Dévolutaire : définition de dévolutaire

chevron_left
chevron_right

Dévolutaire : définition du Wiktionnaire

Nom commun

dévolutaire \de.vɔ.ly.tɛʁ\ masculin

  1. Celui qui a obtenu un dévolu.
    • Une troisième formalité est marquée par cette ordonnance , qui est que le dévolutaire doit mettre le procès en état d’être jugé dans deux ans au plus tard… — (Conférences ecclésiastiques du diocèse d’ Angers, 1830)
    • Mais est-ce au dévolutaire ou au possesseur du bénéfice à prouver la bonté de son titre ? — (François-Jacques Verdelin, Institution aux lois ecclésiastiques de France, tome 2, 1821)
    • C’est licite, pour autant que sont établis de façon parfaite et le motif de ce droit, et la qualification précise du dévolutaire auquel ce droit s’applique, et lorsque celui-ci se limite à la mesure de ce à quoi il a droit, mesure qui est pleinement par celui qui a le droit de le faire… — (Ghazzālī; Régis Morelon, Le livre du licite et de l’illicite, éditeur J. Vrin, 1981)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dévolutaire : définition du Littré (1872-1877)

DÉVOLUTAIRE (dé-vo-lu-tê-r') s. m.
  • Celui qui a obtenu un dévolu.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « dévolutaire »

Étymologie de dévolutaire - Littré

Dévolu 2.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de dévolutaire - Wiktionnaire

Dérivé de dévolu (acquis par un droit), dérivé du latin juridique devolutus (« échoir »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « dévolutaire »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
dévolutaire devɔlytɛr play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « dévolutaire »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « dévolutaire »

  • La tentation est grande alors de dénoncer l’incapacité ou l’indignité de leur possesseur pour des raisons réelles ou imaginaires afin d’essayer de récupérer ses biens. Les délateurs peuvent mettre en cause avec plus ou moins de bonne foi aussi bien un problème de santé ne permettant plus d’exercer une charge qu’une accusation de simonie (trafic de reliques et de sacrements), fréquente au Moyen Âge et à la Renaissance. L’ecclésiastique mis en cause se voit alors retirer tous ses biens qui sont dévolus (dans le sens « conférés par droit ») au pape qui en dispose comme il l’entend et peut les redistribuer à une personne de son choix : le dévolutaire (celui qui obtient un bénéfice vacant par le dévolu). On dit que le pape « jette son dévolu ». Aleteia : un regard chrétien sur l’actualité, la spiritualité et le lifestyle, Pourquoi dit-on « jeter son dévolu » ?
  •  Plusieurs textes retouchèrent le système administratif sans trop en altérer les règles de base fixées par Khayr ad-Dîn. Son budget était indépendant de celui de l’État et la comptabilité de l’ensemble des habous fut tenue de manière régulière. Les habous privés étaient indépendants de cette structure administrative, mais, en tant que représentante du dévolutaire final, la djam’iyat al-awqâf pouvait agir pour sauvegarder ses intérêts si l’existence même du habous était en jeu. Directinfo, C'est quoi les habous ? | Directinfo

Traductions du mot « dévolutaire »

Langue Traduction
Corse devolutariu
Basque devolutary
Japonais 乱暴な
Russe devolutary
Portugais devolutar
Arabe إبداعي
Chinois 放任的
Allemand devolutary
Italien devolutary
Espagnol devolucionario
Anglais devolutary
Source : Google Translate API


mots du mois

Mots similaires