La langue française

Fadement

Définitions du mot « fadement »

Trésor de la Langue Française informatisé

Fadement, adv.D'une manière fade. a) [En parlant d'un inanimé] Ah! la pauvre peinture, ou durement noire ou fadement porcelainée (Goncourt, Journal,1894, p. 590).Je jouais une romance sans paroles assez fadement expressive (Gide, Si le grain,1924, p. 456).b) [En parlant d'une pers.] Grossièrement et fadement poli comme un maître d'école de village, assommant les gens de compliments hyperboliques (...) voilà l'homme (Michelet, Mémor.,1820-22, p. 190).Elles étaient aussi menteuses dans leurs livres que dans leurs salons; elles s'embellissaient fadement, et flirtaient avec le lecteur (Rolland, J.-Chr.,Foire, 1908, p. 706).Parfois, excédé de ce qu'elle se montrât toujours fadement la même, il essayait de la varier par des déguisements (France, Chem., 1909, p. 168). [fadmɑ ̃]. Ds Ac. 1878 et 1932. 1reattest. 1574 [éd.] (Tahureau, Poés., à MmeMarguerite ds Gdf.); de fade1, suff. -ment2*, au xvies. au sens de « sottement » (1548, Rabelais, Quart livre, éd. R. Marichal, Ancien prologue, p. 292) probabl. d'apr. le prov. fadamen « sottement » (xiies. ds Rayn., v. aussi Mistral), dér. du prov. fat, v. fat. Fréq. abs. littér. : 7.

Wiktionnaire

Adverbe

fadement \fad.mɑ̃\

  1. D’une manière fade.
    • Tout ce qu’il dit, il le dit fadement.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FADEMENT. adv.
D'une manière fade. Tout ce qu'il dit, il le dit fadement.

Littré (1872-1877)

FADEMENT (fa-de-man) adv.
  • D'une manière fade.

HISTORIQUE

XVIe s. Fadement, Cotgrave

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

FADEMENT. Ajoutez : À peine, dans ce délire universel, ai-je trouvé dans tout Paris quelqu'un qui ne s'avilît pas à cajoler fadement un homme qu'ils voulaient tromper, Rousseau, Lett. à Madame.... 14 août 1772.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « fadement »

Dérivé de fade avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Fade, et le suffixe ment ; provenç. fadamen.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « fadement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
fadement fadmɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « fadement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « fadement »

  • Une tempête, ce sont des années qui s’écoulent fadement comme un long fleuve tranquille, mais ce sont aussi et surtout des instants éphémères qui contiennent tant d’années. Des moments de hasard qui ne sont pas forcément dus au hasard. L'Orient-Le Jour, Confinement : leçons et surprises - L'Orient-Le Jour
  • Cependant, aussi peu sophistiqué le portrait de cette actrice au talent discutable soit-il, sa vacuité vaut toujours mieux que l’approche acerbe qui deviendra tôt ou tard fatale à ses conquêtes masculines. Pour démontrer à quel point les hommes italiens sont des salauds invétérés, le scénario n’est en effet pas avare en termes de dérision fielleuse. Personne parmi ces coureurs de jupons infantiles et autres fils à maman attardés ne s’avère digne, sur la durée, de l’attention en premier lieu sexuelle et parfois vaguement ou plutôt fadement romantique de la part de Marcella, qui ne sait pas non plus trop ce qu’elle veut au fond de ces roméos perfectibles. La participation de Vittorio Gassman dans le rôle d’un charmeur du grand écran sur le déclin, plein de tics nerveux et de grandiloquence, et celle de Ugo Tognazzi dans un emploi encore plus saugrenu – si une telle chose est envisageable – comme commerçant ambulant, bossu et grotesque, ne font alors rien pour relever le niveau de cette galerie de prétendants uniformément pitoyables. Or, le trait est si forcé à ce niveau-là que l’humour vulgaire, faute d’un type de divertissement plus subtil, peine à opérer. Jusqu’au bout, la finalité dramatique du récit reste fâcheusement floue, jusqu’à cette ultime occasion ratée de trouver enfin un peu de quiétude, en guise de fin ouverte ou, depuis notre point de vue passablement frustré face à tant de désinvolture faussement cocasse, de dernier pied de nez à notre espoir de voir une conclusion plus percutante survenir de nulle part. Critique Film, Critique : La Carrière d'une femme de chambre | Critique Film
  • Lors des journées ouvertes au public, n’importe qui peut y rouler avec n’importe quoi : sur la piste, d’ailleurs, c’est souvent n’importe quoi et c’est ce qui rend ce lieu unique dans notre monde si normalisé et sécurisé, j’allais même dire, fadement perrichonesque. Blog Automobile, Reportage : le Nürburgring pour les nuls
  • Quand on aura ajouté la faiblesse du personnage féminin, fadement joué par la mignonne Yvette Mimieux, des transparences indignes et quelques effets ratés (le montage alterné au moment de l’ouverture du coffre, des mauvais raccords dans la bagarre finale), on aura une idée des handicaps de ce dernier train. Mais le reste frise parfois l’hallucinant : la séquence de la traversée de l’hôtel par Ruffo portant Curry s’apparente à une descente aux enfers ; la découverte de charniers, le meurtre de Ruffo ou le combat entre Henlein et le mercenaire sont d’une brutalité éprouvante. Cardiff montre plutôt habilement l’ivresse de la violence et l’engrenage qu’elle génère, mais il peine à faire de cette sauvagerie radicale un questionnement : l’itinéraire de Curry et son opposition à Ruffo en restent au stade d’une réflexion embryonnaire. Tel quel, cependant, Le dernier train du Katanga ne démérite pas dans le cinéma de genre et le malaise qu’il suscite l’éloigne de la production courante car, malgré son lot de clichés (le médecin ivrogne qui se rachète, ce n’est pas bien neuf …), il témoigne de l’âpre difficulté à rester civilisé dans un monde où la guerre efface les repères. Avoir Alire - Critiques de films, Livres, BD, musique, séries TV, Spectacles, Le dernier train du Katanga - la critique du film

Traductions du mot « fadement »

Langue Traduction
Anglais insanely
Espagnol locamente
Italien follemente
Allemand wahnsinnig
Chinois 疯狂地
Arabe بجنون
Portugais insanamente
Russe душевнобольно
Japonais めちゃくちゃ
Basque ezin
Corse insanamente
Source : Google Translate API

Synonymes de « fadement »

Source : synonymes de fadement sur lebonsynonyme.fr

Fadement

Retour au sommaire ➦

Partager