La langue française

Femmelette

Sommaire

  • Définitions du mot femmelette
  • Étymologie de « femmelette »
  • Phonétique de « femmelette »
  • Évolution historique de l’usage du mot « femmelette »
  • Citations contenant le mot « femmelette »
  • Traductions du mot « femmelette »
  • Synonymes de « femmelette »

Définitions du mot « femmelette »

Trésor de la Langue Française informatisé

FEMMELETTE, subst. fém.

Fam., péj.
A.− Femme de constitution délicate, d'une grande faiblesse physique ou morale. Avoir les nerfs d'une femmelette. Allons! Sœur Anne de la Croix, vous n'allez pas maintenant vous évanouir comme une femmelette (Bernanos, Dialog. Carm.,1948, 2etabl., 9, p. 1603):
La femme supérieure (...) redevenait femmelette et petite marquise dans les mille petites douleurs de la vie ordinaire. Ce fut d'abord une déception pour moi que d'avoir à mesurer ainsi un être que je m'étais habituée à voir grand dans la rigueur comme dans la bonté. Mais la réflexion me ramena, et je me mis à aimer les côtés faibles de cette nature compliquée... Sand, Hist. vie,t. 3, 1855, p. 269.
B.− Homme dépourvu de force de caractère et d'énergie morale. Renzo, un homme à craindre! Le plus fieffé poltron! une femmelette, l'ombre d'un ruffian énervé! (Musset, Lorenzaccio,1834, I, 4, p. 105).Double peureux, homme de ouate, femmelette que tu fais, va! une attaque de nerfs!... Mais cela vaut-il seulement la peine qu'on s'en occupe? (Reider, MlleVallantin,1862, p. 134).Ils ne se plaignaient pas, retenus par une sorte de pudeur, craignant de passer pour des femmelettes (Moselly, Terres lorr.,1907, p. 4).
Emploi adj. Je lui reproche même de s'être montré aussi femmelette que nous en se jetant aux pieds du général (G. Leroux, Roul. tsar,1912, p. 25).
Prononc. et Orth. : [famlεt]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. Ca 1365 « faible femme » (G. de Machaut, Voir-Dit, éd. P. Paris, 3007). Dér. de femme*, dimin. femmette (xiiies. ds T.-L.), d'où ensuite femmelette d'apr. femelle. Femelette (1remoitié du xives., Motets, éd. G. Raynaud et Lavoix, 255, 8). Fréq. abs. littér. : 38. Bbg. Lew. 1960, p. 319, 332.

Wiktionnaire

Nom commun

femmelette \fam.lɛt\ féminin

  1. (Familier) (Par dénigrement) Femme d’une grande faiblesse physique et morale.
    • Me trouver mal, moi ! Me prenez-vous pour une femmelette ? Quand on m’insulte, je ne me trouve pas mal, je me venge ! entendez-vous ! — (Alexandre Dumas, Les Trois Mousquetaires, édition de 1849, page 294.)
  2. (Figuré) Homme faible, sans énergie.
    • Cet homme-là n’est qu’une femmelette.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FEMMELETTE. (On prononce Famelette.) n. f.
Femme d'une grande faiblesse physique et morale. Se laisser gouverner par une femmelette. C'est un terme familier et de dénigrement. Il se dit figurément d'un Homme faible, sans énergie. Cet homme-là n'est qu'une femmelette.

Littré (1872-1877)

FEMMELETTE (fa-me-lè-t') s. f.
  • 1Femme légère, ignorante, sans conséquence. Leur erreur découverte était à demi vaincue par sa propre absurdité ; c'est pourquoi ils s'attaquaient à des ignorants, à des gens de métier, à des femmelettes, à des paysans, et ne leur recommandaient rien tant que ce secret mystérieux, Bossuet, Variat. XI, § 32. Comment les stoïciens n'eussent-ils pas cru aux oracles ? ils croyaient bien aux songes ; le grand Chrysippe ne retranchait de sa créance aucun des points qui entraient dans celle de la moindre femmelette, Fontenelle, Oracles, I, 8. En cherchant à douter de la divinité, il [le duc d'Orléans] courait les devins et les devineresses, et montrait toute la curiosité crédule d'une femmelette, Duclos, Mém. régence, Œuvres, t. V, p. 202, dans POUGENS. La moindre femmelette de ce temps-là [siècle de Louis XIV] vaut mieux pour le langage que les Jean-Jacques, les Diderot, d'Alembert, Courier, Lett. II, 67.
  • 2 Fig. Homme qui a des manières féminines. C'est une vraie femmelette, comment supportera-t-il les fatigues de la guerre s'il est appelé à l'armée ?

HISTORIQUE

XVe s. Le soulphre vulgal… Et n'est bon qu'à ces femmelettes Qui botellent des allumettes, Traité d'alch. 48. Aussi ces pauvres femmelettes Qui vieilles sont, et n'ont de quoy… Ilz demandent à Dieu, pour quoy Si tost nasquirent, ne à quel droit, Villon, Ballade en vieux langage.

XVIe s. Mais quelle durté est soubs vos peaux tant doucettes ? Maint amant vous requiert ; respondez, femmelettes, Marot, III, 16. Ces femmes ne sont pas comme nos femmelettes Qui font par le mestier promener les navettes En ourdissant la toile, ou tournent le fuseau, Ou roulent le filet autour d'un devideau, Ronsard, 844. Mille femmelettes ont vescu au village une vie plus equable, plus doulce et plus constante que ne feut la sienne [de Cicéron], Montaigne, II, 209.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « femmelette »

Mot composé de femme, -el et -ette → voir hommelet.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Diminutif de femme ; bourguign. famnelôte. On trouve dans l'ancienne langue femmette.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « femmelette »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
femmelette famlɛt

Évolution historique de l’usage du mot « femmelette »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « femmelette »

  • C’est une sortie de route qui ne devrait pas passer inaperçue. Le milieu de terrain du Raja de Casablanca Mohcine Metouali a traité le joueur de la Renaissance de Berkane, Zakaria Hadraf, de "femmelette". Le360 Sport, Quand Metouali traite Hadraf de "femmelette"
  • Espece de larbin tu as effacer mon commentaire. tu n’as pas les couilles d’affronter la vérité tu te caches pour écrire comme une femmelette c’est le cas de ton roitelet et de ton peuple marocain asservi et soumis aux sionistes et aux français. Ben oui les sahraouis des territoires libérés sont mieux que vous et leur système de santé et performant la preuve les mauritaniens se soignent chez eux, c’est ce que vous ne voulez pas admettre dans votre royaume narco et perverti0. senalioune.com, les responsables algériens apportent leur soutien au polisario et ne...
  •    Bref, cette journée me fout le cafard. Elle est ennuyeuse à se taillader les veines. Tout ce rose, ces « petits trucs » mignons, ces clins d’œil de nos amis mâles qui d’un coup de coude nous lancent « Alors ? Heureuse ? C’est ta journée ! Je te prépare un jus ? », ces articles de presse, cette hypocrisie, ces meufs avec leurs bouquets de fleurs et leurs boites de chocolat, ces blagues ! Ya latif ! Changez de disque ! Je ne suis pas une femme, je suis un être humain et aujourd’hui je revendique le droit de rester cloîtrée chez moi, sous ma couette, à marmonner toutes les insanités qui traversent mon esprit mal luné. Aujourd’hui je suis « maître Hibou », celui de Bambi. Je suis ce vieux rapace qui se casse en agitant nerveusement ses ailes quand la saison des amours vient lui enfumer l’existence du haut de son arbre sacré. Je m’en vais donc de ce pas me percher sur un autre arbre et regarder ce monde célébrer les femmelettes sans une once de 7chouma. , 8 mars … C’est la fête à la femmelette !

Traductions du mot « femmelette »

Langue Traduction
Anglais sissy
Espagnol marica
Italien donnicciola
Allemand sissy
Chinois 娘娘腔
Arabe سيسي
Portugais maricas
Russe неженка
Japonais 弱虫
Basque sissy
Corse sissy
Source : Google Translate API

Synonymes de « femmelette »

Source : synonymes de femmelette sur lebonsynonyme.fr
Partager