La langue française

Éventé, éventée

Définitions du mot « éventé, éventée »

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉVENTÉ, ÉE, part. passé, adj. et subst.

I.− Part. passé de éventer*.
II.− Adjectif
A.− Exposé au vent, balayé par le vent. (Quasi-)synon. venté.Pour avoir si bien réussi sur cette terrasse éventée, ces arbres délicats semblaient favorisés d'une protection spéciale du ciel (Barrès, Colline insp.,1913, p. 160).Ils se rapprochèrent de la mer. Sur un promontoire de rochers éventés et brûlants (Chardonne, Épithal.,1921, p. 117).Il faisait un admirable début de jour, transparent, criblé de rayons, frais encore, éventé (Pesquidoux, Livre raison,1928, p. 81).
P. anal. [En parlant d'une pers.] Ses joues rougissent, mais son petit nez éventé vous a un air fripon (France, Bonnard,1881, p. 333).
B.− Altéré, dégradé par l'exposition à l'air. Vin éventé. Les porphyres quartzifères et les trachytes sont, pour ainsi dire, des granites éventés (Élie de Beaumont, B. Sté géol. Fr.,t. 4, 1847, p. 52).Une peau de la couleur du carry éventé (Duhamel, Passion J. Pasquier,1945, p. 33):
La poussière de riz blafarde son cou maigre, Et ses cheveux, tordus dans un chignon épais, À l'âcre odeur du roux mélangent l'odeur aigre Des parfums éventés qu'on achète au rabais. Murger, Nuits hiver,1861, p. 165.
C.− Au fig. Qui n'est plus secret. C'est un artifice éventé, un piège apparent où la sottise elle-même ne se laissera pas longtemps prendre (A. de Broglie, Diplom. et dr. nouv.,1868, p. 203).
III.− Subst., vieilli. Personne frivole, écervelée. Alors il faut me taire comme un éventé qui recule devant ses propres discours (Hugo, Lettres fiancée,1822, p. 96).Et quelque beau matin, en ce coin pacifique, Sous les traits affadis du premier éventé, Monseigneur Cocuage entre avec majesté (Barbier, Satires,1865, p. 139).
Fréq. abs. littér. : 110.

Wiktionnaire

Adjectif

éventé \e.vɑ̃.te\

  1. Altéré par le contact de l’air.
    • Ce vin est éventé.
  2. Retroussé, comme s’il prenait le vent.
    • C’est un joli petit garçon de dix ans. Il est seul ; il lève la tête pour me voir. Ses joues rougissent, mais son petit nez éventé vous a un air fripon. — (Anatole France, Le crime de Sylvestre Bonnard, Calmann-Lévy ; éd. Le Livre de Poche, 1967, p. 73.)
  3. Irréfléchi.
    • CAPRINI - Oui, mais questo figlio existe ; il sert même dans les gardes. - LA LÉZARDIÈRE. - C’est une jeune tête éventée…. (Mystérieusement) Il vient de déserter.— (Louis-Emile Vanderburch, Henri IV en famille, Paris, Bocquet et cie, 1828, p. 7)

Nom commun

éventé \e.vɑ̃.te\ masculin (pour une femme on dit : éventée)

  1. (Par substantivation) Celui qui a l’esprit léger.
    • Remarquons aussi que la fiole n’a de forme que grâce au souffleur de verre et il est bien connu qu’il existe des relations étroites entre souffle et folie : le fou est un éventé, il a la tête pleine de vent et la fiole utilisée aux XVIe et XVIIe siècles était généralement un instrument ventru, semblable à notre cornue, image même de cette vacuité. — (Visages de la folie : 1500-1650, domaine hispano-italien : Colloque tenu à la Sorbonne les 8 et 9 mai 1980, 1981)

Forme de verbe

éventé \e.vɑ̃.te\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe éventer.

Forme d’adjectif

éventée \e.vɑ̃.te\

  1. Féminin singulier de éventé.

Forme de verbe

éventée \e.vɑ̃.te\

  1. Participe passé féminin singulier de éventer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉVENTER. v. tr.
Rafraîchir par l'air au moyen d'un éventail ou de tout autre objet. Les princes d'Asie ont toujours des gens qui les éventent quand ils dînent. S'éventer pour se rafraîchir. S'éventer avec un mouchoir. Il signifie aussi Exposer à l'action de l'air, du vent. Éventer des étoffes. Il faut éventer un peu ce meuble. Éventer le grain, Le remuer avec la pelle, pour lui donner de l'air et empêcher qu'il ne s'échauffe. En termes de Marine, Éventer une voile, Disposer, brasser une voile de manière à mettre le vent dedans. Éventer la quille, Abattre un vaisseau en carène jusqu'à ce que sa quille paraisse hors de l'eau. Il signifie encore Altérer, corrompre, gâter par le contact de l'air. Éventer une liqueur, une substance. Ce vin s'éventera, si on ne bouche la bouteille. Les parfums s'éventent aisément. La laine, la soie, le fil s'éventent facilement. Les racines sont sujettes à s'éventer quand elles ne sont pas couvertes de terre.

ÉVENTER signifie encore Déboucher, ouvrir de manière à laisser pénétrer l'air. C'est dans ce sens qu'on dit Éventer une mine, Découvrir le lieu où elle est pratiquée et en empêcher l'effet. Les assiégés éventèrent la mine. Fig., Éventer la mine, éventer la mèche, Pénétrer un dessein secret et empêcher par là qu'il ne réussisse. Fig., Éventer un secret, un complot, Le découvrir. Il signifie figurément Rendre évaporé, d'esprit léger. Tête éventée. Absolument, comme nom, Un éventé, une éventée. Il signifie aussi Deviner, sentir par le vent. Éventer la voie se dit d'un Chien de chasse qui rencontre une voie si fraîche qu'il la sent sans mettre le nez à terre. On dit aussi Ce cheval évente, Il a toujours le nez au vent.

Littré (1872-1877)

ÉVENTÉ (é-van-té, tée) part. passé.
  • 1Qui se donne de l'air ; qui reçoit de l'air. Éventé par un large éventail.
  • 2Altéré par l'évent. Vin éventé.
  • 3Dont on empêche l'effet, en parlant d'une mine, en y donnant l'évent, en la découvrant. Mine éventée.

    Fig. Ton piége est découvert, ta mine est éventée, Tristan, Mariane, III, 2. Un dessein éventé succède rarement, Corneille, Médée, III, 4. Que ce secret ne soit point éventé, La Fontaine, Aveux.

  • 4Étourdi, inconsidéré. Il n'est enseignement pareil à celui-là de fuir une tête éventée, La Fontaine, Fabl. IX, 8. On prit ces paroles pour des propos d'un homme éventé, Bossuet, Var. 10. Ses airs éventés me le rendirent insupportable, et mon air froid m'attira son aversion, Rousseau, Confes. X.

    Substantivement. Que l'on me vît connu d'un pareil éventé, Molière, Fâch. I, 1. Ne me parle jamais de ce vieux éventé, Dorat, Feinte par amour, I, 1. Si d'un pied étourdi quelque jeune éventé Frappe en courant son chien qui jappe épouvanté, La voilà qui se meurt de tendresse et d'alarmes, Gilbert, Le XVIIIe siècle.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « éventé »

(Date à préciser) Participe passé de éventer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « éventé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
éventé evɑ̃te

Évolution historique de l’usage du mot « éventé »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « éventé »

  • Et pour le reste du monde ? OnePlus n’avait pas officialisé, jusqu’à présent, la date de présentation de son smartphone pour les marchés internationaux. Hier, lundi 6 juillet, le secret était éventé : une invitation était en cours de validation avec la date du 21 juillet 2020. L’information a été dévoilée par Amazon et relayée sur les réseaux sociaux par un leaker indien. Le lendemain, OnePlus l’a confirmée. PhonAndroid, OnePlus Nord : stabilisateur optique et lancement le 21 juillet, c'est confirmé
  • Derrière le mythe éventé d’une « gouvernance multiacteurs » d’Internet, en dépit aussi des références convenues à la « société civile », le président français promeut le projet qui, de son point de vue, permettra d’articuler le meilleur des deux mondes : un capitalisme de surveillance débridé et la main de fer de l’État. À défaut de champions nationaux du numérique — ceux dont peuvent se targuer la Chine ou la Russie pour armer leurs politiques de contrôle d’Internet —, les pays européens doivent s’accommoder d’une poignée d’entreprises américaines qui caracolent en tête des capitalisations boursières mondiales. Malgré les législations — adoptées ou promises — destinées à juguler les dérives des plates-formes (abus de position dominante, atteintes à la vie privée, fake news…), l’apparent (...) Le Monde diplomatique, Les deux visages de la censure, par Félix Tréguer (Le Monde diplomatique, juillet 2020)
  • L’histoire de ce héros - qui a existé - est exemplaire. Audiard, avec talent, lui redonne vie : Mathieu Kassovitz traverse le milieu de l’épuration avec un incroyable aplomb. A la fin, le subterfuge est éventé. Mais la carrière de notre imposteur, elle, est loin d’être finie. Nombre de personnages, dans le film, sont joués par d’authentiques résistants : toutes les pistes sont ainsi brouillées. Avec panache. L'Obs, « Un héros très discret », un génie de l’imposture

Traductions du mot « éventé »

Langue Traduction
Anglais stale
Espagnol duro
Italien stantio
Allemand abgestanden
Chinois 陈旧
Arabe قديمة
Portugais velho
Russe несвежий
Japonais 古い
Basque zaharkituak
Corse riposu
Source : Google Translate API

Synonymes de « éventé »

Source : synonymes de éventé sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « éventé »

Éventé

Retour au sommaire ➦

Partager