La langue française

Épiphyte

Définitions du mot « épiphyte »

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉPIPHYTE, adj. et subst. masc.

BOT. (Organisme végétal) qui vit et croît sur d'autres végétaux sans se nourrir à leurs dépens. Plante épiphyte. Anton. parasite.Une part importante des orchidées tropicales sont épiphytes, croissant sur les branches des arbres (Plantefol, Bot. et biol. végét.,1931, p. 325).Certaines algues, (...) voient (...) leur résistance augmentée par la présence d'épiphytes, espèces moins sensibles aux grandes intensités lumineuses (J.-M. Pérès, Vie océan,1966, p. 87):
Ils [les arbres] sont extraordinairement plus grands que nos arbres d'Europe. Nombre d'entre eux portent, au point d'épanouissement de leur ramure (...) d'énormes fougères épiphytes vert pâle, semblables à des oreilles d'éléphant. Gide, Voy. Congo,1927, p. 715.
Rem. On rencontre ds la docum. les dér. a) Épiphytique, adj. Relatif aux épiphytes, dû aux épiphytes. Les maladies qui ont leur siège dans le milieu organique extérieur, telles que les maladies épiphytiques et épizoaires (C. Bernard, Introd. ét. méd. exp., 1865, p. 341). b) Épiphytie, subst. fém. Maladie qui attaque divers végétaux en un même lieu. (Attesté notamment ds Rob., Lar. Lang. fr., Lexis 75, Pt Rob.). c) Épiphytisme, subst. masc. Mode de vie des épiphytes. Anton. parasitisme. Le plus souvent, l'épiphytisme nuit à peine à l'hôte (Plantefol, Bot. et biol. végét., 1931, p. 396).
Prononc. : [epifit]. Étymol. et Hist. 1817 subst. bot. (Nouv. dict. d'hist. nat. [Deterville] ds Quem. Fichier). Composé du gr. ε ̓ π ι ́- « sur » et de φ υ τ ο ́ ν « plante », ces plantes croissant sur d'autres plantes. Fréq. abs. littér. : 2.

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉPIPHYTE, adj. et subst. masc.

BOT. (Organisme végétal) qui vit et croît sur d'autres végétaux sans se nourrir à leurs dépens. Plante épiphyte. Anton. parasite.Une part importante des orchidées tropicales sont épiphytes, croissant sur les branches des arbres (Plantefol, Bot. et biol. végét.,1931, p. 325).Certaines algues, (...) voient (...) leur résistance augmentée par la présence d'épiphytes, espèces moins sensibles aux grandes intensités lumineuses (J.-M. Pérès, Vie océan,1966, p. 87):
Ils [les arbres] sont extraordinairement plus grands que nos arbres d'Europe. Nombre d'entre eux portent, au point d'épanouissement de leur ramure (...) d'énormes fougères épiphytes vert pâle, semblables à des oreilles d'éléphant. Gide, Voy. Congo,1927, p. 715.
Rem. On rencontre ds la docum. les dér. a) Épiphytique, adj. Relatif aux épiphytes, dû aux épiphytes. Les maladies qui ont leur siège dans le milieu organique extérieur, telles que les maladies épiphytiques et épizoaires (C. Bernard, Introd. ét. méd. exp., 1865, p. 341). b) Épiphytie, subst. fém. Maladie qui attaque divers végétaux en un même lieu. (Attesté notamment ds Rob., Lar. Lang. fr., Lexis 75, Pt Rob.). c) Épiphytisme, subst. masc. Mode de vie des épiphytes. Anton. parasitisme. Le plus souvent, l'épiphytisme nuit à peine à l'hôte (Plantefol, Bot. et biol. végét., 1931, p. 396).
Prononc. : [epifit]. Étymol. et Hist. 1817 subst. bot. (Nouv. dict. d'hist. nat. [Deterville] ds Quem. Fichier). Composé du gr. ε ̓ π ι ́- « sur » et de φ υ τ ο ́ ν « plante », ces plantes croissant sur d'autres plantes. Fréq. abs. littér. : 2.

Wiktionnaire

Adjectif

épiphyte \e.pi.fit\ masculin et féminin identiques

  1. (Botanique) (Écologie) Se dit d’une plante fixée sur une autre, généralement un arbre, sans être parasite ; c'est à dire qui produit sa propre nourriture par photosynthèse en absorbant les sels minéraux par exemple dans l'humus qui s'accumule sur les branches et le dioxyde de carbone atmosphérique.
    • Ces arbres atteignent 25 à 30 mètres de haut et ils sont associés à un sous-bois abondant, à des lianes et à des plantes épiphytes.— (Paul Seiber Amérique du Sud : paysages et végétation, 1998, Ulmer, p. 76)
    • Mais le plus étonnant, sans doute, qu'il nous ait été donné d'observer, est cette énorme potée de billbergia, une plante épiphyte originaire des forêts équatoriales d'Amérique latine, qui trône au milieu d'une cour parisienne du 3e arrondissement.— (Alain Lompech Face aux dernières offensives de l'hiver, des plantes résistent, Le Monde, 28 février 2001)
    • Epiphyllum syn. Phyllocactus constitue un groupe assez distinct de plantes épiphytes dont les fleurs prennent naissance sur les tiges plates des cladodes succulents, à l'aspect foliacé, et que l'on appelle parfois “cactus-orchidées”.— (Yves Delange Traité des plantes tropicales, 2002, Actes Sud, p. 138)
    • Sur les premiers mètres situés au-dessus du sol, les espèces épiphytes sont moins nombreuses qu'au niveau des fourches et des branches maîtresses, mais elles sont néanmoins présentes surtout dans les forêts de moyenne montagne. — (Patrick Blanc Être plante à l'ombre des forêts tropicales, 2005, Nathan p. 87)
    • [ Burle Marx ] sait à merveille transformer un sujet unique et isolé sur une pelouse ou entre deux bâtiments en une sorte de forêt tropicale à lui seul, si nombreuses sont les grappes épiphytes qui l'ornent et le transforment. — (Jacques Leenhardt, Du modernisme à l'écologie in Roberto Burle Marx: la modernité du paysage, 2011, Cité de l'architecture et du patrimoine, p. 59)

Nom commun

épiphyte \e.pi.fit\ masculin ou féminin (l’usage hésite)

  1. (Écologie) (Botanique) Plante supérieure qui vit sur les phanérophytes.
    • Ici et là des éclaboussures de blanc et d’incarnat indiquaient des touffes fleuries d’épiphytes rampants. — (H. G. Welles, L’Île du docteur Moreau, 1896 ; traduit de l’anglais par Henry Durand-Davray, 1901, p. 56-57)
    • [La forêt humide de montagne] est encore riche en lianes et en épiphytes (surtout des aracées) et s'étend depuis la base du versant jusqu'à 1800 (2000) mètres d'altitude.— (Paul Seiber Amérique du Sud : paysages et végétation, 1998, Ulmer, p. 60)
    • La famille des Broméliacées réunit également de nombreuses plantes, la plupart épiphytes des forêts tropicales et subtropicales, humides ou sèches, ainsi que quelques plantes des milieux arides.— (Yves Delange Traité des plantes tropicales, 2002, Actes Sud, p. 135)
    • En Afrique, les épiphytes herbacés de ces milieux sont peu nombreux, et l'on rencontre quelques Impatiens, Peperonia, Begonia. — (Patrick Blanc, Être plante à l'ombre des forêts tropicales, 2005, Nathan p. 88)
    • En revanche, dans les zones à climat trop sec pour permettre à la forêt de s'installer avec tout son cortège d’épiphytes, les parois et les surplombs de grottes constituent les seuls biotopes susceptibles d'accueillir ces espèces retombantes. — (Patrick Blanc Folies végétales, 2007, Chêne, p. 13)
    • Il est vraisemblable que la sécheresse estivale de la plupart des régions tempérées soit la cause principale de la rareté des épiphytes, moins adaptées à supporter la sécheresse que de petites espèces saxicoles compactes et possédant souvent des feuilles succulentes. — (Patrick Blanc Le Mur Végétal, de la nature à la ville, 2011, Michel Lafon, p. 60)
    • La canopée forestière tropicale est le milieu le plus vivant du monde ; même les plantes sont plus nombreuses en haut qu'en bas, à cause des épiphytes (...) qui forment des jardins suspendus couvrants les hautes branches. — (Luc Jacquet et Francis Hallé, Il était une forêt, Actes Sud, 2014, p.142)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ÉPIPHYTE (é-pi-fi-t') adj.
  • 1 Terme de botanique. Qui croît sur d'autres plantes.
  • 2 S. m. Plante qui naît sur d'autres plantes, mais sans en tirer sa nourriture ; ce qui la distingue des plantes parasites.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « épiphyte »

(1839) Composé de épi- et de -phyte. Note : le terme appartient à la classification de Raunkier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ἐπὶ, sur, et φυτὸν, plante.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « épiphyte »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
épiphyte epifit

Évolution historique de l’usage du mot « épiphyte »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « épiphyte »

  • Les plantes épiphytes sont des plantes qui poussent sur d'autres plantes, et non dans le sol. Le mot "épiphyte" vient en effet du grec et signifie littéralement : "à la surface de la plante". Une plante qui s'accroche à une autre pour se développer est donc une épiphyte. Généralement, cet autre végétal est un arbre : la plante épiphyte s'ancre dans l'écorce de l'arbre et y trouve un peu de matière organique. Ces petites quantités de substrat suffisent à lui apporter les minéraux dont elle a besoin pour sa croissance ; quant à l'eau, indispensable à la photosynthèse, elle est captée dans l'air ambiant et/ou stockée dans des "réservoirs" à partir des pluies ou de la rosée. Sans aucun contact avec le sol, les plantes épiphytes trouvent tout de même de quoi vivre, croître et se multiplier ! Et ces plantes ne sont pas rares dans le règne végétal : on connaît plus de 30.000 espèces épiphytes. , Plantes Epiphytes
  • Le fait que les plantes épiphytes se nourrissent de l’air ambiant, ne signifie pas qu’on puisse les abandonner à leur sort. Leurs feuilles absorbent l’humidité dont elles ont besoin pour survivre. Des idées de l'intérieur, du jardin, de l'ameublement et de la décoration., Plantes épiphytes & plantes aériennes en décoration : conseils d'entretien
  • Pour se développer, certaines plantes prennent appui sur d’autres végétaux. Elles portent le nom d’épiphyte. Nom qui est aussi celui d’une exposition organisée par la maison de vente Artcurial, qui laisse carte blanche à dix fleuristes émergeants de la scène française et internationale. A la manière d’épiphytes, ces maîtres du végétal élaborent chacun une création florale à partir d’une œuvre importante, offerte aux enchères par l’un des vingt-cinq départements de la maison de vente. En résulte un dialogue floral qui fait écho à l’âge d’or de la fleur dans l’histoire de l’art, au début du XVIe et à la fin du XXe siècle. Numéro Magazine, L’exposition “Epiphyte” chez Artcurial
  • Parmi les cactées, plusieurs genres ont opté pour les forêts plus ou moins humides d’Amérique du Sud et vivent en suspension au dessus du sol, accrochées aux branches des arbres (cactées épiphytes) ou coincées en hauteur dans des rochers (cactées lithophytes), à la manière des orchidées et des broméliacées. Ces espèces épiphytes représentent 11 genres avec environ 150 espèces (Hunt et al., 2006), soit environ 10 % des espèces de cactées, faisant de la famille un des groupes de plantes épiphytes les plus importants. , Rhipsalideae et autres cactées épiphytes [Articles du Cactus Francophone]
  • Curieuses plantes qui n'ont pas besoin de terre pour pousser et qui jouent parfois les filles de l'air, les plantes épiphytes n'ont pas fini de nous étonner ! auJardin.info, Les plantes xérophyles

Images d'illustration du mot « épiphyte »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « épiphyte »

Langue Traduction
Anglais epiphyte
Espagnol epifita
Italien epiphyte
Allemand epiphyt
Chinois 附生植物
Arabe النبات الهوائي
Portugais epífita
Russe эпифит
Japonais 着生
Basque epiphyte
Corse epifita
Source : Google Translate API

Épiphyte

Retour au sommaire ➦

Partager