La langue française

Escarmoucher

Définitions du mot « escarmoucher »

Wiktionnaire

Verbe

escarmoucher \ɛs.kaʁ.mu.ʃe\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Combattre par escarmouches.
    • Les deux armées escarmouchèrent tout le jour.
    • On ne combattit point, on ne fit qu’escarmoucher.
  2. (Figuré) Engager une discussion par de légères attaques, en poussant des saillies.
    • On n’a pas approfondi la question, on n’a fait qu’escarmoucher.
    • Nous avons escarmouché de notre mieux, hier — mais nous ne sommes pas des magiciens ! — (Michel de Saint-Pierre, L’accusée, 1972, chapitre XV)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ESCARMOUCHER. v. intr.
Combattre par escarmouches. Les deux armées escarmouchèrent tout le jour. On ne combattit point, on ne fit qu'escarmoucher. Il signifie figurément Engager une discussion par de légères attaques, en poussant quelque pointe. On n'a pas approfondi la question, on n'a fait qu'escarmoucher.

Littré (1872-1877)

ESCARMOUCHER (è-skar-mou-ché) v. n.
  • 1Combattre par escarmouches. On ne combattit point, on ne fit qu'escarmoucher.
  • 2 Fig. Disputer légèrement. On n'a point approfondi la question, on n'a fait qu'escarmoucher. Escarmouchez seulement avec lui, Sévigné, 457. M. Duveyrier, qui escarmouche légèrement avec finesse, Bachaumont, Mém. secrets, t. XXXIV, p. 154, dans POUGENS.

    S'escarmoucher, v. réfl. Même sens. Je travaillerais en vain tant que le chancelier s'escarmoucherait avec le duc sans cesse au conseil, Saint-Simon, 305, 246. C'est [l'Écriture] un champ de bataille où l'on s'attaque, où l'on s'escarmouche de bien des manières, Montesquieu, Lett. pers. 134. Mais on ne dira pas que nous nous étions escarmouchés la veille, Montesquieu, ib. 54.

HISTORIQUE

XVe s. Il se commença à aider et escarmoucier d'icelle pelle pour faire place, Bibl. des Chartes, 1re série, t. v, p. 489. Et si fit-on aucun compagnon monter sur coursiers pour escarmoucher à eux [les Escots], Froissart, I, I, 41.

XVIe s. Si la volonté [comparée à un cheval] s'escarmouche trop fort, il la reprime, il corrige sa rebellion, Calvin, Instit. 223. Il se meit à suivre son ennemy à la trace, donnant sur la queue, et escarmouchant les derniers dedans les destroits des montagnes, Amyot, Fab. 18. C'est la cause par laquelle il [Luther] s'est si fort escarmouché, Sleidan, f° 19. Elle qui estoit toute plaisante, joyeuse et hardie, voyant cet homme beau, gaillard et de bonne façon, commença l'escarmoucher du coin de l'œil, lui lançant mille amoureux regards, Nuits de Straparole, t. II, p. 188, dans LACURNE. Si est il vray que à qui me veult loyalement injurier, il me semble fournir bien suffisamment où mordre en mes imperfections advouées et cogneues, et de quoy s'y saouler, sans s'escarmoucher au vent, Montaigne, IV, 113.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

ESCARMOUCHER. - HIST. Ajoutez : XIVe s. Si fist on aucuns compaignons monter sur courchiers pour escarmucher, J. le Bel, Vrayes Chroniques, t. I, p. 63.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « escarmoucher »

De escarmouche.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Escarmouche.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « escarmoucher »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
escarmoucher ɛskarmuʃe

Évolution historique de l’usage du mot « escarmoucher »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « escarmoucher »

  • Sahagún raconte, par exemple, comment les esclaves étaient traînés par les cheveux jusqu'à la pierre sacrificielle du temple : « On les y couchait sur le dos et, là, cinq individus les prenaient, deux par les jambes, deux par les bras et un à la tête. Le prêtre qui devait les sacrifier se présentait alors ; il les frappait sur la poitrine, des deux mains, avec une pierre d'obsidienne et, introduisant une main par l'ouverture qu'il venait de faire, il leur arrachait le cœur pour l'offrir immédiatement au soleil et le jeter ensuite dans un grand cuvier. Il prenait aussitôt du sang et le mettait dans une petite tasse qu'il donnait au maître de la victime, et celle-ci était jetée en bas par les degrés du temple (les marches, NDLR). Là, le corps était reçu par des vieillards qui l'emportaient dans leur chapelle, où il était mis en morceaux et distribué pour être donné en nourriture. Mais, avant de dépecer les captifs, on les écorchait, et certains individus se vêtaient de leurs peaux pour aller ensuite, dans ce costume, s'escarmoucher avec d'autres jeunes gens en simulant la petite guerre. » Le Point, Le tour du monde des cannibales #1 : les insatiables Aztèques - Le Point

Traductions du mot « escarmoucher »

Langue Traduction
Anglais skirmish
Espagnol escaramuza
Italien scaramuccia
Allemand scharmützel
Chinois 小冲突
Arabe مناوشة
Portugais escaramuça
Russe перестрелка
Japonais 小競り合い
Basque skirmish
Corse skirmish
Source : Google Translate API

Synonymes de « escarmoucher »

Source : synonymes de escarmoucher sur lebonsynonyme.fr

Escarmoucher

Retour au sommaire ➦

Partager