La langue française

Eccéité

Définitions du mot « eccéité »

Trésor de la Langue Française informatisé

ECCÉITÉ, subst. fém.

PHILOS. Situation concrète et singulière d'une essence. Les sens et en général le corps propre offrent le mystère d'un ensemble qui, sans quitter son eccéité et sa particularité, émet au delà de lui-même des significations capables de fournir leur armature à toute une série de pensées et d'expériences (Merleau-Ponty, Phénoménol. perception,1945, p. 147).
Prononc. et Orth. : [ekseite]. Écrit avec une minuscule et sans accent aigu ds Lar. Lang. fr. Étymol. et Hist. 1599 (Ph. de Marnix, Différ. de la Religion, I, III, 9 ds Hug.). Dér. savant du lat. ecce « voilà »; suff. -ité*. Fréq. abs. littér. : 11. Bbg. Dub. Dér. 1962, p. 38.

Wiktionnaire

Nom commun

eccéité \ɛk.se.i.te\ féminin

  1. (Scolastique) Qualité d’être présent, comme si cette qualité pouvait exister sans l’objet.
    • Ils sont encore une foule de subtiles niaiseries bien plus spirituelles que toutes celles là. Ce sont des notions, des relations, des formalités, des quiddités, des eccéités, toutes choses qui ne peuvent être aperçues que par ceux qui ont d'assez bons yeux pour voir au milieu des plus épaisses ténèbres, ce qui n'existe nulle part. — (Érasme, Éloge de la folie, 1509. Traduction de Thibault de Laveaux en 1780)
  2. (Philosophie) Caractère singulier de ce qui existe, c'est-à-dire qui est situé dans le temps et dans l'espace.
    • Les sens et en général le corps propre offrent le mystère d'un ensemble qui, sans quitter son eccéité et sa particularité, émet au delà de lui-même des significations capables de fournir leur armature à toute une série de pensées et d'expériences. — (Merleau-Ponty, Phénoménologie de la perception, 1945. p. 147)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ECCÉITÉ (è-ksé-i-té) s. f.
  • Terme de scolastique. Ce qui indique la qualité d'être présent, comme si cette qualité pouvait exister sans l'objet. De là ces entités, ces quiddités, ces eccéités et toutes les barbaries de l'école, Voltaire, Dialogues, XXIV, 2.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « eccéité »

Du latin ecce (« ceci ») et -ité. Les variantes hæccéité, heccéité et l’anglais haecceity dérivant de haec. Voir aussi hiccéité et quiddité.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. ecce, voilà.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « eccéité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
eccéité ɛkseite

Évolution historique de l’usage du mot « eccéité »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « eccéité »

  • confondre les troubles de l’autisme avec d’autres troubles ou maladies tel que la eccéité ou la surdité. , َAutisme: la formation et la coordination pour une meilleure prise en charge
  • Je dois dire que le titre que l’on m’avait suggéré était : « Phénoménologie de la pin-up girl ». Malheureusement, ce n’est pas du tout dans ce sens-là que je comptais diriger cette petite étude, et, par une association d’idées bien compréhensible, j’ai pensé qu’il vaudrait mieux l’intituler : « Eccéité de la pin-up girl ». En effet, eccéité est un mot qui se trouve aussi dans le livre de Merleau-Ponty sur la perception, qui a une plus jolie sonorité, et qui a, tout de même, moins traîné que le premier. J’ajoute qu’il ne veut pas dire grand-chose non plus ; mais j’ai peut-être tort : je crois que je ne mords pas assez à la philosophie pour pouvoir discuter définitivement ces problèmes diaboliques, et c’est la fin du préambule. , Eccéité de la pin-up girl - La Revue des Ressources
  • Tout ce que je dis ici du charme d’un visage s’applique évidemment, a fortiori, à l’ensemble d’une personne. Et je serais presque tenté de m’opposer ici au célèbre texte de Blaise Pascal, qui voudrait que nous n’aimions jamais personne que pour des qualités empruntées – beauté, intelligence, que sais-je ? –. Oui, il se pourrait bien que le charme soit l’autre nom de l’eccéité des êtres, et ce qui reste d’eux, ne serait-ce qu’un instant, quand ils ne sont plus là, comme le sourire du Chat du Cheshire. La Croix, Le charme des visages
  • Les fils du glorieux Titan aiment à chanter la grandeur de l’eccéité : c’est par ce mot que la scolastique désignait le principe d’incarnation d’une essence, c’est-à-dire la dynamique d’individuation. L’humaniste vrai, le descendant d’Icare, à la fois l’élève de Stirner et de Montaigne, ne souffre pas la tyrannie du concept. Résolument nominaliste, il n’a pour but que la puissance de l’ego, l’orgueil d’être soi, insulaire et créateur. J’insiste : l’individu n’est pas une passivité mais un acteur juge de ses rôles, l’auteur de ses pensées et de ses actes, son propre fondement et son propre tribunal. Sans doute est-ce un bien fol espoir que de vouloir faire rendre gorge à Dieu, d’exhorter si bruyamment le moi, cette Tour de Babel lancée dans les cieux infinis de l’orgueil à la poursuite du Tout-Puissant. Il ne faudrait pas croire trop simplement à l’élégante assurance de cet incertain souverain. Le « je » règne sur une horde sauvage, aux colères soudaines et terribles. De ces puissants seigneurs, il doit s’accommoder, tenter de les apprivoiser, leur concéder royaumes et victoires pour s’assurer leur concours et maintenir l’ordre en son empire, car le Florentin triomphe souvent des Titans... Mais si le moi s’entraîne à l’humilité, il n’en renonce pas pour autant à l’audace impériale et au panache, au désir de grimper plus haut. Je ne crois pas que l’on s’égare en admettant que l’apparition des droits de l’homme est liée au subjectivisme juridique, qu’elle nécessite un sujet excentré, expulsé de la nature. J’affirme au contraire que la métaphysique du sujet est la bannière nécessaire de ces droits. , Tribune d’Eric Delbecque - Le clivage droite/gauche : le masque de l’éternel (...) - DestiMed

Traductions du mot « eccéité »

Langue Traduction
Anglais ecceity
Espagnol ecceity
Italien ecceity
Allemand ecceity
Chinois 环保
Arabe النشوة
Portugais ecceidade
Russe ecceity
Japonais ecceity
Basque ecceity
Corse ecceità
Source : Google Translate API

Eccéité

Retour au sommaire ➦

Partager