La langue française

Dioula

Définitions du mot « dioula »

Wiktionnaire

Adjectif

dioula \dju.la\ masculin et féminin identiques

  1. (Linguistique) Relatif au dioula, langue des Dioulas.
  2. Relatif aux Dioulas.
    • Parfois un colporteur dioula vient y étaler quelques bandes de tissus ou une douzaine de mouchoirs de tête d’importation. — (Bohumil Théophile Holas, Les Sénoufo (y compris les Minianka), Presses Universitaires de France, 1957, p. 72)

Nom commun

dioula \dju.la\ masculin

  1. (Linguistique) Langue mandingue parlée en Côte d’Ivoire et au Burkina Faso par les Dioulas.
    • En plus, elle invite un Ivoirien qui chante en dioula et le grand chantre Vusi Mahlasela qui ajoute aux couleurs linguistiques. — («Festival International Nuits d'Afrique de Montréal - Gnahoré entre dans la ligue des grandes», Le Devoir.com, 12 juillet 2010)
  2. (Par extension) Langue mandingue proche et quasiment intercompréhensible avec le dioula, comme le malinké ou le bambara.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « dioula »

De Dioula lui-même du mandingue jula (« marchand »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « dioula »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
dioula djula

Évolution historique de l’usage du mot « dioula »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « dioula »

  • C’est un studio aux airs de tour de Babel. Sur l’antenne de Ouest FM, les propos tenus en français sont quasi systématiquement traduits en dan, dioula, baoulé, bété, mooré et « français facile ». A Man, « capitale » de l’ouest de la Côte d’Ivoire et carrefour important de communautés ivoiriennes et étrangères, « il est crucial que les informations concernant la vie de la cité soient comprises par toutes les ethnies », explique Said Salaou, journaliste et directeur de cette radio de proximité, l’une des principales de la ville. Le Monde.fr, Côte d’Ivoire : « Dans l’ouest, parler de politique à l’antenne ne nous a pas réussi »
  • Il faut reconnaître qu’entre ces communautés, un équilibre solide a longtemps prévalu. Il repose sur trois éléments. Premièrement, la pratique d’une langue commune, le dioula. Vient ensuite un islam qui, tout en prenant le pas depuis un siècle sur les rites traditionnels, ne les a pas pour autant chassés. Une certaine forme de syncrétisme est tolérée. Enfin, les alliances, ou « parenté à plaisanterie » [pratique ouest-africaine qui consiste en moqueries réciproques et permet aux populations de faire baisser les tensions et d’éviter le recours à la violence] ont pacifié les relations entre certaines populations et servent de liant entre elles. Le Monde.fr, « La Côte d’Ivoire constitue une cible de choix pour les groupes armés »
  •   À mi-chemin entre le blues et la world musique, « Strange o’clock » fusionne et façonne ce que chacun des deux artistes du groupe porte en lui. En anglais, en français et en dioula, la chanteuse y pose sa voix avec passion et conviction. Alliage de blues, rock, musiques mandingue et touareg, « Strange o’clock » vous plonge dans un univers empli de charme et d’énergie. Christophe Balasakis (guitares, loops, stompbox) et Cély (chant, calebasse, tambourin) se rencontrent en Normandie en 2010. Après plusieurs formations musicales communes, ils décident en 2016, de créer « Strange o’clock ». Christophe compose les lignes musicales, Cély les lignes de voix et écrit les textes. Tout public. Gratuit. Unidivers, Les Clés de Bagnoles : Strange O’Clock (blues) Bagnoles de l'Orne Normandie dimanche 23 août 2020
  • En évoquant ces tumultes, Zehia Denis, le chef de quartier, parle volontiers d’« histoire ancienne ». « Mes enfants parlent le dioula [langue traditionnelle du nord de la Côte d’Ivoire, du Mali, du Burkina Faso et de la Guinée], la langue des autres », glisse le vieux chef comme pour marquer sa bonne foi. Régulièrement invité à participer à des événements avec les autres chefs de quartiers, qui « ne sont pas autochtones », il explique que la coexistence est redevenue la règle : « On mange ensemble et on fait des affaires ensemble. » Connectionivoirienne.net, Ni oubli ni pardon à Duékoué, «ville martyre» en Côte-d’Ivoire - Connectionivoirienne.net
  • Le chanteur de reggae dénonce : « Ils ont bété-isé le débat, ils ont baoulé-isé le débat, ils ont dioula-isé le débat », débouchant sur des « querelles de personnes (qui) mettent en péril la République », s’y ajoute « la désinformation (qui) intoxique l’opinion publique ».  « Policiers braisés, gendarmes braisés, voitures braisées, manifestants calcines… ». Afrik.com, Alpha Blondy : « Il y a du sang sur la route qui mène… au pouvoir » (vidéo)
  • Le phénomène commercial dioula, né au plus tard au XVe siècle, est aujourd’hui encore un agent culturel dont la migration a une projection planétaire. On doit à Fernand Braudel la notion d’économie-monde entendue comme « un morceau de la planète économiquement autonome, capable pour l’essentiel de se suffire à lui-même et auquel ses liaisons et ses échanges intérieurs confèrent une certaine unité organique ». Le Monde.fr, Quand les commerçants dioula faisaient rayonner l’Afrique de l’Ouest

Traductions du mot « dioula »

Langue Traduction
Anglais dioula
Espagnol dioula
Italien dioula
Allemand dioula
Chinois 迪欧拉
Arabe ديولا
Portugais dioula
Russe диула
Japonais ディウラ
Basque dioula
Corse dioula
Source : Google Translate API

Dioula

Retour au sommaire ➦

Partager