La langue française

Épectase

Sommaire

  • Définitions du mot épectase
  • Étymologie de « épectase »
  • Phonétique de « épectase »
  • Évolution historique de l’usage du mot « épectase »
  • Citations contenant le mot « épectase »
  • Traductions du mot « épectase »

Définitions du mot épectase

Wiktionnaire

Nom commun

épectase \e.pɛk.tɑz\ féminin

  1. (Théologie) Progrès de l’homme vers Dieu.
    • Le récit de conversion nourrit alors ce qu’un Grégoire de Nysse appelerait l’épectase, cette tension joyeuse vers un Dieu inconnu qui pourtant se donne déjà à connaître dans le présent, comme un Père bien aimant. — (Xavier Thévenot, « Conversion chrétienne et changement psychique », lLe Supplément, Paris : Le Cerf, numéro 176 « Entre la réalité et les valeurs : l’éthique économique », mars 1991, page 198)
    • Nous retrouvons ici ce qui est la loi même de la vie spirituelle, l’épectase paulinienne, qui s’appuie sur ce qui est en arrière pour se tendre vers ce qui est en avant. — (Jean Daniélou, « Histoire du salut et formation liturgique », La Maison-Dieu, numéro 78, 2e trimestre 1964, page 30)
  2. (Sexualité) Fait de mourir lors de l’orgasme.
    • Cela était nécessaire pour qu'il vît sa virilité prendre mollement forme. Auquel cas, il appelait une servante aux gros seins blancs pour qu'elle se dépoitraillât devant lui et le fouillât jusqu'à l'issue peu abondante de quelques gouttes blanches. Un jour il partit d’épectase entre les mains de la fille. — (Jean-Pierre Dufreigne, Je danse pour les cannibales: mon roman d'amour, éd. Flammarion,, 1980, p. 268)
    • Le second magazine tira les conclusions qui s’imposaient : le Président était probablement mort « en épectase », la mort par l’orgasme, sous le coup d’une brusque rupture d’anévrisme. — (Daniel Confland, L’École de Léningrad : l’Ascension politique d’un suiviste qui s’engage, 2012, page 348)
    • L’abus de sexe peut tuer. L’épectase la plus célèbre de l’histoire de France vient nous le rappeler. Elle est advenue à l’un de ses présidents de la République, Félix Faure, plus connu par sa mort que par son action politique. — (Jean-Baptiste Morain, « De vit à trépas », Les Inrockuptibles, 10 aout 2009, page 54)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « épectase »

(Sens 1 (Théologie)) Du grec ἐπέκτασις, epéktasis, extension.
(Sens 2 (Sexe)) Le sens de « mort durant l’orgasme » est purement accidentel : en 1974, le cardinal français Jean Daniélou trouve la mort dans des circonstances embarrassantes pour l’Église catholique romaine : on trouve son corps chez une prostituée. L’Église réagit en publiant un communiqué indiquant que c’est « dans l’épectase de l’Apôtre qu’il est allé à la rencontre du Dieu Vivant »(ref ?!). Daniélou a en effet abondamment commenté la notion d’épectase dans son ouvrage sur Grégoire de Nysse, Platonisme et théologie mystique, en 1944. Le Canard enchaîné, peu convaincu, plaisante sur le mot, lui donnant ainsi cette seconde signification qu’il n’avait en rien au départ.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « épectase »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
épectase epɛktas

Évolution historique de l’usage du mot « épectase »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « épectase »

  • Cette turlutte-là n’en finira jamais. Cent vingt ans après la disparition, en épectase, du président Félix Faure et le méchant mot qu’il inspira à Clemenceau – « Il se voulait César, il ne fut que Pompée » –, l’affriolante trentenaire qui se livra, dans le Salon bleu de l’Elysée, à cet exercice buccogénital continue d’être traînée dans la boue. On ne lui donne jamais son nom. On l’affuble de sobriquets méprisants, la « pompe funèbre » ou la « putain de la République ». On la réduit à l’état de demi-mondaine, de cocotte. On prétend qu’elle a tué le président et aussi son mari. Bref, Marguerite Steinheil, née Japy, alias Meg, est une rumeur qui se prolonge, une haine française qui s’obstine. L'Obs, Qui était la « pompe funèbre » de Félix Faure ?
  • On en parle encore plus 120 ans plus tard, l’œil coquin et le sourire un peu gaillard. De la mort du président français Félix Faure, le 16 février 1899. Il serait décédé, le bougre, en épectase, lors d’une fellation administrée par sa maîtresse Marguerite Steinheil, dite Meg, dans le Salon bleu de l’Elysée. On colporta l’histoire selon laquelle le prêtre mandé demanda si monsieur le président avait encore sa connaissance et on lui répondit : non, elle est partie par une porte dérobée. La presse à scandale et les chansonniers s’emparèrent évidemment du sujet. On traita Mme Steinheil de « putain de la République » ou de « pompe funèbre ». On dit même que Clémenceau, qui n’aimait guère Faure, aurait lancé : « Il voulait être César, il ne fut que Pompée. » Le Soir Plus, La «pompe funèbre» réhabilitée - Le Soir Plus
  • Bref, c'est une star médiatique en soutane qui vient de rendre l'âme. Le choc et rude dans l'opinion, même si sa disparition est éclipsée par l'élection, la veille au soir, de Valéry Giscard d'Estaing à la présidence de la République. Le 26 mai, le célèbre prélat est inhumé en grande pompe à Notre-Dame. Dans son homélie, un prêtre, Xavier Tilliette, lui rend hommage : « c'est dans l'épectase de l'apôtre qu'il est allé à la rencontre du Dieu vivant ». Que diable a-t-il voulu dire en exhumant ce mot obscur qui signifie (en grec) la tension de l'âme vers la sainteté ? leparisien.fr, Mort de Jean Daniélou : l’autre scandale qui a embarrassé l’Eglise - Le Parisien
  • Prenez Mgr Daniélou. Agrégé de grammaire, jésuite, missionnaire, académicien français, c’était le plus érudit, le plus pétillant et le plus enjoué des cardinaux. Rien à voir avec les théologiens qui jouent avec les dogmes comme les mathématiciens avec leurs équations. Toujours à filer d’un dîner en ville à une interview à la radio ou à une conférence sur les anges, il faisait de la foi un sourire et de son sacerdoce un feu follet. Malheureusement pour lui, il a rendu son dernier souffle (son âme, peut-être) dans l’appartement de Mimi, une prostituée. Une sorte d’épectase apostolique, dit-on alors. Rien de pathétique : l’Eglise enseigne l’amour et les prêtres ne font pas serment de chasteté mais de célibat. Faites confiance au « Canard » et à « Charlie », ils se sont quand même régalés. Soudain, on les aurait dit pris de dévotion pour le fameux serment d’Hypocrite. Les grenouilles de bénitier françaises en avalaient leur chapelet. La famille du cardinal, elle, eut l’impression que son cher ciel lui tombait sur la tête – en particulier sa nièce Juliette, l’héroïne d’Emmanuelle de Boysson. , "Que tout soit à la joie" : la fesse en latin
  • 7/10 (peut mieux faire). mais il est désolant que le sens salace d' "épectase"ait été donné par le Canard... Est-ce l'Académie d'aujourd'hui des petits bourgeois de gauche ? J'avais lu l'article à l'époque et pensais que le sens second de ce mot datait d'avant ! Le Figaro.fr, Connaissez-vous ces mots rares (et précieux) de la langue française?
  • L’épectase est un terme dont le sens premier signifie une tension et un progrès de l’homme chrétien vers Dieu. Dans la Grèce Antique, certains pères l’utilisaient pour exprimer la béatitude des élus au Paradis, toujours en évolution et ne connaissant jamais la satiété. Cependant, le sens le plus connu du terme épectase exprime toute autre chose. Sciencepost, Peut-on trouver la mort pendant l'orgasme ?
  • Tout lecteur assidu du Canard de 1974 connaît la signification du mot épectase (indice : cardinal Daniélou). Le Figaro.fr, Oserez-vous affronter ces bizarreries de la langue française?

Traductions du mot « épectase »

Langue Traduction
Anglais epectasis
Espagnol epectasia
Italien epectasis
Allemand epectasis
Chinois pect
Arabe داء epectosis
Portugais epectasis
Russe epectasis
Japonais 疫病
Basque epectasis
Corse epectasi
Source : Google Translate API
Partager