La langue française

Écubier

Définitions du mot « écubier »

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉCUBIER, subst. masc.

MAR. Ouverture cylindrique faite dans le pavois ou dans le pont d'un navire pour le passage des chaînes de l'ancre ou des amarres, de l'intérieur à l'extérieur (d'apr. Le Clère 1960). Manchon/tampon d'écubier; écubier de corps-morts, d'amarrage, d'embossage, de remorque. Les navires mouillés sont maintenus au moyen d'une ancre (...) et de cables − chaînes qui entrent dans les navires par les écubiers (Quinette de Rochemont, Trav. mar.,1900, p. 144):
... j'avais 4 ou 5 ans, et l'on ne voyait que moi à bord, escorté de mon matelot, (...) me montant au nid de corbeau du mât de misaine, me descendant à fond de cale par le trou d'homme de l'écubier, me promenant dans les machines... Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 26.
P. comp. Une grande figure blanche (...) avec (...) des yeux larges comme des écubiers (Mérimée, Mosaïque,1833, p. 61).
P. métaph., fam., au plur. [Désignant les yeux] Elle a l'œil diablement éveillatif. Quels écubiers (J. Richepin, La Glu,1881, p. 113).
Prononc. et Orth. : [ekybje]. Ds Ac. 1762-1932. Étymol. et Hist. 1. 1382-84 mar. a. norm. esquenbieu, esquembieu (Ch. Bréard, Le Compte du Clos des Galées de Rouen au XIVes., p. 77 et 79 ds IGLF); 2. 1553 escumier [sic] (Grouchy, Le Premier livre de l'Histoire de l'Inde, trad. du port. de Lopes de Castagneda, 118 rod'apr. R. Arveiller ds Fr. mod., t. 25, p. 310); 1601-03 escubbier (Champlain, Brief discours in Œuvres, éd. Laverdière, I, 16, ibid.). Orig. inc. (cf. FEW t. 23, p. 104a); 2 représenterait peut-être une adaptation du port. escouvem (attesté en 1552, Castanheda d'apr. Cor., s.v. escobén, cf. trad. fr. 1553 supra; port. mod. escovém) qui, comme le cat. escobenc et l'esp. escobén, est d'orig. obsc. (v. Cor., loc. cit.). Fréq. abs. littér. : 8. Bbg. La Landelle (G. de). Le Lang. des marins. Paris, 1859, p. 51, 137, 190.

Wiktionnaire

Nom commun

écubier \e.ky.bje\ masculin

  1. (Marine) Ouverture pratiquée vers l’avant d’un bâtiment, généralement de chaque côté de l’étrave, destinée à faire passer la chaîne d’ancre. L’écubier est remplacé sur les navires de petites dimensions par un davier d’étrave, placé directement sur le pont, qui comporte un barbotin ou des réas calibrés pour la chaîne. Il existe aussi des écubiers de poupe, permettant de mouiller une ancre à l’arrière du bâtiment. Les écubiers ne doivent pas être confondus avec les chaumards, prévus pour le passage des aussières, et qui ne supportent pas les câbles et les chaînes métalliques.
    • La veille de Noël, pendant la nuit, je fus réveillé par un bruit de chaîne frottant contre des écubiers. C'était la goélette Hinano qui venait de jeter l'ancre, […]. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Gaspard entendit le bruit de la chaîne d’ancre qui se dévidait dans l’écubier. — (André Dhôtel, Le Pays où l'on n'arrive jamais, 1955)
    • Le puits aux chaînes est tout à l’avant : étroit, froid, noir, malodorant, dégouttant d’humidité, sinistrement éclairé par une ampoule électrique encastrée sous un grillage d’acier ; les chaînes des ancres agitées par le roulis grincent, s’entrechoquent — de temps en temps une douche glacée tombe des écubiers —, de l’eau clapote dans le fond ; des choses molles, visqueuses luisent et sentent comme la fange d’un port à marée basse : les entrailles du désespoir ! — (Pierre Schoendoerffer, Le Crabe-tambour, 1976, p. 189-190)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉCUBIER. n. m.
T. de Marine. Trou rond percé à l'avant d'un bâtiment pour y faire passer les câbles ou les chaînes. Il y a ordinairement deux écubiers de chaque côté de l'étrave.

Littré (1872-1877)

ÉCUBIER (é-ku-bié) s. m.
  • Terme de marine. Trou horizontal et rond, percé à l'avant du navire, à droite ou à gauche de l'étrave, pour le passage du câble attaché à une ancre, Jal
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « écubier »

Du portugais escouve.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Equibien, le père RENÉ FRANÇOIS, Essays des merveilles de la nature, 1621, dans JAL ; escubier, en 1643, dans JAL ; escouvan (dont escauban est une transcription grossière), qui a fait escubier, JAL ; escouve, Commentarios d'Alboquerque, en 1557, dans JAL. Origine inconnue.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « écubier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
écubier ekybie

Évolution historique de l’usage du mot « écubier »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « écubier »

  • Heureusement, il n’y pas de victimes à déplorer pour les deux navires. Seuls huit marins de l’Helge Ingstad ont été légèrement blessés et c’est un miracle à la vue des images diffusées par les autorités. L’abordage a eu lieu sur tribord. Le pétrolier, probablement lourdement chargé de pétrole, a vu son écubier littéralement déchirer la coque de la frégate sur la moitié de sa longueur au niveau de la ligne de flottaison. Une importante voie d’eau n’a pas pu être maîtrisée. Sur les photos de la télévision publique norvégienne NRK1, on peut observer que le tanker a été très faiblement endommagé au niveau du bordé et de l’écubier tribord. Ce dernier est très proéminent sur ce bateau et est probablement renforcé pour soutenir son ancre et sa chaîne.  , Frégate norvégienne : le point sur l’accident | Mer et Marine
  • Le bâtiment est pour mémoire entré en collision avec le pétrolier Sola ST peu avant 4 heures du matin le 8 novembre. L’accident s’est produit à proximité du port Sture, près de Bergen, où se rendait la frégate et que le tanker venait de quitter après avoir fait le plein de brut. Très bas sur l’eau et particulièrement proéminant, l’écubier tribord du Sola ST a déchiré la coque de la frégate sur environ la moitié de sa longueur, provoquant des voies d’eau incontrôlables par l’équipage. Ce dernier, composé de 127 marins, dont 8 ont été blessés, a pu être évacué. Les garde-côtes norvégiens ont quant à eux amené la frégate près de la côte, afin d’éviter qu’elle chavire complètement. Dans un premier temps, elle s’est couchée sur le flanc tribord, la partie arrière étant immergée. Malgré la mise en place de dispositifs pour la retenir dans cette position, la frégate a fini par sombrer presque entièrement, par l'avant cette fois, à partir de lundi soir. Désormais, seule la partie supérieure du mât radar, ainsi qu'un coin du hangar hélicoptère et l'extrémité de la plateforme émergent. Une situation qui pourrait encore se dégrader puisque l'épave repose sur un fond en pente.  , Norvège : La frégate Helge Ingstad a fini par couler | Mer et Marine
  • Le treuil est vendu dans un pack bien plus que complet, comprenant sa corde synthétique de 15 mètres, 2 télécommandes (une filaire et une sans fil), le boîtier de commande avec deux fixations possibles, un écubier, les branchements électriques et les platines de montage. Generation 4x4 Magazine, Treuil Suzuki Masterforest - Generation 4x4 Magazine

Traductions du mot « écubier »

Langue Traduction
Anglais hawse
Espagnol hawse
Italien cubia
Allemand hawse
Chinois 霍斯
Arabe هوس
Portugais hawse
Russe клюз
Japonais ホーズ
Basque hawse
Corse falso
Source : Google Translate API

Synonymes de « écubier »

Source : synonymes de écubier sur lebonsynonyme.fr

Écubier

Retour au sommaire ➦

Partager