La langue française

Feuillard

Sommaire

  • Définitions du mot feuillard
  • Étymologie de « feuillard »
  • Phonétique de « feuillard »
  • Évolution historique de l’usage du mot « feuillard »
  • Citations contenant le mot « feuillard »
  • Images d'illustration du mot « feuillard »
  • Traductions du mot « feuillard »

Définitions du mot feuillard

Trésor de la Langue Française informatisé

FEUILLARD, subst. masc.

A.− Branche garnie de feuilles; ensemble de branches avec leurs feuilles. J'agite un feuillard défleuri (Apoll., Alcools,1913, p. 97).Toute la forêt craquelait sous le vent et le froid. Les crapauds endormis battaient au fond du feuillard, secoués par leur cœur trop fort (Montherl., Célibataires,1934, p. 903).
Rem. Certains dict. gén. mentionnent un emploi spéc. au sens de « branches garnies de feuilles utilisées pour l'alimentation des animaux ».
B.− Emplois techn.
1. TONNELLERIE. Branche refendue de châtaignier ou de saule utilisée pour faire les cerceaux de tonneaux. Attesté par la plupart des dict. gén.
P. anal. Feuillard de fer, d'acier, ou, p. ell du déterminant, feuillard. Bande de fer ou d'acier, étroite et mince, servant à cercler des tonneaux, des pièces de bois, à renforcer des emballages. Un allègement maximum des emballages, que permet (...) le renforcement du bois par des cercles en feuillard ou en fil de fer (Industr. fr. bois,1955, p. 12).En partic. Bande de fer fixée à la barlottière et destinée à assurer l'assemblage des vitraux d'une fenêtre. Les traverses portaient des tenons à mortaise de barlottières, munis de leurs clavettes et des feuillards pour le maintien des vitraux (Fillon, Serrurier,1942, p. 8).
2. MÉTALL. Plaque de métal large et mince. Un vieux clocher à flèche bulbeuse, couverte de feuillards de zinc blanchis par l'air salin (Van der Meersch, Empreinte dieu,1936, p. 183):
La lucarne n'ayant pas de châssis, il avait cloué dessus un morceau de feuillard provenant d'une déchirure de navire. Cette tôle laissait passer peu de jour et beaucoup de froid. Hugo, Travaill. mer,1866, p. 168.
Rem. La docum. atteste un emploi apposé avec valeur d'adj. Fer feuillard. Fer en minces feuilles. Support de poulie en fer feuillard (Robinot, Vérif., métré et prat. trav. bât., t. 5, 1928, p. 27).
3. TEXT. ,,Bande métallique étroite servant à lier les balles de coton pour éviter qu'elles ne se défassent en cours de transport`` (Dubuc, infra Bbg.).
REM.
Feuillardier, subst. masculin.Ouvrier confectionnant des feuillards, des échalas, etc. Fines tiges de châtaignier fendues en deux pour fabriquer les cercles de barrique; les feuillardiers les préparent durant l'hiver dans les taillis de châtaigniers du Périgord (Fén.1970).
Prononc. et Orth. : [fœja:ʀ]. Ds Ac. 1835-1932. Étymol. et Hist. I. 1394 foillart « branche feuillue » (Hardouin, Trésor de vénerie, 499 ds T.-L.). II. 1. 1465 fueillart « branche de châtaignier fendu pour faire des cercles de tonneau » (Compt. de l'aumosn. de S. Berthomé, fo96 ro, Bibl. La Rochelle ds Gdf. Compl.); 2. 1783 p. anal. (Encyclop. méthod. Arts et métiers mécaniques t. 2, p. 745 : Feuillard [...] espèce de fer applati en verge carrée). Prob. empr. au langued. fulhard, fuiard (Mistral), qui est une déformation de l'a. prov. falhar (Levy Prov.) « branche fendue pour faire des cercles de tonneau », dér. du b. lat. *fallia (falla ds les gloses cf. TLL s.v. 176, 38), de fallere « tromper », synon. de fallacia « tromperie, artifice »; la déformation de falhar en fulhard est à attribuer à l'étymol. pop. qui a rattaché ce mot à folha « feuille », occ. mod. fueio (v. FEW t. 3, p. 391b). Fréq. abs. littér. : 10. Bbg. Dubuc (R.). Ét. terminol. sur certains termes de text. Banque Mots. 1973, no6, p. 187. − Thomas (A.). Nouv. essais 1904, p. 273.

feuillard (sur feuille),-

Wiktionnaire

Nom commun

feuillard \fœ.jaʁ\ masculin

  1. Branche ou ramille, pourvue de ses feuilles et qui servait de fourrage frais ou sec.
    • On coupe quelquefois ces feuillards sur les arbres dans les pâturages, pour être consommés sur place par les bestiaux ; souvent, après les avoir fait sécher, on les dispose en fagots qu'on met à couvert dans les granges comme fourrage. — (Antoine Richard, Dictionnaire raisonné d'agriculture et d'économie du bétail, Paris : chez Firmin Didot frères & chez l'auteur, 1855, vol. 1, p. 555)
  2. (Technique)
    1. (Arts) (Tonnellerie) Branches de châtaignier, fendues en deux, dont les tonneliers faisaient des cercles.
      • FONTENAY-le-COMTE : […]. Exportation par le port de Gros-Noyer, de bois de construction et à brûler, merrain, cordes, feuillard, charbon. — (Nicolas Simon Cartier-Vinchon, Manuel général et nouveau des voyageurs, négocians, administrateurs, hommes d'affaire, Paris : chez Moutardier, libraire, 1826, p. 485)
      1. (Par ellipse) Feuillard d’acier ou feuillard de fer.
    2. (Par analogie) (Métallurgie) Bande de fer,étroite et mince.
      • Le principe est basé sur une ondulation longitudinale d'un feuillard inox en 304 L, un spiralage du feuillard ondulé sur un mandrin donnant le diamètre intérieur souhaité, une soudure en continu du feuillard et un contrôle de la soudure. — (H. Dridi, Conduites flexibles cryogéniques, dans Nouvelles technologies pour l'exploration et l'exploitation des ressources de pétrole et de gaz, Editions TECHNIP, 1986, , vol.2, p. 1311)
      • Pour la fabrication des ressorts de forme en feuillard, l'idéal est d'utiliser des feuillards d'épaisseur uniforme, aussi bien longitudinalement que transversalement. De plus, les feuillards doivent avoir une parfaite planéité. — (Youde Xiong, Formulaire de mécanique: Pièces de construction, Éditions Eyrolles, 2011, p. 280)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FEUILLARD. n. m.
T. d'Arts. Branches de châtaignier, fendues en deux, dont les tonneliers font des cercles. Une botte, un paquet de feuillard. Par analogie, Feuillards de fer, Bandes de fer, étroites et minces, qui servent au même usage.

Littré (1872-1877)

FEUILLARD (feu-llar ; ll mouillées, et non feuyar ; le d ne se lie pas) s. m.
  • 1Réunion de branches d'arbres ou d'arbrisseaux encore garnies de leurs feuilles et conservées pour l'alimentation des bestiaux
  • 2Se dit des branches de châtaignier ou de saule fendues en deux, dont les tonneliers font des cercles.

    Feuillard de fer, bandes de fer étroites et minces qui servent à cercler les fûts.

  • 3 Terme de blason. Se dit des ornements du casque qui pendent autour de l'écu.
  • 4Nom qu'on a donné jadis aux voleurs qui se tenaient dans les bois.

HISTORIQUE

XVIe s. [Les vents] Croulent son tronc d'une horrible menace, Et de feuillars pavent toute la place, Du Bellay, J. IV, 19, recto. Foin et paille est la commune nourriture des moutons et brebis, y ajoustant des feuillars de plusieurs sortes d'arbres, De Serres, 321. Trois fueillars vindrent au devant de luy près l'orrée d'ung boys et le destrousserent de tout tant qu'il eut vaillant, Palsgrave, p. 693.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « feuillard »

(Date à préciser) Le feuillard était à l'origine employé dans la très ancienne technique de cerclage des tonneaux. Pour réaliser cette opération il était indispensable de disposer d'un matériau à la fois souple et résistant à la traction.Les cerclages, avant d'être métalliques, ont donc d'abord été fabriqués avec des branches, fendues en rubans ou en lanières. Il ne pouvait donc s'agir que de branches jeunes, non lignifiées, qui, par conséquent, portaient encore leur feuilles, d'où le nom de feuillard. Référence nécessaire
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « feuillard »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
feuillard fœilar

Évolution historique de l’usage du mot « feuillard »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « feuillard »

  • Guy Philips  exerce un métier qui devient de plus en plus rare, celui de feuillardier à Tamniès .Son outil principal , la hâche de son grand père  pour couper "le feuillard",  une tige de châtaignier qui sert au tonnelier pour fabriquer les cercles de barriques. Retrouvez Guy le feuillardier les lundis après midi au  site de la madeleine à Tursac et les mercredi et jeudis et vendredis de 14h a 18 h aux jardins panoramiques de Limeuil. France Bleu, France Bleu Périgord à Tamniès
  • Estelle Phelip va s’installer comme feuillardière en octobre. Elle termine son apprentissage… chez son père en Sarladais. SudOuest.fr, Dordogne : le feuillard, de père en fille
  • La méthode est connue sous le nom le travail « au feuillard ». Le manège durait depuis un certain temps, et elles avaient attiré la curiosité de la 1re DPJ parisienne. Tous les matins, elles étaient déposées par un homme et passaient à l'action dans le quartier. Puis il revenait les chercher une fois leur besogne accomplie. leparisien.fr, A Paris et Pantin, les cambrioleuses visaient bijoux, sacs griffés et grands crus - Le Parisien
  • Coupez 3 bandes de feuillard noir de 60 cm de long pour le tissage de la clôture. Puis pliez les bandes (montants) sur le périmètre de l’hexagone pour préparer le tissage de la clôture.  FemininBio, DIY : Corbeille Azia - FemininBio
  • Le nom de feuillard (*) qui lui est attribué n'est autre que celui du hêtre. En Bourgogne, le mot hêtre, d'origine germanique, n'était pas utilisé. On lui préférait les mots descendant du nom latin de l'arbre « fagus ». C'est ce mot transformé qu'on retrouve dans les noms qui désignaient l'arbre : foyard, fayard ou feuillard et que l'on retrouve dans des noms de lieux comme Fay(e) ou Fays, Faix, Fage ou Fau ou dans le nom de son fruit, faine. Plus étonnant, le mot fouet (petit hêtre ou verge de hêtre) et ses dérivés ont la même origine. www.lyonne.fr, Deux arbres qui valent le coup d’œil - Vergigny (89600)
  • Il était atteint du Covid-19. Né le 4 avril 1944 à Haraucourt, Yves Latour intègre l’entreprise familiale tenue par son père, Jean, après avoir été au lycée Bazin de Charleville et suivi des études de dessinateur au lycée technique d’Armentières. À la retraite de son père, il reprend l’entreprise avec son frère Alain et va la développer pour en faire une des toutes premières entreprises françaises spécialisées dans la machine-outil à fil et feuillard. Par manque de place, l’entreprise quittera Haraucourt pour s’installer dans des locaux flambant neufs sur la zone industrielle de Bazeilles. Avant de prendre sa retraite en 2004, Yves Latour a cédé son entreprise au groupe vosgien Numalliance. Il s’est ensuite installé dans le Var, à Sainte-Maxime. Yves Latour s’est également investi en politique. Élu conseiller municipal en 1989, il devient maire en 1990, après démission de Dominique Poplineau, jusqu’en 2001 avant de redevenir conseiller jusqu’en 2006. Outre les fonctions de maire, il a occupé la présidence de l’aéro-club Roger Sommer à Douzy et celle du golf des Poursaudes (qu’il a augmenté à 18 trous). Il a aussi présidé la chambre de commerce et d’industrie de Sedan qu’il a fusionné avec celle de Charleville-Mézières pour former la CCI des Ardennes. Yves a perdu son épouse, Élisabeth, en 2013. Il avait trois enfants : Valérie, Frédéric et Emmanuelle, et onze petits-enfants. Journal L'Ardennais, L’ancien maire d’Haraucourt Yves Latour est décédé du Covid-19
  • Une archive du photographe longovicien Philippe Piacentini en couverture représentant une manifestation contre la fermeture du train à feuillard de Réhon en 1984, les événements de 1979-1984 régulièrement évoqués dans les textes, etc. L’histoire de Longwy, même sans être traitée dans le détail, est finalement partout au fil des pages du livre Les syndicats face à la violence militante des années 1980 à nos jours , sorti aux éditions Riveneuve. , Edition Longwy | Un éclairage local sur l’évolution de la violence syndicale
  • OUSSAMA BARGACH : Strapack Morocco est une unité industrielle implantée sur la région nord, sur la route nationale RN2 entre Tétouan et Tanger, spécialisée dans la fabrication du feuillard de cerclage plastique en PP (Propylène) et PET (Polytéréphtalate d’éthylène). Ces produits étant à 100% importés, nous avons mis en place le cadre nécessaire pour permettre leur fabrication localement, au sein de la 1ère entité du genre 100% marocaine, avec le savoir faire de nos cadres marocains et dans le respect strict des standards de qualité internationaux. Nos produits répondent aux besoins de tous les industriels désirant emballer ou suremballer leurs produits (en colis ou sur palette). Industrie du Maroc Magazine, Oussama BARGACH: «L'objectif de Strapack Morocco est d’être un allier majeur de nos clients en matière d’emballage industriel»
  • La fenêtre DXW se caractérise également par son montage simple et rapide. Grâce au feuillard de fixation fourni avec la fenêtre, la jonction entre l’étanchéité et le dormant de la fenêtre est davantage simplifiée et pérenne. Batiweb, Fenêtre praticable DXW accessible piétons !
  • C'est l'un des derniers industriels de l'acier en France, notamment sur le laminage à froid de feuillard d'acier. Une activité qui permet de réduire l'épaisseur de ces feuilles reçues sous forme de bobine de 5 à 10 t, reste son cœur de métier. L'Essor Isère, Paturle : cette métallurgie qui innove et recrute encore
  • Pour faire simple, la corderie Mesnard a aujourd’hui besoin de ficelle pour produire ses cordes. « Mais ce sont les lignes de production de feuillard (sorte de gros ruban adhésif ultra-résistant) qui permettent de dégager tout de suite les besoins en fond de roulement » , poursuit l’avocat. Autrement dit, la corderie Mesnard reprendrait l’activité avec du feuillard le temps d’assainir la trésorerie, avant d’enchaîner sur la ficelle agricole. « C’est pour cela qu’il faut aujourd’hui que les pouvoirs publics interviennent auprès de M. Halbout afin qu’il renonce à reprendre les machines. Au moment où l’on a prononcé la liquidation, j’avais beaucoup moins de perspectives qu’aujourd’hui. Aujourd’hui, j’en appelle à la conscience humaine de M. Halbout et non à sa conscience de chef d’entreprise » , poursuit Ralph Blindauer. , Vosges | Bihr : « Une dernière lueur d’espoir »
  • Un montage facile et rapide Traditionnellement, les gaines de distribution d’air sont maintenues à l’aide d’un feuillard, une bande métallique perforée entourant la gaine que l’installateur fixe ensuite à la cloison au moyen de pattes de fixations. Cette mise en œuvre nécessite deux personnes : pendant que la première maintient la gaine en place, la seconde fixe le feuillard. , Avec les nouveaux colliers de montage ComfoFix Link, Zehnder révolutionne la pose des réseaux de distribution d’air et fait gagner du temps aux installateurs – BatiPresse

Images d'illustration du mot « feuillard »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « feuillard »

Langue Traduction
Anglais strip
Espagnol tira
Italien striscia
Allemand streifen
Chinois 跳闸
Arabe قطاع
Portugais faixa
Russe полоса
Japonais ストリップ
Basque banda
Corse striscia
Source : Google Translate API
Partager