). Les fibres collagènes microscopiques sont formées d'ultrafibrilles longitudinales (Hist. gén. sc.,t. 3, vol. 2, 1964, p. 637).
2.
Fibrillé, ée, adj.Marqué de fibrilles, de lignes en réseau. Ce prêtre septuagénaire, un peu voûté et de ventre gros, encore vigoureux et large d'épaules, le visage fibrillé sous des cheveux gris qui ne blanchissaient pas (Malègue, Augustin,t. 2, 1933, p. 325).
3.
Fibrilleux, euse, adj.,bot. [En parlant de cellules composant des fibrilles végétales] Le testa, aminci dans la partie qui correspond au micropyle, est surmonté d'une épaisse caroncule formée de cellules fibrilleuses très transparentes (Ad. Brongniart, Graines foss.,1876, p. 30).Ce terme est attesté par Baillon t. 2 1886 et Gatin 1924 dans le sens plus général « qui a trait à un assemblage de racines, de fibrilles végétales ». Méd. Biol. t. 2 1971 le donne comme synon. peu usité de fibrillé « composé de fibrilles ».
Prononc. et Orth. : [fibʀil] ou [-bʀij]. [l] ds Besch. 1845, Nod. 1844, Littré, DG, Passy 1914, Barbeau-Rodhe 1930, Pt Rob.; [j] ds Fér. Crit. t. 2 1787, Warn. 1968 et Lar. Lang. fr. Mart.-Walt. enregistre principalement cette variante pour le dér. [fibrijasjɔ ̃]. Le mot est attesté ds Ac. 1762-1932. Étymol. et Hist. 1674 [Le Gallois P., Conservations académiques tirées de l'Académie de M. l'abbé Baudelot ds Lar. Lang. fr.]; 1689 (Traité des vapeurs par M. Lange ds Fr. mod. t. 14, p. 293). Dér. de fibre*; suff. -ille*. Fréq. abs. littér. : 36.

Wiktionnaire

Nom commun

fibrille \fi.bʁij\ ou \fi.bʁil\ féminin

  1. (Anatomie) Petite fibre.
    • Les fibres les plus déliées peuvent se partager en fibrilles.
  2. (Botanique) Dernières ramifications de la racine.
  3. (Par extension) Petit élément d'un ensemble.
    • Quant à Rémo, il est quelque part dans cette scène, fibrille de la conscience de son mélancolique aîné. — (Marguerite Yourcenar, Souvenirs pieux, 1974, collection Folio, page 266)

Forme de verbe

fibrille \fi.bʁij\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de fibriller.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de fibriller.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de fibriller.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de fibriller.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de fibriller.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FIBRILLE. n. f.
T. d'Anatomie. Petite fibre. Les fibres les plus déliées peuvent se partager en fibrilles. En termes de Botanique, il se dit des Dernières ramifications de la racine.

Littré (1872-1877)

FIBRILLE (fi-bri-l') s. f.
  • Terme d'anatomie. Petite fibre. Chaque fibre, que dis-je ! chaque fibrille est elle-même très en petit une machine qui, en exécutant des préparations analogues, s'approprie les sucs alimentaires, et leur donne l'arrangement qui convient à sa forme et à ses fonctions, Bonnet, Contempl. nat. Œuvres, t. VIII, p. 207, dans POUGENS.

    Terme de botanique. Nom des dernières ramifications de la racine. L'ensemble des fibrilles constitue le chevelu.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

FIBRILLE, s. f. (Anat.) diminutif de fibre. On peut donner ce nom plus particulierement aux filets transverses qui lient les fibres musculaires cylindriques. Les fibres du corps animal forment à la vûe simple des paquets d’autres fibres plus déliées, qui vûes au microscope, présentent un nombre prodigieux de petits filets renfermés dans une enveloppe commune, & ainsi de suite. On ignore où s’arrête cette progression observée par Lewenhoek & par plusieurs autres. (g)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « fibrille »

Diminutif de fibre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1674) De fibre et du diminutif -ille.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « fibrille »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
fibrille fibrj

Évolution historique de l’usage du mot « fibrille »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « fibrille »

  • Au-delà, il semble également possible, à la lecture de ces travaux, de trouver le moyen d'améliorer l'efficacité de l'enzyme de réparation et de prévenir cette formation de fibrilles caractéristiques de la maladie d'Alzheimer, mais aussi de la maladie de Parkinson et d'autres maladies neurodégénératives. La maladie d'Alzheimer, la cause la plus courante de démence chez les personnes âgées, est un trouble cérébral progressif irréversible qui tue les cellules cérébrales, détruit progressivement la mémoire et finit par affecter la pensée, le comportement et la capacité à mener à bien les tâches quotidiennes de la vie. Alors qu’il n’existe à ce jour aucun traitement curatif, « de nouvelles idées » sont bienvenues, écrit l’auteur principal, Steven Clarke, professeur de chimie et de biochimie à l’UCLA, « après plus de trois décennies de recherche infructueuses sur la maladie ». santé log, ALZHEIMER : Un nouveau coupable, le 23ème acide aminé de la bêta-amyloïde | santé log
  • L’amylose  est une pathologie dont le mécanisme n’est pas simple. Elle s’explique par l’accumulation, dans différents organes, de « fibrille amyloïque » ou substance amyloïque, résultant de l’accumulation de protéines fabriquées en excès par l’organisme. Cette accumulation de fibrille forme  des dépôts modifiant la structure et la fonction des tissus d’un organe, responsable alors de la maladie. Figaro Santé, Amylose - Qu'est ce que c'est ? - Fiches santé et conseils médicaux
  • fibrille ! AgoraVox, Lancet Gate : l'étude anti-hydroxychloroquine s'avère être une « escroquerie intellectuelle » - AgoraVox le média citoyen
  • «Les agrégats de protéines détectés par le laser sont typiques des pathologies neurodégénératives. Ils forment des filaments appelés fibrilles qui, en s'associant, créent des lésions cérébrales. Les protéines qui s'agrègent sont différentes selon la maladie mais ces fibrilles ont toutes en commun une structure très caractéristique, dite en feuillet bêta», explique le Dr Stéphane Haik, directeur de recherche à l'Inserm (équipe Maladie d'Alzheimer - Maladies à Prions de l'ICM et du Centre National de Référence des Prions). , La piste du laser contre Alzheimer et Parkinson
  • Les fibrilles de la protéine bêta-amyloïde (Aβ) sont le principal constituant des dépôts dans le cerveau de protéines pathologiques caractéristiques de la maladie d'Alzheimer. Avec ces nouvelles images, la structure tridimensionnelle est telle qu’elle permet d’afficher des détails structurels jusqu'alors inconnus. Par exemple, chacun des 42 acides aminés composant une molécule de bêta-amyloïde est désormais visible. Sciences et Avenir, Voir la maladie d'Alzheimer à l'échelle de l'atome - Sciences et Avenir
  • On diagnostique essentiellement deux types d’arythmies ventriculaires graves : la tachycardie ventriculaire (comme son nom l’indique, le cœur va vite et le problème provient des ventricules) et la fibrillation ventriculaire (le cœur « fibrille », donc ne se contracte plus efficacement, ce qui correspond dans les faits à un décès, à moins que l’arythmie ne soit traitée immédiatement). L’actualité, Les graves arythmies ventriculaires (2/4) | L’actualité
  • Un défibrillateur s’utilise en cas d’arrêt cardiaque. Que le cœur se soit arrêté ou qu’il fibrille – c’est-à-dire qu’il se contracte de manière désordonnée et inefficace –, il ne peut plus jouer son rôle de pompe et alimenter le cerveau et le corps en oxygène, ce qui peut entraîner le décès en quelques minutes. Le défibrillateur automatisé externe (DAE) analyse le rythme cardiaque de la victime avant de lui administrer, si nécessaire, un choc électrique (la défibrillation). Celui-ci interrompt l’activité anarchique du cœur et lui donne une chance de recommencer à battre normalement. Idéalement, il doit être délivré dans les 3 à 5 premières minutes. Au-delà de 4 minutes, le cerveau souffre très rapidement, les lésions cérébrales commencent à devenir irréversibles. Après 10 minutes, les chances de survie sont inférieures à 10 %. , Tout savoir sur le défibrillateur
  • « Les techniques de production actuelles sont rodées et bon marché. L'industrie aura donc sans doute besoin d'un peu de temps avant d'adopter les puces en bois », regrette Zhenqiang « Jack » Ma, professeur en génie électronique et informatique à l'université du Wisconsin. Cependant, la souplesse du substrat à base de nanofibrilles de cellulose pourrait rapidement présenter un avantage de taille dans le cadre du développement de l'électronique flexible. Futura, Des puces électroniques biodégradables à base de cellulose
  • L’origine des propriétés d’amortissement élevées des composites à fibre de lin est actuellement inconnue. Elle peut provenir des différentes échelles constituant le matériau : de celle de la micro-fibrille de cellulose, de l’ordre de 10 nanomètres, à celle des macro-porosités, de l’ordre du millimètre. , D’où vient l’amortissement des composites à fibres végétales ? – Enerzine

Traductions du mot « fibrille »

Langue Traduction
Anglais fibril
Espagnol fibrilla
Italien fibrilla
Allemand fibrille
Chinois 原纤维
Arabe ليفي
Portugais fibrila
Russe волоконце
Japonais 原線維
Basque zuntzexkak
Corse fibril
Source : Google Translate API

Synonymes de « fibrille »

Source : synonymes de fibrille sur lebonsynonyme.fr

Fibrille

Retour au sommaire ➦

Partager