La langue française

Encouble

Définitions du mot « encouble »

Trésor de la Langue Française informatisé

ENCOUBLER (S'), verbe pronom.

Région. (Suisse romande) S'empêtrer, trébucher. Ils se déchirent aux épines, ils titubent sur ces déserts de lichen rougeâtre, de cailloux blancs, ils s'encoublent dans les épaves, ils s'accrochent l'un à l'autre (C. Bille, Juliette éternelle,Lausanne, 1971, p. 140).
Prononc. : [ɑ ̃kuble]. Étymol. et Hist. 1528 (Neuchâtel) « entraver (des chevaux) » (ds Pierreh.). Terme franco-prov., spécialement de Suisse romande (FEW t. 2, p. 1158; cf. a. langued. encobolar « empêcher », Levy (E.) Prov.) dér. de couple « lien servant à attacher deux animaux », suisse romand coble, couble (Pat. Suisse rom.); préf. en-*, dés. -er. Le mot est d'usage cour. dans toute la Suisse romande. Bbg. Dudan (C.). Fr. universel et fr. marginal en Suisse romande. Vie Lang. 1962, p. 143.

Wiktionnaire

Nom commun

encouble \ɑ̃.ku.bl\ masculin ou féminin (l’usage hésite)

  1. (Sens propre) Entrave pour les animaux.
  2. (Suisse) Embarras ; obstacle ; empêchement ; personne gênante.
    • A qui est ce foin, et pourquoi l'a-t-on laissé là ? demanda-t-il à Germain d'une voix rude. Ceci n'est pas une place publique, et je ne veux pas un encouble pareil devant chez moi. — (Urbain Olivier, Le voisin Horace, éd. G. Bridel, 1882, p. 108)
    • Je vous accompagnerai avec joie et tâcherai de n'être pas une « encouble » comme disent les campagnards. — (René Burnand, Henriette de Marnens, éd. Plaisir de Lire, 1957, p. 73)
    • Enfin, « le commerce inspire aux hommes un vif amour pour l'indépendance individuelle »: il subvient à tous les besoins sans le secours de l'autorité ; celle-ci devient une encouble et il n'est plus question de la laisser fouiner dans ses affaires personnelles. — (Olivier Meuwly, Liberté et société: Constant et Tocqueville face aux limites du libéralisme moderne, Librairie Droz, 2002, p. 35)
    • Quant à Sarkozy et la Suisse, c’est aussi, depuis cinq ans, un voisinage ressenti souvent comme une encouble, presque un énervement, parfois même une affaire personnelle. — (Christophe Passer, Affaire Woerth – Nicolas Sarkozy: Le cauchemar suisse, dans L’Hebdo, 14 juillet 2010.)

Forme de verbe

encouble \ɑ̃.ku.bl\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe encoubler.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe encoubler.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe encoubler.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe encoubler.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe encoubler.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « encouble »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
encouble ɑ̃kubl

Citations contenant le mot « encouble »

  • Pas au mieux, Roger Federer s'encouble d'entrée RTSSport.ch, Masters ATP: Federer face à un tout grand défi, jeudi - rts.ch - Tennis

Traductions du mot « encouble »

Langue Traduction
Anglais encouble
Espagnol encubrir
Italien encouble
Allemand entkoppeln
Chinois 有声
Arabe مضاعفة
Portugais encher
Russe encouble
Japonais 励ます
Basque encouble
Corse ncuraghjà
Source : Google Translate API

Synonymes de « encouble »

Source : synonymes de encouble sur lebonsynonyme.fr

Encouble

Retour au sommaire ➦

Partager