La langue française

Échiqueté

Sommaire

  • Définitions du mot échiqueté
  • Étymologie de « échiqueté »
  • Phonétique de « échiqueté »
  • Évolution historique de l’usage du mot « échiqueté »
  • Citations contenant le mot « échiqueté »
  • Traductions du mot « échiqueté »

Définitions du mot échiqueté

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉCHIQUETÉ, ÉE, adj.

A.− Qui est orné de carrés de diverses couleurs, comme l'échiquier. Villas (...) échiquetées de noir et de blanc, selon la vieille mode flamande (Michelet, Chemins Europe,1874, p. 165).
B.− BLAS., adj. ou emploi subst. masc. (Écu ou pièces de l'écu) divisé(es) en carreaux de couleur et de métal alternés. Synon. en échiquier.Un « croissant de gueule échiqueté d'hermine » (Jouy, Hermite,t. 4, 1813, p. 261).
P. compar. La verte campagne qui, avec ses mille canaux brillantés par le soleil, semble un immense écusson de sinople échiqueté d'argent (Du Camp, Hollande,1859, p. 166).
Rem. On rencontre ds la docum. le verbe s'échiqueter en emploi pronom. passif, au sens de « être disposé en échiquier ». Le comptoir, où s'échiquetaient les papiers Job et les boîtes d'allumettes suédoises (Toulet, J. fille verte, 1918, p. 88).
Prononc. et Orth. : [eʃikte]. Ds Ac. 1694-1762 puis Ac. 1835-1932; n'est donc pas admis ds Ac. 1798. Étymol. et Hist. I. 1. Ca 1180 eskierkeré « divisé en carrés de différentes couleurs » (Fierabras, 62 ds T.-L., s.v. eschequeré) − 1401 (Ord. de la draper., Mons ds Gdf.); 2. 1189 hérald. eschequeré (Tournoiement des Dames, 198 ds Romania t. 28, p. 244 : L'escu eschequeré) − 1298 (Falkirk Roll, 51 ds Brault, p. 188b). II. Ca 1234 hérald. eschequeté (Huon de Méry, Li tornoiemenz Antecrit, éd. G. Wimmer, 1023). I dér. de échiquier*; suff. *. II issu de I par substitution de suff. (-et* + *); (cf. aussi déchiqueter). Fréq. abs. littér. : 4.

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉCHIQUETÉ, ÉE, adj.

A.− Qui est orné de carrés de diverses couleurs, comme l'échiquier. Villas (...) échiquetées de noir et de blanc, selon la vieille mode flamande (Michelet, Chemins Europe,1874, p. 165).
B.− BLAS., adj. ou emploi subst. masc. (Écu ou pièces de l'écu) divisé(es) en carreaux de couleur et de métal alternés. Synon. en échiquier.Un « croissant de gueule échiqueté d'hermine » (Jouy, Hermite,t. 4, 1813, p. 261).
P. compar. La verte campagne qui, avec ses mille canaux brillantés par le soleil, semble un immense écusson de sinople échiqueté d'argent (Du Camp, Hollande,1859, p. 166).
Rem. On rencontre ds la docum. le verbe s'échiqueter en emploi pronom. passif, au sens de « être disposé en échiquier ». Le comptoir, où s'échiquetaient les papiers Job et les boîtes d'allumettes suédoises (Toulet, J. fille verte, 1918, p. 88).
Prononc. et Orth. : [eʃikte]. Ds Ac. 1694-1762 puis Ac. 1835-1932; n'est donc pas admis ds Ac. 1798. Étymol. et Hist. I. 1. Ca 1180 eskierkeré « divisé en carrés de différentes couleurs » (Fierabras, 62 ds T.-L., s.v. eschequeré) − 1401 (Ord. de la draper., Mons ds Gdf.); 2. 1189 hérald. eschequeré (Tournoiement des Dames, 198 ds Romania t. 28, p. 244 : L'escu eschequeré) − 1298 (Falkirk Roll, 51 ds Brault, p. 188b). II. Ca 1234 hérald. eschequeté (Huon de Méry, Li tornoiemenz Antecrit, éd. G. Wimmer, 1023). I dér. de échiquier*; suff. *. II issu de I par substitution de suff. (-et* + *); (cf. aussi déchiqueter). Fréq. abs. littér. : 4.

Wiktionnaire

Adjectif

échiqueté masculin

  1. (Héraldique) Qui est divisé en carrés semblables à ceux d’un échiquier. Cas particulier, l’échiqueté de 9 pièces : voir équipollé.
    • Un écu échiqueté d’or et d’azur, d’argent et de sable.
    • Un lion échiqueté d’argent et d’azur.
    • De gueules au pont en dos d’âne de deux arches échiqueté d’or et d’azur, surmonté d’une colombe d’argent, qui est de Ponchon → voir illustration « pont échiqueté »

Forme de verbe

échiqueté \e.ʃi.kə.te\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe échiqueter.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉCHIQUETÉ, ÉE. adj.
T. de Blason. Qui est divisé en carrés semblables à ceux d'un échiquier. Un écu échiqueté d'or et d'azur, d'argent et de sable. Un lion échiqueté d'argent et d'azur.

Littré (1872-1877)

ÉCHIQUETÉ (é-chi-ke-té, tée) adj.
  • 1 Terme de blason. Divisé en carrés semblables à ceux d'un échiquier. L'écu est échiqueté lorsqu'il a au moins vingt-quatre carreaux. On spécifie le nombre de lignes ou de traits que portent ces carreaux. Fasce échiquetée d'argent et de gueules de trois traits.
  • 2 Terme didactique. Rangé comme les cases d'un échiquier.

HISTORIQUE

XVe s. Et aussi mourut un escuyer de Bretagne qui s'armoit de gueules à deux chevrons eschiquetés d'or et d'azur, Froissart, II, II, 11.

XVIe s. Haultains esprits extraits de gentillesse, Nobles enfants de Millan la cité, Ornez, vestus en extreme richesse, Drap d'or, velours eschiqueté sans cesse, Pour demonstrer la prodigalité, Marot, J. p. 159, dans LACURNE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « échiqueté »

→ voir échiqueter
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Il n'est pas douteux que eschiqueté, dans l'exemple de J. Marot, ne soit le même que déchiqueté (voy. ce mot), es au lieu de de. Il n'est guère douteux non plus que eschiqueté, en termes de blason, ne se rapporte à échiquier ; mais, comme la dérivation d'eschiquier en eschiqueté n'est pas possible, on doit supposer qu'il y a eu confusion par assimilation de eschiqueté avec eschiquier. La forme régulière est eschequé (en eschiquier), qui se trouve en effet.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « échiqueté »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
échiqueté eʃikœte

Évolution historique de l’usage du mot « échiqueté »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « échiqueté »

  • Depuis 700 ans, les hermines représentent les ducs de Bretagne. Lorsqu’ils apparaissaient, tous savaient que le duc de Bretagne était alors présent. Ce choix fut celui du duc Jean III, duc de 1312 à 1341, peut-être pour prendre les couleurs des Bretons, noir et blanc (ses troupes portaient la croix noir sur fond blanc), mais plus certainement pour montrer toute son autorité. N’avoir aucune brisure, ni écartèlement dans ses armoiries signifiait que l’on était le chef de famille, d’une dynastie. Comme le roi de France avec son champ de lys d’or sur azur, le duc adopta un champ d’hermines sur sable. Il signifiait ainsi qu’il se détachait de la maison de Deux, ramage de la dynastie des Capétiens. En effet, jusque-là les ducs de Bretagne portaient le blason d’un prince de la maison royale de France, Pierre de Dreux (mort en 1250), second fils du comte de Dreux, qui épousa Alix de Thouars, duchesse de Bretagne par droit propre (de 1213 à sa mort en 1221) : échiqueté d’azur (bleu) et d’or (jaune) bordé de gueules (rouge) avec un franc-quartier d’hermines. Les couleurs azur et or indiquaient bien sûr l’appartenance à la dynastie capétienne ; la bordure de gueules mentionnait que les Dreux étaient leurs cadets et le franc-quartier que Pierre était un cadet. Il est clair que cela faisait beaucoup de cadet pour Jean III qui pouvait se considérer comme un prince parmi les plus riches de l’Occident chrétien et qui était de surcroît (et cela depuis 1297) pair de France, c’est-à-dire qu’il avait le privilège de choisir, en cas de crise de succession, le nouveau roi de France. 7seizh.info, Grands Evènements de l’histoire de la Bretagne. 1316, les hermines deviennent l’emblème des ducs de Bretagne - 7seizh.info
  • Contrairement à la légende, le symbole du drapeau breton n’a pas été inventé par la duchesse Anne. La « moucheture d’hermine » vient de Dreux. En 1213, la duchesse Alix de Bretagne (ancêtre d’Anne) a épousé Pierre de Dreux. Celui-ci a apporté avec lui son blason : échiqueté d’or et d’azur au franc-quartier d’hermine. En 1316, le duc de Bretagne Jean III a décidé de ne conserver que ce motif.   Le Telegramme, Cinq symboles bretons, pas tout à fait bretons - LeTelegramme Soir

Traductions du mot « échiqueté »

Langue Traduction
Anglais chess
Espagnol ajedrez
Italien scacchi
Allemand schach
Chinois
Arabe شطرنج
Portugais xadrez
Russe шахматы
Japonais チェス
Basque xakea
Corse scacchi
Source : Google Translate API
Partager