La langue française

Écolage

Définitions du mot « écolage »

Trésor de la Langue Française informatisé

Écolage, subst. masc.,vieilli. a) Fait de suivre les cours d'une école. Synon. usuel scolarité.S'enquérir de la formation intellectuelle, de la régularité de l'écolage (H. Codet, Psychiatrie,1926, p. 4).b) Frais d'école dus par un écolier. Séverin alla un peu à l'école. Son père aurait voulu le faire bien instruire (...); mais, pour cela, il fallait payer l'écolage et les Pâtureau étaient bien pauvres (E. Pérochon, Les Creux-de-maisons,Paris, Plon, 1921, p. 16).Rem. Au sens b, le terme est courant en Suisse romande. [ekɔla:ʒ] 1reattest. 1330-49 escolage « instruction, enseignement scolaire » (Tombel de Chartrose, éd. Walberg, Lund, 1946, IV, 102); de école, suff. -age*, cf. le lat. médiév. scholagium « redevance pour instruction » (1301 ds Latham). Fréq. abs. littér. : 1.

Trésor de la Langue Française informatisé

Écolage, subst. masc.,vieilli. a) Fait de suivre les cours d'une école. Synon. usuel scolarité.S'enquérir de la formation intellectuelle, de la régularité de l'écolage (H. Codet, Psychiatrie,1926, p. 4).b) Frais d'école dus par un écolier. Séverin alla un peu à l'école. Son père aurait voulu le faire bien instruire (...); mais, pour cela, il fallait payer l'écolage et les Pâtureau étaient bien pauvres (E. Pérochon, Les Creux-de-maisons,Paris, Plon, 1921, p. 16).Rem. Au sens b, le terme est courant en Suisse romande. [ekɔla:ʒ] 1reattest. 1330-49 escolage « instruction, enseignement scolaire » (Tombel de Chartrose, éd. Walberg, Lund, 1946, IV, 102); de école, suff. -age*, cf. le lat. médiév. scholagium « redevance pour instruction » (1301 ds Latham). Fréq. abs. littér. : 1.

Wiktionnaire

Nom commun

écolage \e.kɔ.laʒ\ masculin

  1. (Désuet) Assiduité aux cours d’une école.
  2. (Désuet) Enseignement donné à l'école.
  3. Frais d’école dus par un écolier, une écolière.
    • Séverin alla un peu à l’école. Son père aurait voulu le faire bien instruire […]; mais, pour cela, il fallait payer l’écolage et les Pâtureau étaient bien pauvres. — (E. Pérochon, Les Creux-de-maisons, Paris, Plon, 1921, p. 16)
    • Le maître d’école, ou régent , est recruté par le consistoire de chaque Église, qui lui fournit un logement et une indemnité assez faible, complétée par un « écolage » payé par les parents. — (L’enseignement protestant au XVIIe siècle, sur le site du Musée virtuel du Protestantisme, 2014)
    • L’école est financée à 90 % par les écolages des parents d’élèves, dont 6 d’entre eux sont élus au Bureau de gestion […]. — (Présentation de l’école française de Tashkent, en français, sur le site de l’École française de Tachkent, 2014)
    • Lui, Sekou Ouedraogo, le terrible, c’est l’écolage qui l’a eu, l’a jeté dans la gueule du caïman, dans les enfants-soldats. — (Ahmadou Kourouma, Allah n'est pas obligé, Édition du Seuil, 2000, p. 114)
  4. (Belgique) Temps passé à apprendre à conduire un véhicule, à l’école de conduite par exemple.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ÉCOLAGE (é-ko-la-j') s. m.
  • 1État de celui qui est à l'école ; enseignement d'école.
  • 2Frais d'école, droit que paye chaque écolier. Les conseils municipaux déterminent le prix d'écolage dans les écoles communales.

HISTORIQUE

XVIe s. Il envoya querir Aristote, en lui payant un très honorable salaire pour l'escholage de son fils, Amyot, Alex. 10. On peut continuer à tout temps l'estude, non pas l'escholage, Montaigne, III, 124. Le bureau de l'aumosne est journellement chargé de celles personnes qu'il convient assister pour leur vivre, apprentissage de mestier ou escolage, ou bien pour les secourir en leurs maladies, Coutum. génér. t. I, p. 1148.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

ÉCOLAGE. Ajoutez : En Suède, de même que dans la plupart des pays protestants, l'écolage ne se termine qu'après un examen que les enfants ne passent pas avant l'âge de douze ans, A. Mangin, Journ. offic. 15 nov. 1873, p. 6961, 2e col.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « écolage »

École.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XIVe siècle) Avec le sens de « instruction, enseignement scolaire ». De école avec le suffixe -age.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « écolage »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
écolage ekɔlaʒ

Évolution historique de l’usage du mot « écolage »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « écolage »

  • Le 19 avril, Andry Rajoelina a annoncé un déconfinement progressif, mais seuls les élèves en classe d’examen ont pu reprendre le chemin de l’école. En ce qui concerne ceux des classes intermédiaires, le confinement s’est transformé en vacances avant que les établis­sements, surtout privés, n’aient adopté les cours à distance. Du coup, les frais d’écolage pour les mois d’avril, mai et juin restent à payer pour 60 à 75 % des élèves de la capitale. , Ecolage – Antananarivo ville : 60 à 75% des élèves en retard de paiement | NewsMada
  • Les Parents d’élèves du Lycée Guèbre-Mariam situé à Addis-Abeba, en Éthiopie, ont rédigé une tribune contre les augmentations de frais d’écolage. La voici ci-dessous : , Tribune du Groupe des parents pétitionnaires du Lycée Guèbre-Mariam  | lepetitjournal.com
  • Sur le plan financier, des parents demandent entre autres une alternative, celle de ne payer que la moitié de l’écolage au vu de la cessation des cours depuis la seconde quinzaine du mois de mars et au vu du fait que les cours envoyés par les écoles n’ont pour objectif que de maintenir les élèves en veille. Pour certains parents, l’obligation d’envoyer les élèves en classe pour un soi-disant « regroupement hebdomadaire », parce qu’ils ne vont pas à l’école qu’une fois par semaine, n’est qu’un leurre, « une manœuvre dilatoire pour leur soustraire de l’argent ». Madagascar-Tribune.com, Grogne des parents par rapport aux dispositions des écoles privées - Madagascar-Tribune.com
  • Le déploiement du plan directeur bus de la Stib va accuser un nouveau retard. En cause, la crise du coronavirus qui a entraîné une suspension de l’écolage des nouveaux conducteurs et un retard dans la livraison des véhicules nécessaires au déploiement du réseau, ainsi que dans des chantiers, comme le chantier d’aménagement du dépôt Petite Île ou le chantier de prolongement du tram 9 vers le Heysel, qui a pu reprendre à la mi-mai. , Le plan bus de la Stib à nouveau retardé à la suite de la crise du Covid - DH Les Sports+
  • Ce dernier recours n'a pas été sollicité pour le LFB, d'autant qu'il entraînerait une hausse des frais d'écolage ; du moins tant que la promesse du ministre Jean-Yves le Drian de convertir ce prêt en subvention n'est pas actée dans un budget rectificatif.  , LFB: 45% des familles refusent encore de payer les frais de scolarité | lepetitjournal.com
  • Depuis quelques années, cependant, cette réputation se ternit. D’abord, la concurrence des lycées privés internationaux, notamment anglo-saxons, est rude : l’attrait de l’anglais et la gamme de services proposée par ces établissements séduisent les familles. Ensuite, les droits d’écolage se sont envolés ces dix dernières années suite à un désengagement de l’État et ils sont maintenant comparables à ceux des meilleurs établissements privés. Enfin, l’AEFE, l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger, qui gère le réseau des établissements depuis Paris, centralise les décisions et ne se soucie guère de la satisfaction des familles sur le terrain. Depuis sa perspective, l’aide de l’État, 20% du coût total environ, qui finance en partie la rémunération des enseignants de l’Éducation Nationale dans les écoles, explique ce fort centralisme mais l’absence de transparence dans ses comptes et le niveau des frais de scolarité des établissement concurrents laissent penser que cette subvention ne finance en réalité que les surcoûts d’un système bureaucratique. Equinox, TRIBUNE LIBRE - Les lycées français, vitrine de la francophonie ?

Traductions du mot « écolage »

Langue Traduction
Anglais schooling
Espagnol enseñanza
Italien istruzione
Allemand schulung
Chinois 上学
Arabe التعليم
Portugais escolaridade
Russe учеба в школе
Japonais 教育
Basque eskolaratzea
Corse scola
Source : Google Translate API

Synonymes de « écolage »

Source : synonymes de écolage sur lebonsynonyme.fr

Écolage

Retour au sommaire ➦

Partager