La langue française

Ébouter

Sommaire

  • Définitions du mot ébouter
  • Étymologie de « ébouter »
  • Phonétique de « ébouter »
  • Évolution historique de l’usage du mot « ébouter »
  • Citations contenant le mot « ébouter »
  • Images d'illustration du mot « ébouter »
  • Traductions du mot « ébouter »

Définitions du mot ébouter

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉBOUTER, verbe trans.

,,Débarrasser une chose pointue d'un bout, d'une extrémité gênante ou inutile. Ébouter une canne`` (Ac. 1932).
Spéc., HORTIC. ,,Couper les bouts, opération qui (...) consiste toujours à supprimer l'extrémité des bourgeons, soit pour en arrêter l'élongation (pincement) soit, lorsqu'ils sont malades, pour en opérer la suppression`` (Carrière, Encyclop. hortic., 1862, p. 173).
Prononc. et Orth. : [ebute]. Ds Ac. 1932. Étymol. et Hist. 1529 esbouté « cassé par le bout » (Acquits de Laon, Arch. mun. de Laon ds Gdf.); 1862 ébouter (Carrière, loc. cit.). Dér. de bout*; préf. é-*; dés. -er.

Wiktionnaire

Verbe

ébouter \e.bu.te\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Ôter le ou les bouts de quelque-chose.
    • Il est cependant recommandable d’ébouter les jeunes branches charpentières pendant les premières années, mesure qui favorise leur ramification. — (Robert Laumonnier, Cultures fruitières méditerranéennes, J.B. Baillière, 1960, page 374)
  2. (En particulier) Couper les bouts d’un légume (notamment de haricots).
    • Les haricots verts sont éboutés, effilés et triés d'après leur largeur en extra-fins, fins, mi-fins et moyens. — (Jean Vochelle, La conservation des aliments, Hachette, 1965, page 70)
    • Éboutez les courgettes, coupez-les en tronçons, puis en bandes avant de les détailler en petits cubes. — (Thomas Fellet, La cuisine familiale, Édition First, 2012, page 106)
  3. (En particulier) Scier le bout d’une planche ou d’une bille de bois afin de lui donner une longueur déterminée.
    • Les scies circulaires à tronçonner servent, le plus souvent, à ébouter les sciages pour un équerrage ou une mise à longueur fixe, ou encore, pour supprimer des situés à un endroit quelconque de la pièce de bois. — (Claude Dalois, Manuel de sciage et d'affûtage, Centre technique forestier tropical, 1990, page 87)
  4. (En particulier) Ôter les bouts de fils brisés de la trace d’un ouvrage de dentelle à l’aiguille, après l’avoir séparé son support.
  5. (En particulier) (Marine) (Désuet) « Découvrir, par quelques coups de hache, le bout d’une piece de bois [de mâture], pour juger de l’état de ses fibres et de leur force »[1].
    • Les Officiers chargés de les visiter, & de juger s’ils [les mâts] sont ou non propres au service, les font d'abord ébouter, c’est-à-dire, qu’on donne aux deux bouts quelques coups de hache pour découvrir le grain du bois : il doit être fin & ferré, rempli de sève, ce qu’on reconnait par sa couleur. — (Pierre-Alexandre-Laurent Forfait, Traité élémentaire de la mâture des vaisseaux, Clousier, 1788, page 196)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉBOUTER. v. tr.
Débarrasser une chose pointue d'un bout, d'une extrémité gênante ou inutile. Ébouter une canne.

Littré (1872-1877)

ÉBOUTER (é-bou-té) v. a.
  • 1Couper le bout de… Ébouter une pièce de bois.
  • 2 Terme de point d'Alençon. Couper, éplucher et enlever les fils adhérents au parchemin et à la dentelle, dans la dentelle réseau.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « ébouter »

(1788) Dérivé de bout avec le préfixe é- et le suffixe -er.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

É- pour es- préfixe, et bout.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « ébouter »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ébouter ebute

Évolution historique de l’usage du mot « ébouter »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « ébouter »

  • L’option TTS pour la coupeuse longitudinale GS10 permet une coupe sur mesure. Il suffit de définir la taille des entames et celle des tronçons pour ébouter les légumes au plus juste et homogénéiser les morceaux.Au passage de chaque légume, la longueur est calculée grâce à un capteur (boîtier bleu), la coupeuse est asservie aux paramètres et s’adapte pour enlever les extrémités et calibrer les tronçons de légumes. , Les nouveautés Kronen pour laver, couper et ébouter les légumes / Procédés - Process Alimentaire
  • La grande cheminée en briques rouges de l'ancienne usine Paulhiac a disparu l'an dernier. Dans un grand nuage de poussière c'est un peu de l'histoire industrielle de Villeneuve qui s'effondra. Les anciens tournèrent définitivement la page d'un temps pas si lointain où la rive gauche ressemblait à une fourmilière avec ses nombreuses usines. Les dernières boîtes de petits pois en conserve de Paulhiac cuisinèrent dans les autoclaves vers 1965. « C'était Senchou déjà qui avait repris la boîte. Mais la surface était trop étroite. » alors Senchou déménagea vers Casseneuil et les bords du Lot. « Au fil des années et avec l'évolution des choses, l'entreprise changea de nom plus d'une fois. » Thérèse Antoniazi-Covillers fut sténodactylo chez Paulhiac avant de prendre une autre voie professionnelle et de revenir comme comptable. « Ce fut Senchou puis Cérébos puis Vétillard. Et comme le site n'était plus aux normes, l'entreprise déménagea vers Ste-Livrade. Vétillard devint Raynal et Roquelaure. » L'entreprise existe encore. Thérèse y prit sa retraite en 1990. « J'ai toujours gardé des documents, des archives. » Persuadés par des avis amis du trésor contenu dans les cartons, Thérèse s'engagea alors dans la rédaction d'un livre, « Souvenirs en conserve ». « Il ne s'agit pas seulement de raconter l'histoire des usines et les techniques industrielles issues de la découverte de Nicolas Appert, mais d'expliquer aussi l'implication de l'usine dans la vie de Casseneuil. À la grande époque de Senchou il y avait 300 permanents dans l'usine et plus de 600 personnes en tout avec les saisonniers l'été. » Thérèse raconte aussi la famille Senchou, « d'ailleurs on trouve dans la préface un texte de Pierre Senchou qui habite désormais à Arcangues. » Thérèse raconte les innovations techniques des Senchou, « comme cette machine à ébouter les haricots. Les Villeneuvois se souviennent surtout des files de vélos ou de poussettes avec les sacs de haricots en toile de jute que l'on venait chercher le matin dans les usines pour les ébouter à la maison ou sur le pas de la porte et que l'on ramenait en fin de matinée. » Et puis aussi, « le premier ordinateur à cartes perforées pour une gestion informatique des ventes. À l'époque c'était aussi le premier ordinateur en usage sur Villeneuve. » Et puis… « Des anecdotes, bien sûr, des histoires vécues, des drames aussi. Et une certaine nostalgie d'un temps où l'on prenait le temps. » D'un temps où les saisons avaient des noms et des odeurs : pruneaux, céleri, petits pois… et tomates : « La tomate en boîte, c'est une innovation de Jean Senchou en 1929 ! » ladepeche.fr, Villeneuve-sur-Lot. Thérèse conserve ses souvenirs - ladepeche.fr
  • Michel Douyère, natif de La Haye-de-Routot et pépiniériste sur le secteur, avait indiqué, dès la connaissance de la pulvérisation de ce désherbant nocif, qu’il fallait couper la branche contaminée. Gérard Farcy, jardinier chroniqueur radio, présent aux nombreuses manifestations touristiques du village, avait prodigué le même conseil. D’autres spécialistes, au contraire, avaient proposé des solutions différentes : l’agrandissement du cercle de protection autour de l’if pour éviter que le public piétine les racines ou encore ébouter au maximum les branches encore vivantes pour renforcer leur vitalité. « La mairie et l’association ont réalisé ces préconisations mais aucune branche n’a été coupée dès le départ. Le glyphosate continue d’entrer dans les racines », affirme Didier Gallien, président de l’association Les Amis des ifs. www.paris-normandie.fr, L’if millénaire se meurt

Images d'illustration du mot « ébouter »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « ébouter »

Langue Traduction
Anglais stump
Espagnol tocón
Italien ceppo
Allemand stumpf
Chinois 树桩
Arabe عقب السيجارة
Portugais toco
Russe пень
Japonais 切り株
Basque stump
Corse stump
Source : Google Translate API
Partager