La langue française

Enculé

Définitions du mot « enculé »

Trésor de la Langue Française informatisé

ENCULÉ, subst. masc.

Trivial
A.− [Dans le domaine des rapports sexuels] Pédéraste passif. On appelait « l'enc... » Donghe qui aimait bien les hommes (Van der Meersch, Invas. 14,1937, p. 365).
B.− [Sans préjuger des mœurs sexuelles] Injure adressée à une personne considérée comme méprisable, sotte, dénuée de courage. Espèce d'enculé; traiter qqn d'enculé. Ils m'horripilaient tous à la fin ces ratés, ces enculés, ces sous-hommes (Céline, Voyage,1932, p. 234):
... une note officielle (...) nous avertissait sur le mode solennel que la Kommandantur ne tolérerait pas plus longtemps nos apostrophes, et que « les expressions chleuh, vautour, con, cocu et enculé seraient désormais considérées comme injurieuses et punies comme telles ». Ambrière, Les Grandes vacances,1946, p. 329.
Rem. Dans un souci de bienséance le mot est qqf. écrit enc...
Fréq. abs. littér. : 15.

Wiktionnaire

Nom commun

enculé \ɑ̃.ky.le\ masculin (pour une femme on dit : enculée)

  1. (Vulgaire) Qui subit, ou a subi, une sodomie, un coït anal.
    • Rien ne faisait tant bander les hommes que de me voir par-devant une moniche de gosse et par-derrière un trou du cul d’enculée, avec des poils noirs autour, […]. — (Pierre Louÿs, Trois filles de leur mère, René Bonnel, Paris, 1926, chapitre VII)
  2. (Argot) (Vulgaire) Quelqu’un de malhonnête, de mauvaise foi, sans honneur, sournois.
    • Voyez la tronche d'enculé de cette personne qui passe son temps à insulter et menacer sur ce forum. -- fr.soc.politique janvier 2006.
  3. (Vulgaire) (Injurieux) Utilisé pour désigner une personne que l’on méprise fortement.
    • Ouais mon vieux, un peu que je l’ai vue, même que je fais partie des petits enculés qu’ont graffé ces putains de métros et bien d’autres endroits encore. — (Collectif, Jean-Michel Basquiat, revue Bordel n°9, Stéphane Million Éditeur, 2008, p. 49)
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  4. (Familier) Utilisé sans méchanceté pour désigner une personne qui vient de nous jouer un sale tour.
    • Quel enculé! Faire une blague pareille à un ami!
  5. (Vulgaire) (Injurieux) (Suivi de « de », et ayant alors valeur d’adjectif) Exprime la colère ou le mépris.
    • J'ai été renversé par un enculé d’automobiliste à la con qui conduisait comme une brute.
    • Enculé de fasciste !

Forme de verbe

enculé

  1. Participe passé du verbe enculer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « enculé »

Participe passé de enculer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « enculé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
enculé ɑ̃kyle

Évolution historique de l’usage du mot « enculé »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « enculé »

  • Le Brésilien fait l'objet d'une nouvelle plainte ces dernières heures. Cette fois-ci pour homophobie. Lors d'un enregistrement qui a fuité dans la presse, l'attaquant du PSG a insulté de « petit pédé » et d' « enculé » Tiago Ramos, 22 ans, le petit ami de sa mère Nadine Gonçalves, âgé de 52 ans. Un des amis de Neymar a lui expliqué qu'il fallait « mettre un balai dans le cul » à celui dont la presse à scandales avait révélé qu'il était bisexuel. CulturePSG, Club : Un militant LGBT porte plainte contre Neymar pour homophobie | CulturePSG
  • Castamerde enculé d’ASSASSIN….ne quitte surtout pas tes chiens de garde…. GJ Magazine, Besançon : "Castaner assassin", le gilet jaune Frédéric Vuillaume condamné à nouveau en appel
  • Aujourd'hui, on peut dire bite et enculé même au cours d'un dîner mondain, mais on ne peut plus dire prolétaire ou lutte des classes. De Jean-François Kahn / Dictionnaire Incorrect
  • Amatrices de foot ou non, les personnes qui emploient l'injure "enculé" se défendent souvent de toute "intention" homophobe. Mais qui décide de la dimension homophobe d'une insulte ? Dans une étude publiée en 2017 sur les injures à caractère homophobe, l'Observatoire national de la délinquance (ONDRP) écarte la notion d'intention, pour retenir la perception. "Les injures homophobes, comme les injures en général, sont toujours sujettes à interprétation. L'injure se caractérise en effet par le fait qu'elle dépend de la perception de la personne visée", peut-on lire.  Franceinfo, On vous explique pourquoi "enculé" est une insulte homophobe
  • Le sens premier du mot ne se perd pour personne. Transparent, « enculé » renvoie à une pratique considérée comme dégradante, censée offenser la personne qui s'en voit accusée. En tant que receveuse bien entendu, car c'est toujours le pénétré qui est sali. Mais ce n'est pas homophobe puisque la sodomie n'est pas réservée aux homos, s'écrieront de subtils esprits. En effet, dans l'imaginaire de la pornographie hétéro, elle est aussi appliquée aux femmes. Homophobe, et machiste, donc. Marianne, "Enculé, c'est pas homophobe" ? Vider le mot de son sens, c'est une dérobade | Marianne
  • Alors, traiter son adversaire d’“enculé”, c’est homophobe ou pas? En 2018, le journaliste Fabien Jannic-Cherbonnel expliquait dans une vidéo sur le site Komitid pourquoi nous devrions arrêter d’utiliser cette insulte. Le Huffington Post, Pourquoi l'insulte "enculé" est homophobe et pose problème dans le foot | Le Huffington Post LIFE

Traductions du mot « enculé »

Langue Traduction
Anglais motherfucker
Espagnol hijo de puta
Italien motherfucker
Allemand motherfucker
Chinois 混蛋
Arabe موظر
Portugais filho da puta
Russe ублюдок
Japonais マザーファッカー
Basque motherfucker
Corse paterna
Source : Google Translate API

Synonymes de « enculé »

Source : synonymes de enculé sur lebonsynonyme.fr

Enculé

Retour au sommaire ➦

Partager