Écrouir : définition de écrouir


Écrouir : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ÉCROUIR, verbe trans.

MÉTALL. Battre un métal à froid ou à une température inférieure à sa température de recuit, et éventuellement l'étirer ou le laminer, afin de le rendre plus dense, plus élastique et plus résistant. Et sans égaler les armuriers de Milan (...) ils étaient habiles à forger et à écrouir l'acier (France, J. d'Arc,t. 1, 1908, p. 257).
Emploi pronom. À ne plus rien faire, les cloches se rouillent, le métal ne s'écrouit pas et vibre mal (Huysmans, Là-bas,t. 2, 1891, p. 116).
Rem. On rencontre ds la docum. le part. passé adj. écroui, ie. Qui a été durci par laminage ou battage à froid. Acier, métal écroui. La couche extérieure de l'arbre est écrouie et plus dure que l'intérieur de la barre (Champly, Nouv. encyclop. prat., t. 3, 1927, p. 13).
Prononc. et Orth. : [ekʀui:ʀ]. Ds Ac. 1762-1932. Étymol. et Hist. 1676 escroui (Félibien Dict., p. 577); 1704 écrouir (Trév.). Prob. dér. de crou forme wallonne (liégeoise) de cru* (Haust) au sens de « qui n'a pas subi de préparation, brut »; préf. é-*; dés. -ir. Fréq. abs. littér. : 1.
DÉR.
Écrouissage, écrouissement, subst. masc.Action d'écrouir; résultat de cette action. L'écrouissage [des tôles pour fer blanc] n'est pas complètement détruit par cette opération [deuxième recuit], mais il est bon que les tôles conservent une certaine rigidité (Gasnier, Dépôts métall.,1927, p. 59).On ne veut pas modifier le grain [du métal] par un écrouissage et la texture par un échauffement exagéré (Barnerias, Aciéries,1934, p. 22).Écrouissement attesté ds la plupart des dict. [ekʀuisa:ʒ]; dernière transcr. de écrouissement ds Passy 1914 [ekʀuismɑ ̃]. Écrouissage est admis ds Ac. 1932, écrouissement ds Ac. 1762-1932. 1resattest. a) 1690 écrouissement (Fur.); encore ds Lar. 20e; b) 1797 écrouissage (Haüy ds J. des Mines, no30, Ventôse an V, p. 460); du rad. de écrouir, suff. -(e)ment1*, -age*.
BBG. − Termes tech. fr. Paris, 1972, p. 124, 126 (s.v. écrouissage).

Écrouir : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ÉCROUIR, verbe trans.

MÉTALL. Battre un métal à froid ou à une température inférieure à sa température de recuit, et éventuellement l'étirer ou le laminer, afin de le rendre plus dense, plus élastique et plus résistant. Et sans égaler les armuriers de Milan (...) ils étaient habiles à forger et à écrouir l'acier (France, J. d'Arc,t. 1, 1908, p. 257).
Emploi pronom. À ne plus rien faire, les cloches se rouillent, le métal ne s'écrouit pas et vibre mal (Huysmans, Là-bas,t. 2, 1891, p. 116).
Rem. On rencontre ds la docum. le part. passé adj. écroui, ie. Qui a été durci par laminage ou battage à froid. Acier, métal écroui. La couche extérieure de l'arbre est écrouie et plus dure que l'intérieur de la barre (Champly, Nouv. encyclop. prat., t. 3, 1927, p. 13).
Prononc. et Orth. : [ekʀui:ʀ]. Ds Ac. 1762-1932. Étymol. et Hist. 1676 escroui (Félibien Dict., p. 577); 1704 écrouir (Trév.). Prob. dér. de crou forme wallonne (liégeoise) de cru* (Haust) au sens de « qui n'a pas subi de préparation, brut »; préf. é-*; dés. -ir. Fréq. abs. littér. : 1.
DÉR.
Écrouissage, écrouissement, subst. masc.Action d'écrouir; résultat de cette action. L'écrouissage [des tôles pour fer blanc] n'est pas complètement détruit par cette opération [deuxième recuit], mais il est bon que les tôles conservent une certaine rigidité (Gasnier, Dépôts métall.,1927, p. 59).On ne veut pas modifier le grain [du métal] par un écrouissage et la texture par un échauffement exagéré (Barnerias, Aciéries,1934, p. 22).Écrouissement attesté ds la plupart des dict. [ekʀuisa:ʒ]; dernière transcr. de écrouissement ds Passy 1914 [ekʀuismɑ ̃]. Écrouissage est admis ds Ac. 1932, écrouissement ds Ac. 1762-1932. 1resattest. a) 1690 écrouissement (Fur.); encore ds Lar. 20e; b) 1797 écrouissage (Haüy ds J. des Mines, no30, Ventôse an V, p. 460); du rad. de écrouir, suff. -(e)ment1*, -age*.
BBG. − Termes tech. fr. Paris, 1972, p. 124, 126 (s.v. écrouissage).

Écrouir : définition du Wiktionnaire

Verbe

écrouir \e.kʁu.iʁ\ transitif 2e groupe (voir la conjugaison)

  1. (Arts) Battre un métal à froid ou le faire passer à la filière pour le rendre plus dense et pour lui donner du ressort.
  2. (Métallurgie) Augmenter par plastification la limite élastique d'un matériau élastoplastique.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Écrouir : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉCROUIR. v. tr.
T. d'Arts. Battre un métal à froid ou le faire passer à la filière pour le rendre plus dense et pour lui donner du ressort.

Écrouir : définition du Littré (1872-1877)

ÉCROUIR (é krou-ir) v. a.
  • Terme de métallurgie. Rendre un métal plus dense et lui donner du ressort, en le battant à froid ou en le faisant passer à travers les trous successifs de la filière.

    S'écrouir, v. réfl. Être écroui. Ces fers se sont écrouis facilement.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

ÉCROUIR. Ajoutez : - REM. Comme l'écrouissage, en durcissant le métal, le rend aussi plus cassant, écrouir se prend le plus souvent en mauvaise part. Lorsqu'un métal a été écroui par une des opérations indiquées, on a soin de le chauffer pour faire disparaître l'écrouissage.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « écrouir »

Étymologie de écrouir - Littré

Origine douteuse. Ce serait écrou 1, si la filière avait été d'abord le moyen de l'écrouissage.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de écrouir - Wiktionnaire

Du wallon crou (« cru »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « écrouir »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
écrouir ekrwir play_arrow

Conjugaison du verbe « écrouir »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe écrouir

Évolution historique de l’usage du mot « écrouir »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « écrouir »

  • Une bonne faux peut se conserver entre 20 et 30 ans. À condition de l’entretenir : « Il faut passer la lame dans une machine à battre qui va écrouir la lame. Ou bien, on peut le faire au marteau. Le but étant de rendre la lame la plus fine et tranchante possible. Après, au champ, il faut régulièrement aiguiser sa lame. Nous, on utilise une pierre de Lombardie. C’est la meilleure. » , Vosges | Les résistants de la faux à main
  • J’ai apprécié cet article pour la présentation qu’il donne de cet outil qu’est le smartphone, de l’usage qu’en fait la jeune génération, et des bénéfices qu’elle peut en retirer. A 68 ans, je me sens comblé de toutes les possibilités que m’offre mon ordinateur portable : « Si je l’avais déjà eu bien plus jeune… » À 13 ans je n’aurais pas dû courir dans les librairies pour espérer trouver le vendeur qui voudra bien rechercher le livre ancien de mécanique plus édité, que j’ai obtenu cinquante ans plus tard avec internet ! À 17 ans j’aurais pu commander ma riveteuse des années quarante aux USA, au lieu de faire le tour des quincailleries où on me répondait avec un léger sourire et un haussement d’épaules… J’avais la Feuille d’Avis de Lausanne où parfois je tombais sur le bref reportage d’une personne qui avait réalisé ses rêves d’enfance. Je cherchais dans le bottin du téléphone, écrivais au journal pour faire transmettre ma lettre contenant une plaque de chocolat, et obtenais souvent un rendez-vous ! Je faisais le voyage en vélomoteur pour aller serrer la main de l’inventeur qui m’ouvrait la porte de son atelier, me montrait ses machines, ses plans… Aujourd’hui je visite sur YouTube les ateliers de ces personnes passionnées qui offrent leur savoir-faire à des centaines ou des milliers d’heureux ! Parfois dans les commentaires je dis « Merci ! » avec ceux qui ont quarante ou cinquante ans de moins que moi. Dernièrement nous avons vu revenir notre vieux professeur- mécanicien après quelques années d’absence : « J’avais tant de choses à faire, j’étais trop fatigué, mais maintenant je vais de nouveau bien… Alors nous allons commencer la fabrication de la petite locomotive à vapeur « Roselyne », d’abord la chaudière c’est important, et pour ça il faut savoir découper, former, écrouir, recuire et braser le cuivre. Suivez-moi, au début c’est pas facile, mais ensuite vous aurez la main, et verrez que ce n’est pas sorcier ! Euh… La pièce, où est-ce que je l’ai mise ? Ah elle est par terre. Alors oui c’est du cuivre, ça se voit. Mais si vous voulez comme moi que votre locomotive ne vous cause pas des tracas, il vous faudra d’abord choisir le bon cuivre… » Faits éducatifs, Les smartphones exclus des classes et des préaux : protection salutaire ou autogoal ? – Faits éducatifs

Traductions du mot « écrouir »

Langue Traduction
Corse indurisce
Basque gogortzeko
Japonais 固まる
Russe затвердеть
Portugais endurecer
Arabe تصلب
Chinois 硬化
Allemand härten
Italien indurire
Espagnol endurecer
Anglais harden
Source : Google Translate API


mots du mois

Mots similaires