La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « duègne »

Duègne

Variantes Singulier Pluriel
Féminin duègne duègnes

Définitions de « duègne »

Trésor de la Langue Française informatisé

DUÈGNE, subst. fém.

A.− [Dans la tradition esp. ou p. réf. à cette tradition] Femme âgée, chargée de veiller sur la conduite d'une jeune personne. Duègne espagnole, Madame la duègne; un emploi de duègne; jeune femme, jeune fille gardée par une duègne; sous la surveillance d'une duègne; donner une duègne (à qqn); duègne ou chaperon. Qui reconnaîtrait en Mademoiselle la duègne qui nous chaperonna ces trois jours? (Colette, Cl. école,1900, p. 238).Ces duègnes, qui suivent les jeunes filles à la promenade, et puis font leur petit rapport en rentrant (Loti, Désench.,1906, p. 63):
... En un mot, ce n'est ni une duègne ni une suivante que j'adresse à l'aimable baronne, mais une compagne et une amie... Sand, Consuelo,t. 1, 1842-43, p. 199.
P. métaph. Et vos sourires sont les duègnes de votre vertu (Moréas, Pèlerin pass.,1891, p. 13).
Spéc., THÉÂTRE. Les duègnes du théâtre classique. Il [M. Lavoine] jouait les raisonneurs, les pédants, les personnages de composition et, en cas de besoin, les duègnes (Duhamel, Suzanne,1941, p. 225).
B.− P. ext., péj. Vieille femme insupportable et gênante, généralement chargée de surveiller une jeune personne. Une vieille, une sotte duègne; une duègne revêche. Une affreuse duègne (...) quelque chose comme la femme de Cerbère (Dumas père, Fille du régent,1846, III, 2, p. 209).La laideur et la vulgarité de cette duègne sont à peine croyables (Bloy, Journal,1904, p. 65).
Prononc. et Orth. : [dɥ ε ɳ]. Ds Ac. 1798-1932. Fér. 1768 renvoie à douègne. Étymol. et Hist. Dueña 1621-46 « en Espagne, dame âgée chargée de veiller sur une jeune fille, une jeune femme » (F. de Bassompierre, Mémoires, t. II, p. 272 ds Reinh., p. 362); 1643 Doëgne (La Fontaine de jouvence, 2epart., entrée 2, in Fournel, Les Contemporains de Molière, t. II, p. 239 ds Quem. Fichier); 1655 duègne (Scarron, Le Roman comique, éd. A. Adam, I, 22 : les Dames en Espagne ont des Duegnas auprés d'elles [...] ces Duegnas ou Duegnes sont animaux rigides et fascheux, aussi redoutez pour le moins que des belles-mères). Empr. à l'esp.dueña, attesté dep. 1063 au sens de « dame », et dep. 1140 au sens « dame de compagnie » (Cid d'apr. Cor., s.v. dueño), issu du lat. dŏmĭna (cf. doña). Fréq. abs. littér. : 122. Bbg. Boulan 1934, p. 71. − Darm. Vie 1932, p. 142. − Mat. Louis-Philippe 1951, p. 243. − Quem. 2es. t. 2 1971. − Reinh. 1963, p. 188.

Wiktionnaire

Nom commun - français

duègne \dɥɛɲ\ féminin

  1. Gouvernante ou femme âgée chargée de veiller sur la conduite d’une jeune personne.
    • C'était d'abord la duègne Barbara qui grondait cet imbécile de Pierrot … — (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842)
    • Dumay devenu féroce, […], madame Latournelle en duègne trompée, madame Dumay qui partagea les craintes de son mari, se firent alors les espions de Modeste. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • « Ma fille, dit-il ne sera pas élevée par une duègne. Ces vieilles sottes inculquent à l’enfance des idées d’un autre âge ; elles ont des manies invétérées et l’obstination des mules, sans compter qu’il leur arrive fréquemment de répandre une aigre odeur. » — (René Boylesve, La leçon d’amour dans un parc, Calmann-Lévy, 1920, collection Le Livre de Poche, page 44)
    • Les alcades, les duègnes, les valets coquins et la sainte inquisition n'étaient, au dire de tous les vaudevillistes, institués que pour cela ! — (Paul Féval, Le Bossu, 1857)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DUÈGNE. n. f.
Mot emprunté de l'espagnol. Gouvernante ou femme âgée chargée de veiller sur la conduite d'une jeune personne. Sa duègne ne la quitte pas un moment. Cette actrice joue les mères et les duègnes.

Littré (1872-1877)

DUÈGNE (du-è-gn') s. f.
  • 1Gouvernante chargée de veiller sur la conduite d'une jeune personne. Tu verras ce que c'est qu'une duègne de dix-huit ans, Rousseau, Hél. I, 7.
  • 2Nom qu'on donne ordinairement à une vieille femme qui est chargée de la conduite d'une jeune. Marceline : C'est une si jolie personne que madame. - Suzanne : Eh mais, assez pour désoler madame. - Marceline : Surtout bien respectable. - Suzanne : C'est aux duègnes à l'être. - Marceline, outrée : Aux duègnes ! aux duègnes ! Beaumarchais, Mar. de Fig. I, 5.

    Terme de théâtre. Emploi de duègne. Jouer les duègnes.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « duègne »

Espagn. dueña, duègne, proprement dame, du latin domina (voy. DAME).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De l’espagnol dueña.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « duègne »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
duègne dyɛnj

Évolution historique de l’usage du mot « duègne »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « duègne »

  • […] Une duègne, affreuse compagnonne Dont la barbe fleurit et dont le nez trognonne. Victor Hugo, Ruy Blas, IV, 7, Don César
  • L'idée du travestissement, fondamentale et originale véhiculée dans l'opéra, est plus que légèrement suggérée, pour ne pas dire passée par pertes et profits. Aux lieu et place, le metteur en scène installe une galerie de portraits, qu'il peaufine de main de maître il est vrai : un garçon dépressif (Don Ferdinand), une fille aux tendances suicidaires (Clara), une gamine pas froid aux yeux question rapport avec la gent masculine (Luisa), un amoureux plus naïf que transi, qui rit de sa gaucherie sexuelle (Don Antonio), un quidam qui ne sait ce qu'il a à voir dans cette galère (Don Carlos), un soi-disant marchand plutôt bien mis, qui cherche à faire affaire côté sexe, même s'il se trompe finalement quant à la jeunesse de la partenaire (Mendoza), une façon d'entremetteuse (La duègne) qui a bien l'intention de tirer avantage des quiproquos, pour son propre profit, mais aussi en aidant les jeunes à se faire une belle place au pays de l'amour. Et surtout un Papa, Don Jérôme, cherchant à négocier sa fille au meilleur parti, mais qui se voit berner par plus filou que lui. Ici Tcheniakov joue en virtuose, signant une figure hors norme. Et puis il y a ceux dont on cherchera en vain la présence, comme les bons moines du couvent, Père Augustin ou autre frère Chartreux. Et celui que la régie impose à l'appui de sa démonstration : le ''Modérateur'', sorte de froid gourou qui semble régir le show, au début du moins, en prescrivant à ses ouailles exercices physiques ou exigences théâtrales. Il réapparaîtra à la fin, assumant à lui seul, le rôle de tous ceux à qui on n'a pas cru devoir donner la parole.     , Opéra : Les fiançailles au couvent de Prokofiev selon Dmitri Tcherniakov - ON mag
  • Annoncé pour le 3 avril chez Alpha, le nouveau disque de Véronique Gens nous révélera une autre facette encore de celle dont on peut depuis quelques semaines goûter la composition de duègne dans Maître Péronilla d'Offenbach. Si le titre Nuits n'est pas une promesse d'originalité folle, le programme – qui reprend largement celui du concert donné à Venise en septembre dernier – n'en inclut pas moins quelques belles raretés, et s'autorise certaines incursions bien au-delà de la thématique nocturne, puisque l'on y entend notamment la soprano chanter l'un des tubes d'Edith Piaf, « La Vie en rose », superbement arrangé pour quatuor à cordes, I Giardini en l'occurrence. , Véronique Gens voit la vie en rose même dans le noir | Forum Opéra
  • Sa carrière comme acteur et metteur en scène, fut consacrée au répertoire (Molière, Musset) et à la comédie (Feydeau, Labiche, Guitry). Il a tenu plus de 300 rôles en mettant de la fantaisie dans un registre très classique. À Lattes, il avait incarné Philaminte, la duègne mère des "Femmes savantes". midilibre.fr, Jean-Laurent Cochet, figure du théâtre, victime du coronavirus - midilibre.fr
  • Dans le film, l’actrice interprète doña Juana, la duègne qui chaperonne la reine et veille sur sa bonne conduite. Une femme sèche et autoritaire qui se livre pourtant à un strip-tease lascif lors d’un rendez-vous galant dans une auberge avec le valet joué par Yves Montand ! Pour les besoins de cette scène hilarante, elle a été coachée par Sophia Palladium, une danseuse du Crazy Horse Saloon. La comédienne a aussi été doublée par la danseuse dans certains gros plans, ne parvenant pas à exécuter un mouvement du fessier en culotte bouffante. Grâce au montage, les plans où Alice Sapritch est doublée par Sophia Palladium sont très difficiles à discerner. Gérard Oury s'en amusait lors des interviews : "Il y a certes une différence de gabarit entre le menu fessier de la jeune Sophia et l'arrière-train plus conséquent de notre chère Alice, mais une fois le plan monté, une chatte n'y reconnaîtrait pas ses petits." , La Folie des grandeurs (France 2) : Alice Sapritch a t-elle été doublée pour la scène du strip-tease ?
  • Un succès qui ne la propulse pourtant pas sur le grand écran, même si son rôle de la duègne reste culte dans La Folie des grandeurs. Bardée de tulle noir veillant jalousement sur la vertu de la reine d'Espagne, elle se transforme en désopilante furie amoureuse sous le charme de Blaze (Yves Montand). Elle prend même des cours de striptease pour cette scène de bravoure. Le bilan de cet amour contrarié entre Alice Sapritch et le cinéma réside en une quarantaine de films dont pas mal de « nanars » aux noms improbables (L'Histoire très bonne et très joyeuse de Colinot trousse-chemise, Le Plumard en folie, etc.). , Alice Sapritch : 30 ans déjà... - France Dimanche
  • Bientôt, le roi Louis XIV ordonna une enquête dont fut chargé un policier du nom de Lecoq. Le fils de ce dernier, âgé de 16 ans, accepta de jouer le rôle d’appât. Aussi, sous le surnom de l’ « Eveillé » (il était, disait-on, particulièrement intelligent, voire clairvoyant), déambula-t-il ostensiblement dans les environs de la rue Courtalon, en grande tenue, chargé de chaînes en or et d’une bourse bien garnie qu’il faisait tinter de la manière la plus provocatrice possible. L’Eveillé partit du Luxembourg pour se rendre aux Tuileries et c’est là, qu’au cinquième jour, il aperçut une jeune fille d’une grande beauté accompagnée de sa duègne. ParisVox, Histoire de Paris: la tueuse de la rue Courtalon - ParisVox
  • […] Une duègne, affreuse compagnonne Dont la barbe fleurit et dont le nez trognonne. Victor Hugo, Ruy Blas, IV, 7, Don César
  • Aux lieu et place, le metteur en scène installe une galerie de portraits, qu'il peaufine de main de maître il est vrai : un garçon dépressif (Don Ferdinand), une fille aux tendances suicidaires (Clara), une gamine pas froid aux yeux question rapport avec la gent masculine (Luisa), un amoureux plus naïf que transi, qui rit de sa gaucherie sexuelle (Don Antonio), un quidam qui ne sait ce qu'il a à voir dans cette galère (Don Carlos), un soi-disant marchand plutôt bien mis, qui cherche à faire affaire côté sexe, même s'il se trompe finalement quant à la jeunesse de la partenaire (Mendoza), une façon d'entremetteuse (La duègne) qui a bien l'intention de tirer avantage des quiproquos, pour son propre profit, mais aussi en aidant les jeunes à se faire une belle place au pays de l'amour. , Opéra : Les fiançailles au couvent de Prokofiev selon Dmitri Tcherniakov - ON mag
  • Annoncé pour le 3 avril chez Alpha, le nouveau disque de Véronique Gens nous révélera une autre facette encore de celle dont on peut depuis quelques semaines goûter la composition de duègne dans Maître Péronilla d'Offenbach. , Véronique Gens voit la vie en rose même dans le noir | Forum Opéra
  • À Lattes, il avait incarné Philaminte, la duègne mère des "Femmes savantes". midilibre.fr, Jean-Laurent Cochet, figure du théâtre, victime du coronavirus - midilibre.fr
  • Dans le film, l’actrice interprète doña Juana, la duègne qui chaperonne la reine et veille sur sa bonne conduite. , La Folie des grandeurs (France 2) : Alice Sapritch a t-elle été doublée pour la scène du strip-tease ?

Traductions du mot « duègne »

Langue Traduction
Anglais dugout
Espagnol dueña
Italien dama di compagnia
Allemand duenna
Chinois 保姆
Arabe فهرمانة
Portugais duenna
Russe компаньонка
Japonais デュエナ
Basque etxandere
Corse duna
Source : Google Translate API

Synonymes de « duègne »

Source : synonymes de duègne sur lebonsynonyme.fr

Combien de points fait le mot duègne au Scrabble ?

Nombre de points du mot duègne au scrabble : 7 points

Duègne

Retour au sommaire ➦

Partager