Ennuyé : définition de ennuyé

chevron_left
chevron_right

Ennuyé : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ENNUYÉ, ÉE, part. passé et adj.

I.− Part. passé de (s')ennuyer*.
II.− Emploi adj.
A.− [Correspond à ennui B 1]
1. Qui est en proie à un sentiment de vacuité, d'inutilité, inné en quelque sorte et constituant un trait de caractère. Je suis né ennuyé; c'est là la lèpre qui me ronge (Flaub., Corresp.,1846, p. 410):
Élisa ne se disait pas malade, elle se disait ennuyée : se servant de ce terme indéfini qui, dans le peuple, ne signifie pas le léger ennui du monde, mais indique, chez l'être qui l'emploie, un vague de souffrance, de trouble occulte de l'organisation, de tristesse morale, − une disposition hypocondriaque de l'âme blessée à voir la vie en noir. E. de Goncourt, La Fille Élisa,1877, p. 146.
Emploi subst. L'agitation des ennuyés (cf. ciliaire ex. 2).Cette ennuyée de naissance (...) trouvait à tout ce qu'elle entendait ou voyait la fadeur d'un recommencement (A. Daudet, Nabab,1877, p. 169).
2. Qui est en proie à la lassitude née de la monotonie, du manque d'intérêt de quelqu'un/quelque chose. Des Grassins (...) ennuyé par l'ennuyeuse vie saumuroise (Balzac, E. Grandet,1834, p. 183).
[En parlant d'un aspect de la pers.] Qui trahit la lassitude. Air, œil, regard, sourire ennuyé. Il [Hammond] n'obtient plus de moi que des « oui » ennuyés (Colette, Vagab.,1910, p. 206).L'air soucieux de Lampieur, ses façons ennuyées et bourrues (...) frappaient tout aussitôt (Carco, Homme traqué,1922, p. 140).
B.− [Correspond à ennui B 2] Qui est contrarié, gêné par quelque chose. Qui furent bien ennuyés, ce furent les patrons de la Gazette du Franc et de la Gazette des Nations (L. Daudet, Brév. journ.,1936, p. 162).
[Avec compl. nom. prép. de] Il semble que M. Lepic soit plus ennuyé que flatté de cette préférence (Renard, Poil Carotte,1894, p. 278).Très ennuyé de mon impolitesse (Abellio, Pacifiques,1946, p. 100).
[Avec de + inf.] Augereau, bien ennuyé de voir qu'on le mettait dans l'ombre (Erckm.-Chatr., Hist. paysan,t. 2, 1870, p. 456).
[Avec que + subj.] Il n'est pas ennuyé que je vienne? (Gide, Journal,1936, p. 1253).
En partic. Qui est en proie à un sentiment de déception, de découragement. Mon bon ami, je crois tout manqué, et je suis fort ennuyé, autant que vous, allez! (Mallarmé, Corresp.,1876, p. 138).
Fréq. abs. littér. : 1 080. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 724, b) 2 032; xxes. : a) 1 583, b) 1 080. Bbg. Gohin 1903, p. 232, 236.

Ennuyé : définition du Wiktionnaire

Adjectif

ennuyé \ɑ̃.nɥi.je\

  1. Qui ressent de l'ennui.
    • Il y a dans Paris un grand jardin fait pour les ennuyés : on y trouve une solitude relative, des arbres, des gazons verts, des plates-bandes fleuries, des allées sombres, et une foule d’oiseaux qui paraissent s’y plaire presque autant que dans un séjour champêtre. — (Eugène Fromentin, Dominique, L. Hachette et Cie, 1863, réédition Gründ, page 122)
    • Un malentendu existe entre lui et les simples mortels. […]. Son ironie naturelle les gène et les déconcerte. Il est ennuyé, blasé ; […]. — (Anatole Claveau, Le Tout-Paris, dans Sermons laïques, Paris : Paul Ollendorff, 1898, 3e éd., page 31)
  2. Qui a des ennuis, qui est contrarié ou gêné.

Forme de verbe

ennuyé \ɑ̃.nɥi.je\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe ennuyer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ennuyé : définition du Littré (1872-1877)

ENNUYÉ (an-nui-ié, iée, an prononcé comme dans antérieur) part. passé.
  • 1Contrarié, fatigué. Ennuyé de supplices, Ayant puni les chefs il pardonne aux complices, Corneille, Cinna, III, 1. Ennuyé de ce que je suis, je voudrais toujours être ce que je ne suis pas, Bourdaloue, Sur la récomp. des saints, 1er avent, p. 26. Ennuyés de vivre dans un pays si inculte, et poussés par leur férocité naturelle, ils descendirent jusqu'aux environs de la Vistule, Fléchier, Hist. de Théodose, I, 47.
  • 2Qui éprouve l'ennui, le vide de l'âme. Les oisifs sont toujours ennuyés d'eux-mêmes. J'épargne aux yeux d'autrui l'objet fastidieux D'homme ennuyé partout et partout ennuyeux, Gresset, Sidnei, II, 2. Si l'homme ennuyeux déplaît tant, L'homme ennuyé prétendrait-il à plaire ? Delille, Convers. I. L'homme ennuyé n'est jamais qu'ennuyeux, Delille, ib.

    Substantivement. Un ennuyé. Les ennuyés.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « ennuyé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ennuyé ɑ̃nyje play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « ennuyé »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « ennuyé »

  • Avec Naby Keïta, Alex Oxlade-Chamberlain et Divock Origi titulaires, l’Allemand avait essayé de mettre un peu de sang neuf, sans pour autant céder à la tentation de lancer des jeunes inexpérimentés. Mais pendant 45 minutes, on s’est ennuyé comme rarement à Anfield cette saison, le jeu étant lent, sans intensité ni inspiration et sans la précision clinique dans les passes qui font la force habituelle des Reds. , Premier League. Liverpool retrouve laborieusement le chemin du succès. Sport - La Seyne.maville.com
  • Ne pas avoir obtenu le recrutement du milieu de terrain de Manchester United à l'été 2019 avait fortement ennuyé Zidane. Il reviendra à l'attaque dans les prochaines semaines. La venue de Camavinga à Madrid apparaît donc, aujourd'hui, comme une option assez lointaine. L'Équipe, Transferts : le Real Madrid restera raisonnable pour Eduardo Camavinga (Rennes) - Foot - Transferts - Real - L'Équipe
  • « J’étais très ennuyé. Rétrospectivement, je peux décrire la situation telle que je l’ai vue depuis le cockpit. Mais cela ne doit pas arriver. Sans cela, j’aurais eu de bien meilleures chances. Urban Fusions, Vettel: Ferrari F1 était méconnaissable dans le Grand Prix d'Autriche - F1 | Formule 1
  • Mais pendant 45 minutes, on s'est ennuyé comme rarement à Anfield cette saison, le jeu étant lent, sans intensité ni inspiration et sans la précision clinique dans les passes qui font la force habituelle des Reds. Les Echos, Angleterre: laborieux, Liverpool retrouve le chemin du succès | Les Echos
  • Bien que coincé chez moi, je ne me suis pas du tout ennuyé. J’ai réalisé une vidéo quotidienne sur YouTube et préparé des émissions. Mais ça m’a montré l’importance d’être au contact des autres et j’ai souffert de l’absence de voyages. sudinfo.be, Jamy Gourmaud, ce soir sur France 3: «J’ai voulu marquer les esprits»
  • « C’est incroyable comment on s’était ennuyé. Des shows d’humour, on en voit trois ou quatre par année », avait confié Frédéric Dion, avant le coup d’envoi de la première de deux performances d’une heure mettant en vedette Rivard, Étienne Dano et Stéphane Fallu. Le Journal de Québec, Ils s’étaient ennuyés de rire | Le Journal de Québec
  • Les choses dont on parle le plus souvent en plaisantant sont généralement celles qui ennuient, mais dont on ne veut pas avoir l'air ennuyé. De Marcel Proust / La Prisonnière
  • Il est doux de se croire malheureux, quand on n’est que vide et ennuyé. De Alfred de Musset / La Confession d’un enfant du siècle
  • Les confessions m’ont toujours ennuyé. On y arrange trop la vérité. De Marc Gendron / Louise ou la nouvelle Julie
  • Nous sommes ennuyés de livres qui enseignent, donnez-nous en pour émouvoir. De Théodore Agrippa d'Aubigné / Les tragiques
  • Qu’est-ce que je me serais ennuyé si je n’avais pas été là. De Jules Renard
  • Le monde est ennuyé de moy, Et moy pareillement de lui. Charles d'Orléans, Rondeaux
  • Ceux qui ne savent pas rester chez eux sont toujours des ennuyés et, par conséquent, des ennuyeux. Charles Joseph, prince de Ligne, Mes écarts
  • Les gens vertueux se vengent souvent des contraintes qu'ils s'imposent par l'ennui qu'ils inspirent. Gustave Le Bon, Aphorismes du temps présent, Flammarion
  • On s'ennuie presque toujours avec ceux que l'on ennuie. François, duc de La Rochefoucauld, Maximes
  • Nous pardonnons souvent à ceux qui nous ennuient, mais nous ne pouvons pardonner à ceux que nous ennuyons. François, duc de La Rochefoucauld, Maximes

Traductions du mot « ennuyé »

Langue Traduction
Corse annoiatu
Basque aspertu
Japonais 退屈
Russe надоедает
Portugais entediado
Arabe ضجر
Chinois 无聊
Allemand gelangweilt
Italien annoiato
Espagnol aburrido
Anglais bored
Source : Google Translate API

Synonymes de « ennuyé »

Source : synonymes de ennuyé sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « ennuyé »


Mots similaires