La langue française

Dystopie

Sommaire

  • Définitions du mot dystopie
  • Étymologie de « dystopie »
  • Phonétique de « dystopie »
  • Évolution historique de l’usage du mot « dystopie »
  • Citations contenant le mot « dystopie »
  • Images d'illustration du mot « dystopie »
  • Traductions du mot « dystopie »

Définitions du mot dystopie

Wiktionnaire

Nom commun

dystopie \dis.tɔ.pi\ féminin

  1. Forme de récit de fiction, se déroulant dans une société imaginaire, visant à en dénoncer les défauts.
    • Au cœur de cette dystopie d’un monde en perdition, entre menaces sur l’environnement, désastres économiques et complots politiques, Wallace trace un tableau sinistre des failles d’une société […] — (Michel Schneider, Foster Wallace est-il lisible ?, Le Point n°2 242, 27 août 2015))
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « dystopie »

De l’anglais dystopia, du grec Δυστοπία, Dystopia (« lieu mauvais où il se passe de mauvaises choses »). Il est composé de δυς- et -τόπος. De δυς (mauvais) et τόπος (« lieu, endroit »). La dystopie est évoquée par la caverne de Platon.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « dystopie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
dystopie diztɔpi

Évolution historique de l’usage du mot « dystopie »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « dystopie »

  • Est-ce que le télétravail plongera la société dans une dystopie, soit un «univers totalitaire dont les interactions reposent sur la technologie et qui empêche ses habitants d'accéder au bonheur ou à la liberté?» , Le télétravail: dystopie et invasion de domicile? | LesAffaires.com
  • Du second degré en dystopie La dystopie d’Aldous Huxley procède volontiers par allusions. Les exclamations religieuses se voient substituées par l’invocation de « Notre Ford » ou de « Notre Freud », plaçant de facto l’État mondial sous le patronage d’Henry Ford et de Sigmund Freud, soit l’alliance objective d’un capitalisme productiviste triomphant et d’une psychanalyse capable de percer l’inconscient. Pour dépeindre le « meilleur des mondes », le romancier britannique a recours à un humour parfois provocant. Des personnages comme Benito Hoover, Herbert Bakounine ou Darwin Bonaparte disent beaucoup par le seul fait de leur identité civile. Rappelons qu’Herbert Hoover était en poste au moment de la Grande Dépression, que Benito Mussolini fut le père du fascisme et que le darwinisme est généralement entendu comme un processus de sélection naturelle favorisant les sujets les mieux adaptés à leur environnement. Les femmes les plus séduisantes sont par ailleurs décrites comme « pneumatiques », une appellation utilitariste et « objetisante ». Des « exercices malthusiens » visent à prévenir d’éventuelles grossesses. Tout manquement aux devoirs peut mener à une rétrogradation consistant par exemple pour un travailleur à « être transféré dans un sous-centre de la catégorie la plus basse ». Le système de castes ne repose pas seulement sur des attributs physiques et intellectuels ; il s’exprime aussi par des journaux ou des habitats spécifiques, voire par une unicité génétique là où les classes les moins favorisées voient le jour par cargaisons entières de jumeaux. Dans un État mondial cadenassé, où l’eugénisme atteint des proportions qui resteront insoupçonnées même dans l’Allemagne nazie, des réserves à sauvages ont été soustraites à la « civilisation » en raison de conditions climatiques ou géologiques hostiles. Il est d’ailleurs ironique que les principales leçons du Meilleur des mondes soient précisément dispensées par John, un sauvage lisant Shakespeare et doué d’une sensibilité depuis longtemps tombée en désuétude. Il l’est tout autant que les expériences révolutionnaires de Chypre (île exclusivement peuplée d’Alphas) ou d’Irlande (avec des journées de travail raccourcies) aient respectivement débouché sur une guerre civile et une consommation accrue de soma. Un monde génétiquement mathématisé est-il à ce point incapable d’adaptabilité ? Un élément permet certainement de le soutenir : Aldous Huxley envoie les libres penseurs sur des îles, avec la perspective unique de satisfaire leur curiosité pour les sciences ou les arts. Une ségrégation spatiale qui tend à démontrer que la civilisation – culture, savoir, communication, Lumières – s’avère ostracisée par ceux se revendiquant pourtant les plus civilisés. LeMagduCine, « Le Meilleur des mondes » : l'individu effacé, la communauté exacerbée | LeMagduCine

Images d'illustration du mot « dystopie »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « dystopie »

Langue Traduction
Anglais dystopia
Espagnol distopía
Italien distopia
Allemand dystopie
Chinois 反乌托邦
Arabe حدة البصر
Portugais distopia
Russe антиутопия
Japonais 暗黒郷
Basque dystopia
Corse distopia
Source : Google Translate API
Partager