La langue française

Fanfiole

Définitions du mot « fanfiole »

Trésor de la Langue Française informatisé

FANFIOLE, subst. fém.

Gén. au plur. Petit ornement de la toilette féminine, souvent sans valeur. Synon. vieilli de franfreluche.[Les] fanfioles de la toilette (Goncourt, Mais. artiste,1881, p. 164):
Elle regardait avec étonnement ses bras poudrés de perline, ses sourcils charbonnés, ses lèvres rouges comme des viandes saignantes, ses jambes revêtues de bas de soie cerise, sa poitrine ramassée et peureuse, tout l'appât troublant de ses chairs qui frissonnaient sous les fanfioles du peignoir. Huysmans, Marthe,1876, p. 34.
Prononc. et Orth. : [fɑ ̃fjɔl]. Au plur. ds Besch. 1845. Étymol. et Hist. 1765 (Diderot, Salon de 1765 ds Œuvres, éd. Assézat, t. 2, p. 257 d'apr. A. J. Greimas ds Fr. mod., t. 20, p. 302). Prob. issu du croisement de fanfreluche* avec babiole*. Fréq. abs. littér. : 3. Bbg. Quem. DDL t. 1.

Wiktionnaire

Nom commun

fanfiole \fɑ̃.fjɔl\ féminin

  1. (Vieilli) Ornement frivole, en particulier celui de la toilette féminine.
    • [Le peintre Boucher] a beau me les montrer nues, je leur vois toujours le rouge, les mouches, les pompons et toutes les fanfioles de la toilette. — (Denis Diderot, Salon de 1765 dans Œuvres de Denis Diderot éditées par Jacques-André Naigeon, Deterville, 1800, tome 13, page 40)
    • Elle partait nue, ou peu s’en faut, et s’en revenait, huit jours après, vêtue de soie et de velours, parée de chaînes et de dentelles, la soie aux souliers, le diamant à la jarretière, et les bras chargés de bracelets. C’est très-vrai, la petite Mimi était une marquise, et ses grands dégingandés sentaient redoubler, aux fanfioles de ses toilettes, leur admiration pour Mimi. — (Arsène Houssaye, Les Mains pleines de rose, pleines d’or et pleines de sang, M. Lévy frères, 1874, page 13)
    • Dans les affaires les plus graves, dans celles qui tiennent le plus au cœur de madame de Pompadour, qui intéressent le plus sa vanité, il est curieux de voir toujours la femme passer au travers de l’homme d’État, et le chiffon et la fanfiole venir sous sa plume. — (Edmond et Jules de Goncourt, Madame de Pompadour, Charpentier, 1878, page 387)
    • Et là-bas, quel bric-à-brac insipide, inutile, ces fanfioles effilochées aux fenêtres ! Pourquoi n’en faisais-je pas les torons d’une corde pour m’y pendre ! — (Gustav Meyrink, Le Golem, 1915 ; traduit de l’allemand par Jean-Pierre Lefebvre, 2003, page 229)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

FANFIOLE (fan-fi-o-l') s. f.
  • Synonyme inusité de fanfreluche. Il [le peintre Boucher] a beau me les montrer nues, je leur vois toujours le rouge, les mouches, les pompons et toutes les fanfioles de la toilette, Diderot, Salon de 1765, Œuv. t. XIII, p. 44, dans POUGENS.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « fanfiole »

(Siècle à préciser) Probablement un mot-valise issu de fanfreluche et de babiole. [1]
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « fanfiole »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
fanfiole fɑ̃fjɔl

Citations contenant le mot « fanfiole »

  • Les « Make our planet great again » et autres fanfioles présidentielles ne doivent pas occulter le fait que : Club de Mediapart, Les nouveaux PIGS: gilets jaunes,blouses blanches,robes noires, élus de proximité. | Le Club de Mediapart

Traductions du mot « fanfiole »

Langue Traduction
Anglais fanfiole
Espagnol fanfiole
Italien fanfiole
Allemand fanfiole
Chinois 扇形
Arabe مراوح
Portugais fanfiole
Russe fanfiole
Japonais ファンフィオール
Basque fanfiole
Corse fanfiole
Source : Google Translate API

Synonymes de « fanfiole »

Source : synonymes de fanfiole sur lebonsynonyme.fr

Fanfiole

Retour au sommaire ➦

Partager