La langue française

Enluminé

Définitions du mot « enluminé »

Trésor de la Langue Française informatisé

ENLUMINÉ, ÉE, part. passé et adj.

I.− Part. passé de enluminer*.
II.− Emploi adj.
A.− [En parlant d'une chose concr.] Qui est peint de couleurs vives, contrastées. Des saint Joseph mal moulés et mal vernis, des crèches enluminées, des ânes pelucheux (Huysmans, Sœurs Vatard,1879, p. 27).
Spéc. Orné de lettres peintes, de miniatures, de vignettes. Il découvrit : ciel, j'ai honte à le dire! maroquiné, doré, enluminé, un Arétin! ... (P. Borel, Champavert,1833, p. 181).
B.− P. anal.
1. [En parlant du visage] Vivement coloré. Sur le rebord de la fenêtre, qui est ouverte, est un homme jeune encore, dont la figure insouciante et enluminée ne m'est pas inconnue (Kock, Cocu,1831, p. 238).Elle avait un museau étroit, décharné, violemment enluminé par le maquillage (Aymé, Travelingue,1941, p. 57).
2. [En parlant d'une œuvre littér.] Qui présente les choses d'une manière particulièrement colorée. Il y a un roman de Balzac, Peau de chagrin, fétide et putride, spirituel, pourri, enluminé, papilloté et merveilleux (Sainte-Beuve, Corresp.,t. 1, 1818-69, p. 269).Les tréteaux en plein air (...) avec une farce franche, une farce violemment enluminée, une farce donnant un rire à la laide grimace humaine (Zola, Hérit. Rabourdin,1874, p. IV).
Rem. On rencontre chez les Goncourt le part. passé employé comme subst. sing. avec une valeur péj. de neutre pour désigner un style agrémenté d'ornements artificiels et de mauvais goût. De la fanfare et point de musique. Rien de délicat. Une préméditation du grossier et de l'enluminé (Goncourt, Journal, 1862, p. 1067).
Fréq. abs. littér. : 86.

Wiktionnaire

Adjectif

enluminé \ɑ̃.ly.mi.ne\

  1. Peint en couleur.
    • Des cartes enluminées.
  2. Orné d’enluminures.
    • Un manuscrit enluminé.
  3. (Par analogie) Qui est vivement coloré.
    • Un visage enluminé.
    • Il est certain que ces poupées, — ressemblance garantie toujours, — avec leurs habits de cérémonie, leurs figures enluminées, leurs attitudes prises sur le vif, donnent une idée très exacte de la cour d’Angleterre.— (Jules Verne, P’tit Bonhomme, ch. 2, J. Hetzel et Cie, Paris, Illustrations par Léon Benett, 1891)
  4. (Figuré) Qui présente des faits de manière fantaisiste.
    • Ce roman est particulièrement enluminé sur l’histoire de France.

Nom commun

enluminé \ɑ̃.ly.mi.ne\ masculin

  1. (Péjoratif) Style chargé, artificiel et de mauvais goût.
    • De la fanfare et point de musique. Rien de délicat. Une préméditation du grossier et de l’enluminé. — (Edmond et Jules de Goncourt, Journal, 1862)

Forme de verbe

enluminé \ɑ̃.ly.mi.ne\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe enluminer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ENLUMINER. v. tr.
Peindre de couleurs vives. Enluminer des images, un missel. Un manuscrit bien enluminé. Fig., Enluminer son style, Y répandre des ornements qui ont de l'éclat, mais qui sont peu naturels, qui sont recherchés. Il signifie aussi figurément et familièrement Rendre le teint rouge et enflammé. Une face enluminée. Les buveurs de Jordaens ont la trogne enluminée.

Littré (1872-1877)

ENLUMINÉ (an-lu-mi-né, née) part. passé.
  • Colorié. Cartes enluminées.

    Figure enluminée, figure rendue très rouge par l'usage des liqueurs alcooliques ou par quelque passion. À votre physionomie brillante et enluminée, il n'est pas mal aisé de deviner que vous êtes M. Lucas, Dancourt, Vendanges, sc. 3. M. de Brissac avait infiniment d'esprit, avec une figure de plat apothicaire, grosset, basset et fort enluminé, Saint-Simon, 64, 56.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « enluminé »

(Adjectif) (début XIXe siècle) Du participe passé de enluminer.
(Nom commun) (1862) Nominalisation de l’adjectif.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « enluminé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
enluminé ɑ̃lymɛ̃e

Évolution historique de l’usage du mot « enluminé »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « enluminé »

  • Le livre d’heures enluminé en Bretagne Agence Bretagne Presse, Le livre d'heures enluminé en Bretagne
  • Je suis Elisabeth Baillié, j’habite dans les Yvelines, à Chatou. J’ai fait une terminale littéraire option art. Pour le post-bac, je voulais faire de l’illustration, mais aussi un métier d’art. J’ai alors découvert, dans un recueil pour les écoles d’art, qu’il existait une école d’enluminure à Angers ; il s’agit de la seule en France. À l’époque, on apprenait surtout à copier mais dès mes débuts, je voulais faire mon propre style d’enluminure, la copie ne m’intéressait pas du tout. Je veux montrer que l’enluminure ne s’est pas arrêtée au Moyen Âge. En 2002, deux ans après avoir obtenu mon diplôme, j’ai eu la chance de rencontrer un éditeur de livres d’art enluminés, pour qui je travaille toujours. Depuis, j’ai fait quatre livres pour lui. Artistikrezo, Elisabeth Baillié : "Je veux montrer que l'enluminure ne s'est pas arrêtée au Moyen Âge" - Artistikrezo
  • L’ouvrage qui nous intéresse est un manuscrit enluminé contenant les péricopes des évangiles, c’est-à-dire des passages extraits pour l’usage liturgique. Passéisme, L'Université catholique de Lille se sépare de l'un des plus beaux manuscrits enluminés conservés en France – Passéisme
  • Un manuscrit enluminé du Moyen Âge et l'utilisation d'un pigment bleu oublié. Sciences et Avenir, Enluminures : l’énigme d’un pigment médiéval oublié - Sciences et Avenir
  • L’un des intérêts du livre de référence de Jean-Luc Deuffic, « Le livre d’heures enluminé en Bretagne », n’en est pas moins de nous dévoiler la vie des copistes et autres ouvriers du livre à la fin du Moyen Âge, avant les débuts de l’imprimerie. Ces derniers forment des corporations organisées, notamment dans les grands centres de diffusion de l’écrit, à l’instar de Paris, de Londres et de Bruges. Cette dernière cité peut ainsi se prévaloir d’avoir accueilli Jean Brito, Breton de Pipriac, et l’un des premiers imprimeurs européens avec Gutenberg à une époque où le port flamand est bondé de marins venus de la péninsule armoricaine. Le Telegramme, L’âge d’or des livres d’heures - Histoire - Le Télégramme
  • Le tout est enluminé par le superbe trai det ligne claire de Baudouin Deville. Avec les couleurs de Berengère Marquebreucq, le dessinateur réussit le difficile challenge de passer de l’évocation de Bruxelles à celle de Léopoldville. L’immersion est réussie on profite pleinement des restitutions proposées, des palaces au quartier européen, des plantations aux tripots clandestins. , Léopoldville 60 - Par Weber, Deville & Marquebreucq - Éditions (...) - ActuaBD

Traductions du mot « enluminé »

Langue Traduction
Anglais illuminated
Espagnol iluminado
Italien illuminato
Allemand beleuchtet
Chinois 发光的
Arabe مضيئة
Portugais iluminado
Russe освещенная
Japonais 照らされた
Basque argiztatutako
Corse illuminata
Source : Google Translate API

Synonymes de « enluminé »

Source : synonymes de enluminé sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « enluminé »

Enluminé

Retour au sommaire ➦

Partager