La langue française

Export

Définitions du mot « export »

Wiktionnaire

Nom commun

export \ɛks.pɔʁ\ masculin

  1. Exportation.
    • Malheureusement, les ventes à l’export sont maintenant réalisées dans des conditions de rentabilité déplorables. — (Pierre Doré, Jean-Pierre Letartre, Jean-François Royer, Qu’attendez-vous pour entreprendre ? : la réussite des entrepreneurs, page 248, 1999, MAXIMA)

Nom commun

export \ˈɛk.spɔɹt\ (États-Unis), \ˈɛk.spɔːt\ (Royaume-Uni)

  1. Action d’exporter, exportation.
    • The government discourages the export of firearms.
  2. Marchandise exportée, exportation.
    • The commerce department of the United States is in charge of imports and exports.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « export »

Déverbal sans suffixe de exporter.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du latin exporto.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « export »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
export ɛkspɔr

Évolution historique de l’usage du mot « export »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « export »

  • Je suis comme le poireau : pas du tout exportable. De Michel Sardou / Le Figaro et vous, 11 décembre 2014
  • On n'exporte pas la démocratie dans un fourgon blindé. De Jacques Chirac / la guerre en Irak, 2003
  • Si l'on avait su garder ce patrimoine en France, si l'on n'avait pas exporté cette pratique vers la perfide Albion, si l'on ne s'était pas résigné à abandonner ce sport aux étudiants de la ville de Rugby qui en firent la renommée, peut-être parlerions-nous aujourd'hui du Mortagne-au-Perche à XV, ou du Briouzeman Julien Bonnaire. De François Morel / Je veux être futile à la France
  • Avant la propagation du coronavirus, les exportations françaises pesaient 31,3% de notre PIB et 5,8 millions d’emplois directs ou indirects, soit près d’1/4 de la population active. Sous l’impulsion d’une politique publique s’appuyant depuis deux ans sur la Team France Export, et la mobilisation du secteur privé, les exportations et le nombre d’exportateurs étaient repartis à la hausse. Le Figaro.fr, Relance de l’économie française: «Soyons plus forts grâce à l’export!»
  • FranceAgriMer a publié le 8 juillet ses premiers bilans céréaliers 2020-21, avec en blé tendre une faible moisson qui fait chuter l'export loin du sommet de l'année précédente. Au lendemain de l'annonce surprise par Agreste (ministère) d'un blé réduit à sa deuxième plus faible récolte depuis 2004, c'était au tour de l'établissement national de marquer les esprits à l'occasion de son conseil spécialisé céréales: un consensus ressort chez les opérateurs autour d'«un export pays tiers attendu à 7,75 Mt et un export UE à 7 Mt» pour le blé tendre sur la prochaine campagne, a indiqué Marion Duval, adjointe au chef de l'unité Grains et sucre. L'atterrissage est rude après une année « exceptionnelle » en 2019-20, à 13,6 Mt vers les pays tiers. , Blé: export prévu en recul après une année 2019-20 «exceptionnelle» (FranceAgriMer)
  • Les exportations agroalimentaires marocaines ont un important potentiel non encore totalement exploité. Comment concrétiser ce potentiel ? Comment gagner en compétitivité ? Comment améliorer la valeur ajoutée ?...  Réponses d'experts. Medias24 - Site d'information, Voici comment accélérer l'export agroalimentaire (avis d'experts)
  • Appréciés des consommateurs pour leurs vertus nutritives, les fruits secs à l’image des raisins, des abricots, des dattes ou encore des figues sont souvent victimes de contaminations fortuites dues à la présence de cailloux, morceaux de verre, pièces de plastique et autres débris métalliques qui ont lieu durant la récolte et le conditionnement. Avec une activité entièrement tournée vers l’export, qui plus est avec des pays très exigeants sur le plan de la qualité comme le Japon, Anatolia n’avait pas d’autre choix que de renforcer les procédures de contrôle de ses produits. Après avoir investi dans cinq peseuses associatives et neuf trieuses pondérales Ishida, la société turque a choisi un détecteur à rayons X de la même marque. L’appareil, un modèle IX-GA-4075, identifie et rejette tous les corps étrangers trouvés dans les produits lorsqu’ils sont analysés en vrac : des pierres de 2 mm, du verre de 3 mm, du métal de 1 mm, accidentellement introduits pendant la récolte, le séchage au soleil ou pendant l’acheminement des produits à l’usine. emballagesmagazine.com, Anatolia sécurise l’export avec Ishida
  • Pour la première fois depuis l’adoption du code minier en 2009, le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie a ouvert les discussions sur l’exportation de minerai depuis les « réserves métallurgiques » de Tiébaghi et de Goro. « Face au manque de majorité en collégialité sur ce dossier, le Groupe de travail des présidents des exécutifs (GTPE) s'est réuni à deux reprises les 17 juin et 1er juillet pour tenter de trouver une solution autour de cette situation » écrit Victor Tutugoro, 3e vice-président de la province Nord, qui a participé à ces réunions. L'élu de l'institution basée à Koné a « rappelé son opposition farouche, ainsi que celle du FLNKS prise à son congrès de Nimbayes, Ponérihouen le 5 mars 2017, à toute exportation de minerai à des usines étrangères et a fortiori l'export du minerai dédié à la métallurgie » ajoute le cadre indépendantiste, président de l'UPM. « Notre volonté politique consiste à toujours maîtriser la ressource et à la valoriser sur place ou dans des usines offshores détenues majoritairement par des intérêts publics calédoniens ». Victor Tutugoro a également indiqué « que le GTPE n'avait pas vocation à se substituer aux institutions régulièrement élues. En tout état de cause, la province Nord reste opposée à la dilapidation du patrimoine calédonien et à la levée par conséquent de l'interdiction ». LNC.nc | Les Nouvelles Calédoniennes, le Journal de Nouvelle Calédonie, Export de minerai : la province Nord « opposée à la dilapidation du patrimoine calédonien » | LNC.nc | Les Nouvelles Calédoniennes, le Journal de Nouvelle Calédonie
  • Touché, mais pas coulé. Bien sûr, l’export a bu la tasse au plus fort de la crise du coronavirus : en avril, les ventes de la France à l’étranger ont touché le fond, au plus bas depuis l’été 1999. Et pourtant, 55 % des entreprises engagées à l’international affirmaient, à l’époque, maintenir leur activité, "même en mode dégradé", selon une enquête de Team France Export. Et elles ne l’ont pas forcément fait que pour surnager. Certaines ont, au contraire, surfé sur cette conjoncture difficile pour se développer, souvent au prix de quelques adaptations. Bulle d’oxygène ou levier de croissance : ces entreprises racontent comment elles ont maintenu le cap de l’international dans la tempête du Covid-19. Le Journal des Entreprises, Coronavirus : ces entreprises ont maintenu le cap de l'export malgré la crise - Le Journal des Entreprises
  • La Normandie est déjà l'une des régions les plus exportatrices de France avec 36 % de son PIB réalisé à l'international. Elle est ainsi la première pour l'export de produits alimentaires... Cela n'empêche pas la Normandie de continuer à pousser les feux de ses entreprises. Pour accroître les parts de marché des entreprises normandes à l'international, la région a mis en place en 2018, via son Agence de développement pour la Normandie (ADN), Xport, un accélérateur dédié à l'export présent dans 64 pays, avec l'appui de la CCI Normandie et de Business France. Les Echos, Xport Normandie accélère l'export des PME peu expérimentées | Les Echos
  • En raison de la pandémie, les attentes à l'export affichent la valeur la plus faible jamais enregistrée depuis le lancement de l'enquête par Switzerland Global Enterprise (S-GE) en 2010. Selon le sondage actuel réalisé entre début mai et début juin 2020, 65% des PME estiment qu'elles enregistreront un recul de leurs exportations au premier semestre 2020. La pandémie a des conséquences commerciales négatives pour 81% des entreprises, principalement en raison de l'effondrement de la demande, de la baisse des ventes et du chiffre d'affaires et du manque de prévisibilité et de la difficulté à planifier. En ce qui concerne le second semestre 2020, 39% des PME tablent sur une hausse de leurs exportations, tandis que 23% prévoient une stagnation et 38% une nouvelle baisse. La crise du coronavirus se répercute aussi clairement sur le baromètre des exportations du Credit Suisse, qui reflète la demande étrangère de produits suisses. Sa valeur, tombée à 2,59 en avril, a atteint son niveau le plus bas jamais enregistré depuis la crise financière de 2008. En mai, il est remonté à -1,54, un niveau encore bien en dessous du seuil de croissance. , Coronavirus: les attentes à l'export des PME suisses à un plus bas historique | Zone bourse

Images d'illustration du mot « export »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « export »

Langue Traduction
Anglais export
Espagnol exportar
Italien esportare
Allemand export
Chinois 出口
Arabe تصدير
Portugais exportar
Russe экспорт
Japonais 書き出す
Basque esportazio
Corse exportazione
Source : Google Translate API

Synonymes de « export »

Source : synonymes de export sur lebonsynonyme.fr

Export

Retour au sommaire ➦

Partager