Égorgiller : définition de égorgiller

chevron_left
chevron_right

Égorgiller : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ÉGORGILLER, verbe trans.

Fam., vieilli
A.− Égorger quelqu'un. Un de ces goujats d'armée qui, lorsqu'un chevalier était renversé sur le dos, sans pouvoir se relever, l'égorgillait sans défense (Fuchs, Lex. Journal Goncourt,1912) :
1. ... est-ce bien sérieusement que vous croyez faire un exemple quand vous égorgillez misérablement un pauvre homme dans le recoin le plus désert des boulevards extérieurs? Hugo, Le Dernier jour d'un condamné,1829, p. 16.
P. plaisant., par dérision. Si vous n'aviez pas veillé sous les armes, ému d'un juste soupçon, ils vous auraient gentiment égorgillé en votre chambrette (Gautier, Fracasse,1863, p. 301).
B.− Au fig. Nuire à quelqu'un, le perdre dans l'esprit des autres, le plus souvent d'une façon lâche ou hypocrite. N'oublions pas l'Astucio [le maître fourbe] protecteur (...) Il protégeait Beethoven il y a vingt-cinq ans, et l'égorgillait tout doucement (Berlioz, Grotesques mus.,1859, p. 74):
2. ... il tombe par derrière sur les protestataires et qu'il les égorgille comme de pauvres moutons qu'ils sont, triomphant d'avance de la faiblesse, de la pauvreté, du néant de leur œuvre, triomphant vilainement et pleutrement, sans la moindre gentilhommerie. Goncourt, Journal,1888, p. 768.
Rem. On rencontre ds la docum. égorgillement, subst. masc. Machination sournoise pour éliminer quelqu'un, le perdre de réputation. Les lenteurs provinciales (...) sont pleines de traîtrises, d'égorgillements sournois, de défaites et de victoires cachées (Zola, Fortune Rougon, 1871, p. 73).
Prononc. : [egɔ ʀ ʒije], (j')égorgille [egɔ ʀ ʒij]. Étymol. et Hist. Av. 1799 (Beaumarchais, Mémoires, éd. L. Collin, I, 237). Dér. du rad. de égorger*; suff. -iller*. Fréq. abs. littér. : 4. Bbg. Mat. Louis-Philippe. 1951, p. 314 (s.v. égorgillé).

Égorgiller : définition du Wiktionnaire

Verbe

égorgiller \e.ɡɔʁ.ʒi.je\ transitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’égorgiller)

  1. Prendre à la gorge, égorger.
    • Or, je ne sais pas d'humeur à me laisser égorgiller. — (Revue médicale française et étrangère, 1858)
    • Et ils viendront nous égorgiller cette nuit, soyez en sûre. — (site jad.ish-lyon.cnrs.fr)
    • Les deux partis, tout en gardant des apparences amicales, cherchent à s'égorgiller le plus doucettement du monde. — (site etc.dal.ca)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « égorgiller »

Étymologie de égorgiller - Wiktionnaire

Du verbe égorger et du suffixe -iller.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « égorgiller »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
égorgiller egɔrʒijr play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « égorgiller »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Images d'illustration du mot « égorgiller »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « égorgiller »

Langue Traduction
Corse macellu
Basque sarraski
Japonais 虐殺
Russe убой скота
Portugais massacre
Arabe ذبح
Chinois 屠宰
Allemand schlachten
Italien macello
Espagnol sacrificio
Anglais slaughter
Source : Google Translate API

Mots similaires