Elzévir : définition de elzévir


Elzévir : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ELZÉVIR, ELZÉVIER,(ELZEVIER, ELZÉVIER) subst. masc.

A.− Livre imprimé en Hollande par les Elzevier ou par leurs imitateurs entre la fin du xvies. et le début du xviiies. et se caractérisant par un petit format (généralement in-12) et l'emploi d'un certain type de caractères (infra B). Format des elzévirs. En feuilletant l'autre jour mes petits Elzévirs que vous voyez là rangés en cercle sur ce plateau tournant, je tombai par hasard sur la république hébraïque de Pierre Cunæus (J. de Maistre, Soirées Pétersb.,t. 2, 1821, p. 192).Le bibliomane au ciel se sent ravir En mettant dans sa poche un Alde, un Elzévir (A. Pommier, Crâneries,1842, p. 123).Il n'avait jamais réussi à aimer aucune femme autant qu'un oignon de tulipe ou aucun homme autant qu'un elzévir (Hugo, Misér.,t. 1, 1862, p. 820).
B.− P. méton. Caractère typographique.
1. Caractère employé à l'origine exclusivement dans les éditions des Elzevier (d'apr. Voyenne, 1967) et se caractérisant par une forme élégante, une opposition modérée des pleins et des déliés et des empattements triangulaires. Pas n'est besoin que les imitations de l'elzévier soient consciencieuses et pures (Huysmans, Art mod.,1883, p. 182).
2. Caractère employé à partir de la seconde moitié du xixes. et imitant celui des éditions des Elzevier. L'elzévir, par exemple, qui était élégant mais un peu gris, a été presque complètement abandonné (Civilis. écr.,1939, p. 42-11):
Sur les conseils de Monmerqué, nous avions pris de l'elzévir de dix points et de sept points, l'un pour l'impression normale, l'autre pour les notes et additions. Duhamel, Chronique des Pasquier,Désert Bièvres, 1937, p. 114.
Prononc. et Orth. : [εlzevi:ʀ]. Formes en -ier : elzévier, avec ou sans accent (cf. Huysmans, loc. cit.); elsevier ds Lar. 19e(à côté de elzevier), sans ex. Occur. avec initiale majuscule, Elzévir, v. p. ex. J. de Maistre, loc. cit. Étymol. et Hist. 1. [Fin xviies. d'apr. Bl.-W.1-5] 1808 « livre imprimé chez Elzevier » (Boiste); 2. [ca 1860 Th. Beaudoire d'apr. Carabelli, (Lang. typogr.)] 1883 « caractère typographique des éditions Elzevier » (Huysmans, Art mod., p. 181). Du nom de la famille de libraires et imprimeurs hollandais Elzevier de la fin du xvies. et du xviies., dont certains types d'éditions sont restés célèbres. Fréq. abs. littér. : 14.
DÉR.
Elzévirien, ienne, adj.a) Qui a été publié par les Elzevier. La célèbre collection elzévirienne (Mallarmé, Dern. mode,1874, p. 841).P. ext. Qui a été publié sur le modèle des elzévirs (supra A). Plon a recueilli la Bibliothèque elzévirienne où, près de Bussy-Rabutin se trouve Carlyle (Civilis. écr.,1939, p. 28-04).b) Qui est propre aux elzévirs (supra A). Format elzévirien (petit in-12). Caractère elzévirien. Synon. de elzévir (supra B).L'emploi du caractère elzévirien, dans un livre moderne, était une hérésie, puisque ces caractères appartiennent à une époque qui n'a rien de commun avec la nôtre (Huysmans, Art mod.,1883, p. 183). [εlzeviʀjε ̃], [-εn]. Ds Ac. dep. 1878. 1reattest. 1820 (J.-Ch. Brunet, Manuel du libraire et de l'amateur de livres, Paris, t. 4, p. 534); de elzévir, suff. -ien*. Fréq. abs. littér. : 5.
BBG. − Le Breton Grandmaison. N. propres devenus n. usuels. Vie Lang. 1973, p. 165.

Elzévir : définition du Wiktionnaire

Nom commun

elzévir \ɛl.ze.viʁ\ masculin

  1. Ouvrage sorti des presses des fameux typographes hollandais qui portaient ce nom.
    • […] François à sa boutique, où il était charmant dans les crises d’enthousiasme que déclenchaient en lui un elzévir bien venu, une reliure de Derome ou de Padeloup […]. — (Pierre-Henri Simon, Les Raisins verts, 1950)
    • Un elzévir bien conservé.
    • La collection des elzévirs.
  2. Caractère d’imprimerie qui se rapproche du type employé par les Elzévir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Elzévir : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ELZÉVIR. n. m.
Ouvrage sorti des presses des fameux typographes hollandais qui portaient ce nom. Un elzévir bien conservé. La collection des elzévirs. Il se dit aussi d'un Caractère d'imprimerie qui se rapproche du type employé par les Elzévir.

Elzévir : définition du Littré (1872-1877)

ELZÉVIR (èl-zé-vir) s. m.
  • Édition imprimée dans le XVIe siècle et le commencement du XVIIe par l'un des cinq typographes hollandais du nom d'Elzévir, tous de la même famille. Un bel elzévir. La collection des elzévirs.

    Le nom s'orthographiait en hollandais Elzevier.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « elzévir »

Étymologie de elzévir - Wiktionnaire

Du nom de la famille Elzevier (typographes néerlandais du XVIIe siècle), de l’arabe el zefir, « le vent ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « elzévir »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
elzévir ɛlzevir play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « elzévir »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Traductions du mot « elzévir »

Langue Traduction
Corse elzevir
Basque elzevir
Japonais エルゼビル
Russe шрифт эльзевир
Portugais elzevir
Arabe الزفير
Chinois elzevir
Allemand elzevir
Italien elzevir
Espagnol elzeviro
Anglais elzevir
Source : Google Translate API

Synonymes de « elzévir »

Source : synonymes de elzévir sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires