La langue française

Ecclésiologie

Sommaire

  • Définitions du mot ecclésiologie
  • Étymologie de « ecclésiologie »
  • Phonétique de « ecclésiologie »
  • Évolution historique de l’usage du mot « ecclésiologie »
  • Citations contenant le mot « ecclésiologie »
  • Traductions du mot « ecclésiologie »

Définitions du mot « ecclésiologie »

Trésor de la Langue Française informatisé

ECCLÉSIOLOGIE, subst. fém.

THÉOL. Théorie de l'Église; en partic., partie de la théologie qui traite de l'Église. La place que tiennent les idées individualistes dans la philosophie et l'ecclésiologie des réformateurs (L. Febvre, Combats pour hist.,1927, p. 75)
Rem. Le théologien spécialiste de l'ecclésiologie est l'ecclésiologue, subst. masc. Attesté, souvent comme peu usité, ds Lar. 19e20e, Littré, Guérin 1892 et Quillet 1965.
Étymol. et Hist. 1927 (L. Febvre, loc. cit.). Composé du rad. lat. de ecclesia* et de -logie*.
DÉR.
Ecclésiologique, adj.Qui est relatif à l'ecclésiologie, à l'Église ou aux Églises. La réflexion ecclésiologique des théologiens des diverses confessions chrétiennes (Philos., Relig., 1957, p. 4609). [eklezjɔlɔ ʒik]. 1reattest. 1957 id.; de ecclésiologie, suff. -ique*.

Wiktionnaire

Nom commun

ecclésiologie \ek.le.zjɔ.lɔ.ʒi\ ou \ɛk.le.zjɔ.lɔ.ʒi\ féminin

  1. Étude des Églises, de leur organisation, de leurs doctrines.
    • Saint Augustin a joué un rôle si important dans le développement de l’ecclésiologie qu’il n’a point paru excessif de lui réserver une étude à part, aussi complète que possible. — (Pierre de Labriolle, « Le Catholicisme de Saint Augustin, par Mgr Pierre Batiffol, 2 vol. in-12 (...) ». Revue critique d’histoire et de littérature, n° 1921/20, 15 octobre 1921, p. 383.)
    • Leurs œuvres sont des modèles de spéculation théologique, et leur doctrine représente, dans le domaine de l’ecclésiologie, un immense progrès sur l’exposé des théologiens du XIIIe siècle, qui n’avaient ici laissé que des éléments non systématisés : ils ont les premiers élaboré en un traité organique la théologie des caractères essentiels de l’Église et des droits spirituels du souverain pontificat. — (U. Mariani, O.S.A., « Comptes rendus : Jean Rivière, Le problème de l’Église et de l’État au temps de Philippe le Bel. Étude de théologie positive ». Bulletin thomiste, IVe année, n° 3, mai 1927, p. 78.)
    • Dans l’œuvre de Bucer, l’ecclésiologie tient une si large place qu’on en vient à se demander, au fil de l’étude, ce qu’il en est de la christologie. — (Gottfried Hammann, Entre la secte et la cité [Texte imprimé] : le projet d'Église du réformateur Martin Bucer. Genève éd. Labor et fides, 1984, p. 401.)
    • Sa détermination sur la pédophilie s’explique par son rapport à la vérité, elle relève de son ecclésiologie. Pour Benoît XVI, le plus important, c’est que la vérité advienne, même si l’institution doit en souffrir. En l’occurrence, cette vérité éclate malgré les blocages de la curie. — (Nicolas Diat, « Le pape François est inclassable » (entretien avec Laurent Dandrieu, à l’occasion de la sortie de l'essai L’Homme qui ne voulait pas être pape). valeursactuelles.com, 19 février 2014.)
    •  « Faire comprendre aux séminaristes d'aujourd'hui l'importance de l'Église particulière, telle que décrite dans l'ecclésiologie de Vatican II, est un défi, reconnaît le Père Jean-Noël Dol, recteur du séminaire de la Castille. Nous devons leur faire comprendre l'importance de l'incardination, le diocèse n'étant pas un pavillon de complaisance ! »— (Clémence Houdaille Comment les futurs prêtres choisissent leur diocèse – Journal La Croix, page 22, 26 juin 2017)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « ecclésiologie »

(Siècle à préciser) Dérivé savant du latin ecclesia (« église ») venant du grec ἐκκλησία ekklesia (« assemblée ») avec le suffixe -logie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « ecclésiologie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ecclésiologie ɛkklesjɔlɔʒi

Évolution historique de l’usage du mot « ecclésiologie »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « ecclésiologie »

  • La vérité à faire entendre est que le sacerdoce ministériel ne peut pas être ce qui seul autorise à décider de la vie et de la gouvernance de l’Église. Si déjà les femmes enseignaient l’ecclésiologie dans les séminaires, l’Église pourrait avoir un autre visage. La Croix, Place des femmes dans l’Église : « Il faut rouvrir la question des ministères »
  • Le Synode sur l’Amazonie a fait resurgir l’idée d’ordonner des « viri probati » c’est-à-dire des « hommes mûrs ». L’expression est imprécise et l’idée, sans doute un peu trop proche de l’ecclésiologie orientale, a conduit à ce que cette perspective n’aboutisse pas. N’y aurait-il pas une proposition qui s’accorde mieux avec la tradition occidentale en tenant tout simplement compte de l’allongement de la durée de la vie ? Ce serait de pouvoir ordonner des « viri liberati » (hommes libérés). J’appelle ainsi les « hommes ayant fini d’élever leurs enfants, ceux-ci n’étant plus à leur charge ». Grâce à l’allongement de la durée de la vie (de 45 ans en l’an 1900 à 75 ans en l’an 2000), il y a une sorte de deuxième vie après avoir élevé ses enfants, qui dure entre vingt et trente ans. Vingt ou trente années de service comme prêtre, ce n’est pas négligeable, surtout par les temps de pénurie ministérielle. Cette solution aurait l’avantage de coûter peu cher à l’Église puisque ces hommes seraient autonomes financièrement. Or on sait que le côté matériel a contribué à durcir la loi du célibat au Xe siècle, car le prêtre ponctionnait la quête pour faire vivre sa concubine et ses enfants ! Cette perspective aurait l’avantage de ne pas dévaloriser les célibataires qui veulent se donner corps et âme dès leur majorité à la tâche du ministère presbytéral. Les prêtres de moins de 50 ans continueraient donc à être tous célibataires et entièrement disponibles, spécialement auprès des jeunes, selon la tradition éprouvée de l’Église occidentale. Enfin, l’Église institution se trouverait renforcée par ce contingent de personnes certes un peu âgées mais remplies d’une certaine sagesse au point qu’on les appelait autrefois presbytres, c’est-à-dire anciens. Ayant leur épouse à leur côté, leur sagesse sera doublée d’une expérience conjugale que la communauté chrétienne ne pourra qu’apprécier, comme avec les diacres actuellement. La formation pourrait se faire en week-end comme pour les diacres, à laquelle on ajouterait une année sabbatique pour conduire au presbytérat. Ensuite, le ministère serait aménagé en fonction de la profession, avant l’âge de la retraite civile où la disponibilité de ces « viri liberati » serait accrue, pour le bien de tous. La Croix, Ordination de « viri liberati ». Le Synode sur l’Amazonie a fait resurgir l’idée d’ordonner des « hommes mûrs ».
  • Avec Eric Boone, nous réfléchissons à la place du ministère, aux questions de vocabulaire déterminant ainsi l'ecclésiologie de Vatican II. (2ème partie) , Théologie des ministères (2ème partie) avec Eric Boone

Traductions du mot « ecclésiologie »

Langue Traduction
Anglais ecclesiology
Espagnol eclesiología
Italien ecclesiologia
Allemand ekklesiologie
Chinois 教会学
Arabe علم الكنيسة
Portugais eclesiologia
Russe экклесиология
Japonais 教会学
Basque espiritualtasunaren teologia
Corse ecclesiologia
Source : Google Translate API
Partager