Ébrasement : définition de ébrasement


Ébrasement : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ÉBRASEMENT, subst. masc.

ARCHITECTURE
A.− Action d'ébraser*. L'ébrasement d'une porte, d'une fenêtre (Ac. 1835-1932).
B.− Élargissement en ligne biaise des murs encadrant une baie et permettant aux battants de s'ouvrir plus facilement ou à la lumière de pénétrer plus largement. [À] Saint-Démétrius de Smyrne (...), le trône, placé devant l'ébrasement d'une des trois fenêtres de l'abside, est en marbre blanc (Lenoir, Archit. monast.,1852, p. 356).Sur les parois latérales, deux fenêtres à ébrasement profond, garnies de rideaux de serge (Banville, Gringoire,1866, p. 7):
Sur la façade occidentale de Chartres, les portails avec leurs ébrasements à piliers saillants ont été construits à la manière romane de l'Ouest... Hourticq, Hist. gén. de l'art,La France, 1914, p. 69.
Rem. On rencontre ds la docum. le synon. ébrasure, subst. fém. Multiplier d'abord les dimensions pleines de la surface à couvrir augmentées des épaisseurs des ébrasures et autres reliefs (coffrages, canalisations, etc.) (P. Bonnel, J. Tassan, Trav. amén. mais., 1966, p. 142). Terme admis par Ac. 1932 qui renvoie à ébrasement; attesté ds Lar. 19eSuppl. 1878, Guérin 1892, Rob., Lar. Lang. fr.
Prononc. et Orth. : [ebʀ ɑzmɑ ̃]. Ds Ac. dep. 1762, excepté Ac. 1798. Étymol. et Hist. 1403 archit. embrasement (Compte de la gr. command. de S.-Denis, Arch. LL. ds Gdf.); 1694 ébrasement (Corneille). Dér. du rad. de ébraser*; suff. -(e)ment1*. Fréq. abs. littér. : 5. Bbg. Archit. 1972, p. 79.

Ébrasement : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ÉBRASEMENT, subst. masc.

ARCHITECTURE
A.− Action d'ébraser*. L'ébrasement d'une porte, d'une fenêtre (Ac. 1835-1932).
B.− Élargissement en ligne biaise des murs encadrant une baie et permettant aux battants de s'ouvrir plus facilement ou à la lumière de pénétrer plus largement. [À] Saint-Démétrius de Smyrne (...), le trône, placé devant l'ébrasement d'une des trois fenêtres de l'abside, est en marbre blanc (Lenoir, Archit. monast.,1852, p. 356).Sur les parois latérales, deux fenêtres à ébrasement profond, garnies de rideaux de serge (Banville, Gringoire,1866, p. 7):
Sur la façade occidentale de Chartres, les portails avec leurs ébrasements à piliers saillants ont été construits à la manière romane de l'Ouest... Hourticq, Hist. gén. de l'art,La France, 1914, p. 69.
Rem. On rencontre ds la docum. le synon. ébrasure, subst. fém. Multiplier d'abord les dimensions pleines de la surface à couvrir augmentées des épaisseurs des ébrasures et autres reliefs (coffrages, canalisations, etc.) (P. Bonnel, J. Tassan, Trav. amén. mais., 1966, p. 142). Terme admis par Ac. 1932 qui renvoie à ébrasement; attesté ds Lar. 19eSuppl. 1878, Guérin 1892, Rob., Lar. Lang. fr.
Prononc. et Orth. : [ebʀ ɑzmɑ ̃]. Ds Ac. dep. 1762, excepté Ac. 1798. Étymol. et Hist. 1403 archit. embrasement (Compte de la gr. command. de S.-Denis, Arch. LL. ds Gdf.); 1694 ébrasement (Corneille). Dér. du rad. de ébraser*; suff. -(e)ment1*. Fréq. abs. littér. : 5. Bbg. Archit. 1972, p. 79.

Ébrasement : définition du Wiktionnaire

Nom commun

ébrasement \e.bʁa.zmɑ̃\ masculin

  1. (Architecture) Action d’ébraser
  2. Résultat de cette action.
    • Cette fenêtre est élevée au-dessus du plancher intérieur, et la disposition du plafond qui fermait l’ébrasement est telle, que les projectiles lancés du dehors ne pouvaient pénétrer dans la salle. — (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
  3. Partie droite ou de biais d'une baie de porte ou de fenêtre se trouvant dans l'épaisseur du mur ou de la paroi. Réfère aussi aux pièces de menuiserie posées à cet endroit. L'ébrasement est le point de fixation du chambranle.
    • Le plan au sol était presque carré, très compact, avec des murs très épais et des ouvertures aux profonds ébrasements. — (Pierre Soulages, Outrenoir. Entretiens avec Françoise Jaunin. La Bibliothèque des Arts, 2012, p.105)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ébrasement : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉBRASEMENT. n. m.
T. d'Architecture. Action d'ébraser ou Résultat de cette action. L'ébrasement d'une porte, d'une fenêtre. On dit aussi dans le second sens ÉBRASURE.

Ébrasement : définition du Littré (1872-1877)

ÉBRASEMENT (é-bra-ze-man) s. m.
  • Terme d'architecture. Action d'ébraser.

    Quantité dont le côté de l'embrasure s'écarte de la perpendiculaire au mur. Ainsi l'ébrasement est trop faible lorsque le côté de l'embrasure ne s'écarte pas assez du plan vertical perpendiculaire à celui de la façade, et l'embrasure n'est pas assez profonde si on laisse trop d'épaisseur au mur d'appui de la fenêtre, Legoarant

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « ébrasement »

Étymologie de ébrasement - Littré

Ébraser.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de ébrasement - Wiktionnaire

De ébraser avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « ébrasement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ébrasement ebrasœmɑ̃ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « ébrasement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « ébrasement »

  • La planification des interventions vise des chantiers à Joigny ou Migennes. À Avallon aussi, Stéphane Debruyne, chargé d’opérations chez Domanys, suit "la réhabilitation de six bâtiments collectifs, de 162 logements". Un chantier mobilisant treize entreprises et à livrer début 2021. "On avait des hirondelles de fenêtre et des moineaux au niveau de l’ébrasement de fenêtres et sur les balcons." Les travaux ont donc été adaptés jusqu’au départ des oiseaux, intervenu au plus tard à la mi-octobre. www.lyonne.fr, La Ligue pour la protection des oiseaux de l'Yonne et Domanys signent une convention pour mieux concilier nature et habitat - Auxerre (89000)
  • Les points de rassemblement sont nombreux dans la maison, jusque sur son perron circulaire incluant un léger dénivelé central, pour mieux ancrer au sol et inciter à lever la tête au ciel. Les imperceptibles détails de la sorte sont légion, qui influent sur la posture du corps : banc légèrement incliné, pour orienter le regard vers le ciel ; lits – ronds eux aussi – légèrement surélevés pour voir le soleil se lever… Les fenêtres, innombrables, cultivent un effet d’ébrasement (percement en oblique), renforçant le lien perpétuel avec les éléments, évoluant au fil des heures et des saisons en de véritables compositions picturales. Jaune ou orange translucides, miroitant au soleil telles des lentilles géantes, les portes ne cloisonnent pas les espaces, mais les définissent. Il faut dire qu’au mitan des années 70, la convivialité est de mise : les salles de bains, composées d’élégantes mosaïques monochromes, pouvaient accueillir une dizaine de baigneurs. Au mur, les alcôves ne manquent pas non plus pour ranger les bouteilles ! L’optimisation de l’espace est étudiée : tout tourne et vire ici, les plateaux sur les tables pour servir chaque invité, comme les placards pour multiplier les espaces de rangement. Au plafond, de nombreux dénivelés, accessibles par d’étroits escaliers, créent autant de « hamacs » suspendus, permettant de lézarder au plus près des cieux, mais aussi d’atténuer la résonance d’un espace circulaire.  Zibeline, Une bulle où se lover | Zibeline
  • Tous les arrondis de fenêtres grande hauteur ont été plâtrés sur place avec un traînage, un système de calibre à l’ancienne. Les plaques utilisées (BA 6) sont cintrables. Avec une complexité : le rayon de plein cintre de la fenêtre était plus petit que celui du plein cintre au bout de l’ébrasement. lemoniteur.fr, Une église convertie en maison familiale

Traductions du mot « ébrasement »

Langue Traduction
Corse splay
Basque splay
Japonais スプレイ
Russe скошенный
Portugais espalhar
Arabe تباعد
Chinois play
Allemand spreizen
Italien strombo
Espagnol achaflanar
Anglais splay
Source : Google Translate API


mots du mois

Mots similaires