La langue française

Détectable

Définitions du mot « détectable »

Wiktionnaire

Adjectif

détectable \de.tɛk.tabl\ masculin et féminin identiques

  1. Que l’on peut détecter ou découvrir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « détectable »

Du verbe détecter avec le suffixe -able.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « détectable »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
détectable detɛktabl

Évolution historique de l’usage du mot « détectable »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « détectable »

  • Il y a de la radioactivité dans l'air dans le nord de l'Europe. Invisible pour l'homme mais détectable par les capteurs de surveillance, un nuage radioactif a été repéré ces derniers jours par la Finlande, la Suède et la Norvège. Les Echos, Une mystérieuse hausse de radioactivité détectée en Europe du nord | Les Echos
  • Une autre explication avancée par les chercheurs est le fait que l’échantillon contienne un autre ARN ou un autre ADN qui est assez similaire à celui recherché. Cette particularité pourrait donner un résultat positif lors du test PCR qui consiste à transformer l’ARN en ADN et à amplifier ce dernier à l’aide de cycles successifs jusqu’à ce que le matériel génétique soit détectable à l’aide d’une sonde fluorescente. Fredzone, Covid-19 : des traces du virus retrouvées en Europe… en mars 2019 ?!
  • Selon France Bleu Paris, les échantillons prélevés entre le 22 avril et le 6 mai, et analysés par Eau de Paris, ne présentaient pas de trace détectable du coronavirus. Une absence qui peut s'expliquer par la baisse de contaminations sur cette période, ce qui a diminué les risques de transfert du virus des selles des malades aux eaux usées, puis à cette eau non potable. leparisien.fr, Paris : plus aucune trace détectable de coronavirus dans l’eau non potable - Le Parisien
  • Le progressisme ne tue pas directement. C’est une autre forme de totalitarisme de la pensée, bien plus pernicieuse en ce qu’il est difficilement détectable, condamnable, affrontable mais sa finalité est la même : manipuler à des fins politiques et contrôler les corps et les esprits. Le communisme est mort, même en chine qui en revêt les oripeaux, avec la chute du mur de Berlin.Le progressisme a encore de beaux jours devant lui et semble préparer le terrain d’une idéologie par nature totalitaire, dont l’efficace discrétion des débuts fait place à la revendication : l’islam, présentée comme une « religion de paix et d’amour », même après chaque attentat sanglant perpétré en son nom. Le ministre français de l’intérieur, Christophe Castaner, aveuglé par ce besoin viscéral d’appartenir au camp du bien, déclarait le 23 novembre 2017 sur RMC que l’islam est une « religion de bonheur et d’amour »1, allant jusqu’à admettre devant le Sénat que « personne ne fait de lien entre la religion musulmane et le terrorisme »2.Cette erreur d’appréciation, partagée par de nombreux Français malgré les milliers de morts que provoquent chaque année l’islam à travers le monde3, relève de la même crédulité apathique que celle des Français dans les années 1930 qui ne voyaient pas en Hitler un danger pour la France et n’avaient pas lu le très explicite Mein Kampf, véritable programme du dictateur qui y expose sa conception du monde avec ses composantes hégémoniques et belliqueuses.Pourtant très largement diffusé en Allemagne4, il n’a que très peu été lu en en France. La traduction et la publication de Mein Kampf en France relevait d’une démarche patriotique, et la dimension antifrançaise de ce livre n’est connue à l’époque de quelques-uns, rappelle l’historien Emmanuel Debono5. L’ouvrage regorge en effet d’imprécations et d’attaques contre la France, « ennemi impitoyable du peuple allemand », décrite comme un « État mulâtre » en pleine dégénérescence raciale et dont les « principes égalitaires » sont vivement critiqués. La haine de la France et des Juifs était clairement exprimée dans Mein Kampf. La haine des infidèles et la volonté de domination totale du monde sont clairement exprimées dans le Coran, pourtant considéré comme le livre de la religion « de paix et d’amour » par nos élites dirigeantes. Le projet qu’Adolf Hitler mettra à exécution quelques années plus tard, faute de réaction adaptée et anticipée de la part des nations européennes, était presqu’intégralement couché dans les pages de ce livre que le caporal revanchard avait rédigé en prison après sa tentative avortée du putsch de Munich. Ceci nous donne l’occasion d’établir une seconde similitude entre islamisme et nazisme : la tentative de domination par la force ayant échoué, les nazis passeront par les urnes. Pareillement, l’islam qui a échoué à dominer le monde par la force, s’emploie à user de la ruse, de la politique, du pouvoir de l’argent et de sa puissance démographique pour conquérir de nouveaux territoires sur le temps long.Cependant, le nazisme est une idéologie qui n’a pas survécu à son créateur. L’islamisme, qui est davantage une idéologie politique qu’une religion, a non seulement survécu à son prophète Mahomet, mais s’est depuis largement répandue depuis sa création au VIIe siècle. Les horreurs perpétrées au nom de l’islam en Occident depuis plusieurs décennies attestent que ses guerriers sont déjà dans une démarche de conquête alors que des millions de musulmans vivent désormais dans la vieille Europe. En cela, l’islamisme est plus à craindre que le nazisme puisqu’aucun changement de régime ne saurait étouffer ses velléités séculaires : dominer l’humanité.En Islam, le monde se divise en deux catégories : le territoire musulman, dit Dâr-al-islam (territoire conquis) et les territoires non-musulmans, dans lesquelles sont menées des actions de conquête lorsque l’occasion se présente, dites Dâr-al-harb (territoire de la guerre). Dans cette vision binaire, l’objectif ultime de tout « bon musulman », c’est-à-dire de croyant qui s’applique à respecter les commandements du Coran auquel il doit se soumettre, est de participer, plus ou moins activement, plus ou moins pacifiquement, au Djihad, cette « lutte », cet « effort » pour propager et défendre l’Islam à travers le Monde par l’application de la Charia, la loi islamique.Retrouvez l'intégralité de l'article en cliquant ici , L'islamisme est-il le le nazisme du XXième siècle ? - Décryptage - Actualité - Liberté Politique
  • Alors, pour pouvoir à nouveau confier ces boues aux agriculteurs, les 160 stations d'épuration de l'Oise doivent « hygiéniser ». C'est-à-dire traiter ces matières pour réduire à un niveau non détectable la présence de tous les micro-organismes pathogènes, dont la Covid. leparisien.fr, Coronavirus : des boues encombrantes pour les stations d’épuration de l’Oise - Le Parisien

Traductions du mot « détectable »

Langue Traduction
Anglais detectable
Espagnol detectable
Italien rilevabile
Allemand nachweisbarer
Chinois 可检测的
Arabe قابل للكشف
Portugais detectável
Russe обнаруживаемый
Japonais 検出可能
Basque atzeman
Corse detectable
Source : Google Translate API

Synonymes de « détectable »

Source : synonymes de détectable sur lebonsynonyme.fr

Détectable

Retour au sommaire ➦

Partager