La langue française

Épiscopal

Définitions du mot « épiscopal »

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉPISCOPAL, ALE, AUX, adj.

A.− Usuel
1. [En parlant d'un inanimé abstr.]
a) Qui est propre à l'évêque. Autorité, consécration, dignité, fonction épiscopale. La juridiction épiscopale, circonscrite dans un territoire déterminé (Lamennais, Religion,1826, p. 244).
b) Corps épiscopal. Ensemble des évêques de l'Église universelle ou d'un pays. Synon. épiscopat.[Locke] qui appeloit, comme vous savez, le corps épiscopal d'Angleterre, le « caput mortuum » de la chambre des Pairs (J. de Maistre, Soirée St-Pétersb.,t. 1, 1821, p. 476).
2. [En parlant d'un inanimé concr.]
a) Qui est distinctif de l'évêque. Crosse, mitre épiscopale; ornements épiscopaux. Sa soutane violette et son anneau épiscopal annonçaient un prince de l'église (Ponson du Terr., Rocambole,t. 4 1859, p. 394).
Rare. [P. réf. à la couleur de l'habit de chœur d'un évêque] Violet. Le fond de ces étoffes est bleu, paille, (...) épiscopal (Obs. modes,1819, p. 47).
Rem. On rencontre ds la docum. par fantaisie d'aut. épiscopalement, adv. La nuit tombait, (...) Subtile et violette épiscopalement (Valéry, Lettres à qq.-uns, 1945, p. 10).
b) Où réside l'évêque. Palais, ville épiscopal(e). Ces grands dignitaires qui se succèdent au siège épiscopal de Nancy (Barrès, Colline insp.,1913, p. 91).
3. P. ext. [En parlant d'une pers. ou d'un trait physique ou moral de cette pers.] Qui rappelle un évêque. M. Larminat leva majestueusement des mains épiscopales (Duhamel, Combat ombres,1939, p. 111).Il prit un air grave, presque épiscopal (Giono, Angelo,1958, p. 48).
B.− Spéc. Église épiscopale. Église anglicane officielle qui a conservé la hiérarchie. Anton. église presbytérienne.
Épiscopaux, subst. masc. plur. Membres de cette Église. Anton. Presbytériens (cf. Ac. 1798-1932).
Rem. On rencontre Église épiscopale comme synon. de Église épiscopalienne. Le jeune pasteur de l'église épiscopale (Green, Journal, 1942, p. 192).
Prononc. et Orth. : [episkɔpal], plur. [-o]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1erquart du xiiies. « qui a rapport à l'évêque » (Reclus de Molliens, Carité, 126, 10 ds T.-L. : mitres episcopaus); 2. 1611 subst. plur. hist. relig. angl. (Cotgr.); 1661 adj. (R. Mentet de Salmonet, Hist. des troubles de la Grand' Bretagne, II, 23 ds Quem. DDL t. 10). Empr. au lat. chrét. episcopalis « concernant l'évêque ». V. évêque. Fréq. abs. littér. : 187.
DÉR.
Épiscopalien, ienne, adj. et subst.a) Église épiscopalienne. Église anglicane implantée aux États-Unis et dans l'ancien Empire britannique. b) (Personne) qui appartient à cette Église. Le chanoine B., épiscopalien, vigoureux et agressif, attaque le monde moderne avec un humour sombre (Maurois, Journal,1946, p. 166). [episkɔpaljε ̃], fém. [-jεn]. 1reattest. 1858 (O. Comettant, Trois ans aux États-Unis, 2eéd., Paris, Pagnerre, p. 197); de épiscopal, suff. -ien*, cf. angl. episcopal subst. (1716 ds NED), episcopalian subst. (1738 ibid.).
BBG. − Arveiller (R.). R. Ling. rom. 1972, t. 36, p. 232.

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉPISCOPAL, ALE, AUX, adj.

A.− Usuel
1. [En parlant d'un inanimé abstr.]
a) Qui est propre à l'évêque. Autorité, consécration, dignité, fonction épiscopale. La juridiction épiscopale, circonscrite dans un territoire déterminé (Lamennais, Religion,1826, p. 244).
b) Corps épiscopal. Ensemble des évêques de l'Église universelle ou d'un pays. Synon. épiscopat.[Locke] qui appeloit, comme vous savez, le corps épiscopal d'Angleterre, le « caput mortuum » de la chambre des Pairs (J. de Maistre, Soirée St-Pétersb.,t. 1, 1821, p. 476).
2. [En parlant d'un inanimé concr.]
a) Qui est distinctif de l'évêque. Crosse, mitre épiscopale; ornements épiscopaux. Sa soutane violette et son anneau épiscopal annonçaient un prince de l'église (Ponson du Terr., Rocambole,t. 4 1859, p. 394).
Rare. [P. réf. à la couleur de l'habit de chœur d'un évêque] Violet. Le fond de ces étoffes est bleu, paille, (...) épiscopal (Obs. modes,1819, p. 47).
Rem. On rencontre ds la docum. par fantaisie d'aut. épiscopalement, adv. La nuit tombait, (...) Subtile et violette épiscopalement (Valéry, Lettres à qq.-uns, 1945, p. 10).
b) Où réside l'évêque. Palais, ville épiscopal(e). Ces grands dignitaires qui se succèdent au siège épiscopal de Nancy (Barrès, Colline insp.,1913, p. 91).
3. P. ext. [En parlant d'une pers. ou d'un trait physique ou moral de cette pers.] Qui rappelle un évêque. M. Larminat leva majestueusement des mains épiscopales (Duhamel, Combat ombres,1939, p. 111).Il prit un air grave, presque épiscopal (Giono, Angelo,1958, p. 48).
B.− Spéc. Église épiscopale. Église anglicane officielle qui a conservé la hiérarchie. Anton. église presbytérienne.
Épiscopaux, subst. masc. plur. Membres de cette Église. Anton. Presbytériens (cf. Ac. 1798-1932).
Rem. On rencontre Église épiscopale comme synon. de Église épiscopalienne. Le jeune pasteur de l'église épiscopale (Green, Journal, 1942, p. 192).
Prononc. et Orth. : [episkɔpal], plur. [-o]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1erquart du xiiies. « qui a rapport à l'évêque » (Reclus de Molliens, Carité, 126, 10 ds T.-L. : mitres episcopaus); 2. 1611 subst. plur. hist. relig. angl. (Cotgr.); 1661 adj. (R. Mentet de Salmonet, Hist. des troubles de la Grand' Bretagne, II, 23 ds Quem. DDL t. 10). Empr. au lat. chrét. episcopalis « concernant l'évêque ». V. évêque. Fréq. abs. littér. : 187.
DÉR.
Épiscopalien, ienne, adj. et subst.a) Église épiscopalienne. Église anglicane implantée aux États-Unis et dans l'ancien Empire britannique. b) (Personne) qui appartient à cette Église. Le chanoine B., épiscopalien, vigoureux et agressif, attaque le monde moderne avec un humour sombre (Maurois, Journal,1946, p. 166). [episkɔpaljε ̃], fém. [-jεn]. 1reattest. 1858 (O. Comettant, Trois ans aux États-Unis, 2eéd., Paris, Pagnerre, p. 197); de épiscopal, suff. -ien*, cf. angl. episcopal subst. (1716 ds NED), episcopalian subst. (1738 ibid.).
BBG. − Arveiller (R.). R. Ling. rom. 1972, t. 36, p. 232.

Wiktionnaire

Adjectif

épiscopal \e.pis.kɔ.pal\ masculin

  1. (Christianisme) Relatif à l’évêque.
    • À la mort de Charles III, le corps épiscopal en Espagne se composait des hommes les plus respectables. (Anonyme, Le Clergé en Espagne, Revue des Deux Mondes, 1829, tome 1)
    • [L'évêque] habite le palais de l'archevêché (ou palais épiscopal) à côté de la cathédrale, et il y mène une vie princière. — (Coppin, Brigitte, À la découverte du Moyen Âge, Père Castor Flammarion, 1998)

Nom commun

épiscopal \e.pis.kɔ.pal\ masculin (pour une femme on dit : épiscopale)

  1. Celui qui tient, en Angleterre, à l’épiscopat, par opposition aux presbytériens.
    • Un épiscopal.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉPISCOPAL, ALE. adj.
Qui appartient à l'évêque. Ornements épiscopaux. Dignité épiscopale. Palais épiscopal. Il s'emploie comme nom masculin pluriel pour désigner, en Angleterre, Ceux qui tiennent à l'épiscopat, par opposition aux Presbytériens. Les épiscopaux.

Littré (1872-1877)

ÉPISCOPAL (é-pi-sko-pal, pa-l') adj.
  • 1Qui appartient à l'évêque. La dignité épiscopale. Palais épiscopal. Ornements épiscopaux. Le caractère de saint Chrysostome était de parler aux grands et aux puissants, même dans le temps de leur plus grande prospérité, avec une force et une liberté vraiment épiscopale, Rollin, Traité des Ét. IV, 2. Les qualités littéraires étaient relevées et même sanctifiées dans l'archevêque de Rouen par toutes les vertus épiscopales, par la vie la plus exemplaire, et la plus tendre bienfaisance pour les malheureux, D'Alembert, Éloges, Colbert.
  • 2L'Église épiscopale, c'est-à-dire l'Église anglicane, ainsi dite parce qu'elle a conservé les évêques.

    Épiscopaux, nom qu'on donne, en Angleterre, à ceux qui composent proprement l'Église anglicane, et par opposition aux presbytériens.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

ÉPISCOPAL. Ajoutez : - HIST. XVIe s. Ung sçavant docteur en theologie, son confesseur [de Charles VIII], qui avoit nom Jehan de Rely, constitué en dignité episcopale [coopéra à la traduction en langue vulgaire de la Bible, qui fut faite sous ce prince], Épistre exhortatoire aux Épistres, Nouv. Testam. éd. Lefebvre d'Etaples, Paris, 1525.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « épiscopal »

Du latin episcopalis.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. episcopalis, de episcopus, évêque (voy. ÉVÊQUE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « épiscopal »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
épiscopal episkɔpal

Évolution historique de l’usage du mot « épiscopal »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « épiscopal »

  • Aujourd’hui nous découvrirons la programmation des Estivales Saint Maurice. Durant tout l’été, des visites guidées ou théâtralisées et en musique, vous seront proposés au palais épiscopal et à la cathédrale. Nous parlerons aussi du pèlerinage « M comme Marie » qui forme un grand M à travers toute la France en rejoignant les sanctuaires mariaux du pays. La calèche portant la statue de la Vierge sera chez entre le 24 et le 30 juillet prochain. Et puis autre pèlerinage que nous évoquerons... le pélé diocésain à Pontmain à partir du mois d’octobre. C’est vrai c’est encore loin … mais il est temps de vous y inscrire… , La cathédrale d'Angers et le palais épiscopal s'animeront durant l'été
  • Si vous aimez les visites un peu longues et pénibles, passez votre chemin. Avec la guide conférencière, Esther Gibut, les deux heures consacrées à la découverte de la cité épiscopale de Chartres passeront à toute vitesse, tant elle vous offrira à la fois un récit précis et circonstancier du sujet, mais aussi des anecdotes pleines d’humour. www.lechorepublicain.fr, L'office de tourisme propose une balade inédite dans la cité épiscopale autour de la cathédrale de Chartres - Chartres (28000)
  • Enfin, une autre pérégrination permet d’apprécier l’édifice dans son quartier, à travers l’histoire. Les visiteurs font ainsi le tour de la cathédrale pour observer non seulement la salle capitulaire, mais aussi la prison de l’Officialité, un lieu propice à l’évocation de la juridiction relevant de la compétence des chanoines. La bibliothèque du Chapitre, l’ancienne chapelle épiscopale et le palais épiscopal, qui abrite aujourd’hui le Musée du Noyonnais, sont également des étapes commentées par le guide. De quoi être définitivement incollable sur le riche patrimoine noyonnais. Pic'Avenir, La cathédrale du pied à la cime

Images d'illustration du mot « épiscopal »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « épiscopal »

Langue Traduction
Anglais episcopal
Espagnol episcopal
Italien episcopale
Allemand bischöflich
Chinois 主教
Arabe الأسقفية
Portugais episcopal
Russe епископский
Japonais 司教
Basque gotzain
Corse episcopale
Source : Google Translate API

Synonymes de « épiscopal »

Source : synonymes de épiscopal sur lebonsynonyme.fr

Épiscopal

Retour au sommaire ➦

Partager