La langue française

Emporte-pièce

Définitions du mot « emporte-pièce »

Trésor de la Langue Française informatisé

EMPORTE-PIÈCE, subst. masc.

Instrument généralement d'acier qui permet de découper d'un seul coup et en une seule pression une pièce aux contours déterminés dans une plaque de métal, du carton, du cuir ou du tissu. Découper, tailler à l'emporte-pièce. Volants découpés à l'emporte-pièce dans de la faille bleu clair (Mallarmé, Dern. mode,1874, p. 812).Une vieille collection d'emporte-pièce pour les paillettes (Zola, Rêve,1888, p. 41):
1. ... girouettes extravagantes, lesquelles ne sont plus des girouettes, mais des lettres majuscules de vieux manuscrits découpées dans la tôle à l'emporte-pièce, qui grincent au vent. Hugo, Le Rhin,1842, p. 143.
En constr. d'attribut avec valeur d'adj., au fig. et rare. Cf. coupant ex. 1.M.R.-C. était caustique et emporte-pièce : il avait élevé l'insolence jusqu'à la majesté (Sainte-Beuve, Poisons,1869, p. 28).
À l'emporte-pièce, loc. adv. En emportant la pièce. Hortic. Greffer à l'emporte-pièce (DG). Au fig. D'une manière directe, nette et franche et p. ext., d'une manière incisive, acerbe. Avoir des mots, des formules, des termes à l'emporte-pièce (cf. but ex. 9).Lancer un trait de satire, un mot à l'emporte-pièce (Martin du G., Thib.,Consult., 1928, p. 1065):
2. Elle ne sait pas, elle ne sent pas qu'un certain style à l'emporte-pièce, la dure frappe impitoyable − vraiment « à prendre ou à laisser » − de profil de médaille, la singularité un peu grosse, aveuglante, qui dompte et méduse la masse, n'éloigne que les demi-délicats... Gracq, Un Beau ténébreux,1945, p. 126.
Prononc. et Orth. : [ɑ ̃pɔ ʀtəpjεs]. Ds Ac. 1762-1932. Étymol. et Hist. 1. 1611 cautere emporte-pièce (Cotgr.); 2. 1690 « instrument comportant une partie tranchante » (Fur.); 3. 1704 « propos mordant » (Trév.); id. « méchante langue » (ibid.); 4. 1865 à l'emporte pièce (Hugo, Chans. rues et bois, p. 250). Composé de l'élément verbal emporte* et de pièce*. Fréq. abs. littér. : 39. Bbg. Hotier (H.). Le Vocab. du cirque et du music-hall en France. Paris, p. 49, 166. − Mat. Louis-Philippe. 1951, p. 145.

Wiktionnaire

Nom commun

emporte-pièce \ɑ̃.pɔʁ.tə.pjɛs\ masculin

  1. (Vieilli) Outil utilisé pour cautériser les plaies. [2]
  2. Instrument propre à découper et qui enlève des pièces de forme déterminée dans un matériau peu épais.
    • L’emporte-pièce renvoyant à un instrument, on l’interprète comme un moyen de réaliser le procès. — (François Thuillier, À l’emporte-pièce : de la métaphore à l'outil, In : Langue française, n°133, 2002. Le lexique, entre identité et variation, p.114)
  3. (En particulier) (Cuisine) outil manuel généralement en métal et de forme déterminée, servant à découper cette forme dans de la pâte avant sa cuisson.
  4. (Chirurgie) Sorte de pince servant à morceler ou à sectionner un tissu.
    • L’extrémité de l’emporte pièce est introduite dans un avant-trou fait à l’artériotome, puis la gâchette est manœuvrée. — (Centre Hospitalier Universitaire de Chirurgie Vasculaire de Jussieu, Techniques de base en chirurgie vasculaire, page 4)

Adjectif

emporte-pièce \ɑ̃.pɔʁ.tə.pjɛs\ invariable

  1. (Vieilli) Abrupt
    • Le jeune homme répondait avec une décence de ton, une galanterie d’inflexion parfaites ; mais en même temps le mot était si persifleur, la phrase si emporte-pièce, qu’il n’y aurait pas eu moyen d’y tenir, si cette pauvre dame avait su qu'un indiscret était là. — (J. B. P. Lafitte, Mémoires de Fleury, I, 23, p. 270)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

EMPORTE-PIÈCE. n. m.
Instrument propre à découper et qui enlève la pièce.

À L'EMPORTE-PIÈCE, loc. adv., s'emploie figurément avec la valeur d'un adjectif et se dit d'une Plaisanterie ou d'une critique tranchante et dure. Les mots de ce critique étaient toujours à l'emporte-pièce. Il se dit en outre, dans ce sens, d'un Polémiste qui s'exprime avec âpreté.

Littré (1872-1877)

EMPORTE-PIÈCE (an-por-te-piè-s') s. m.
  • 1Outil d'acier dont plusieurs artisans se servent pour découper d'un seul coup les différentes matières qui servent à leurs ouvrages.
  • 2 Fig. Homme railleur, et qui dans la discussion inflige de rudes sarcasmes.

    Au plur. Des emporte-pièce.

    Adj. Le jeune homme répondait avec une décence de ton, une galanterie d'inflexion parfaites ; mais en même temps le mot était si persifleur, la phrase si emporte-pièce, qu'il n'y aurait pas eu moyen d'y tenir, si cette pauvre dame avait su qu'un indiscret était là, Lafitte, Mémoires de Fleury, I, 23.

HISTORIQUE

XVIe s. Emporte-piece [cautère], Cotgrave

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « emporte-pièce »

Emporter, pièce.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1611)[1] Du français emporter et pièce[1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « emporte-pièce »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
emporte-pièce ɑ̃pɔrtœpjɛs

Évolution historique de l’usage du mot « emporte-pièce »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « emporte-pièce »

  • Sa Gina admire ce papa imprévisible, et cela se voit dès les premières scènes du film quand on les découvre accrochés en haut d’un arbre. Un équilibre fragile car le spectateur ne tarde pas à comprendre que quelque chose ne va pas dans le comportement de Jimmy : il tient des propos à l’emporte-pièce, s’emporte brutalement, casse un téléviseur, dépense sans compter. Sa fille paraît plus sage que lui. Traversée par des sentiments contradictoires – admiration, culpabilité, honte –, elle est prête, comme beaucoup d’enfants, à tout lui pardonner. Elle ira même jusqu’à l’aider à s’évader de l’hôpital psychiatrique où il a été enfermé. www.paris-normandie.fr, « La forêt de mon père » : la force de l’amour familial face à la maladie mentale
  • Mélanger l'oeuf, le fromage blanc et le son d'avoine et façonner des boules. Les faire revenir à la poêle, jusqu'à légère coloration. Une fois le pain cuit, le découper en deux cercles avec un emporte-pièce. Marie France, magazine féminin, Recettes healthy : 7 hamburgers délicieux à moins de 300 calories 
  • Aujourd'hui, ces mots existent, et c'est justement parce qu'ils ne parlent pas qu'aux jeunes qu'ils doivent être communiqués, partagés, diffusés. Mais attention : il faut que la bienveillance soit réciproque. Qu'expliquer la non-binarité ne soit pas une source de jugements, de malveillance et de sarcasmes à l'emporte-pièce. Que cela ne soit pas non plus une obligation sociale, un fardeau pour soi, son estime et sa santé mentale. , Non-binarité : ça veut dire quoi exactement ? - Terrafemina

Images d'illustration du mot « emporte-pièce »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « emporte-pièce »

Langue Traduction
Anglais cookie cutter
Espagnol cortador de galletas
Italien cookie cutter
Allemand ausstechform
Chinois 切饼机
Arabe قطاعة البسكويت
Portugais cortador de biscoito
Russe формочка для печенья
Japonais クッキーの抜き型
Basque galleta ebakitzailea
Corse taglio di biscotti
Source : Google Translate API

Synonymes de « emporte-pièce »

Source : synonymes de emporte-pièce sur lebonsynonyme.fr

Emporte-pièce

Retour au sommaire ➦

Partager