La langue française

Dépravateur, dépravatrice

Sommaire

  • Définitions du mot dépravateur, dépravatrice
  • Étymologie de « dépravateur »
  • Phonétique de « dépravateur »
  • Évolution historique de l’usage du mot « dépravateur »
  • Citations contenant le mot « dépravateur »
  • Traductions du mot « dépravateur »
  • Synonymes de « dépravateur »

Définitions du mot « dépravateur, dépravatrice »

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉPRAVATEUR, TRICE, adj. et subst.

Rare. [Emploi principalement dans le domaine de la moralité personnelle et surtout sexuelle] .
I.− Emploi adj. Qui exerce une influence dépravante, qui incite à la dépravation morale.
A.− [En parlant de pers. ou d'un de leurs aspects ou attributs] Quel est le génie Dépravateur qui a composé et publié l'odieux roman intitulé « Justine ou la Vertu »? (S. Mercier, Néol.,t. 1, 1801, p. 166).
B.− [En parlant d'un produit de l'esprit humain] C'est l'assujettissement aux esprits irréligieux qui seul est funeste et proprement dépravateur (Joubert, Pensées,t. 1, 1824, p. 120).
II.− Emploi subst. Personne qui déprave la moralité. Le maréchal de Richelieu, dans les camps comme dans la société, a été un dépravateur public (Sainte-Beuve, Nouv. lundis,t. 11, 1863-69, p. 65).Cette bohémienne, la dépravatrice de sa vie (Barbey d'Aurevilly ds Lar. Lang. fr.).
Rem. L'emploi de ce mot n'est attesté ds notre docum. pour la fin du xixes. et pour le xxes. que par une rem. de Lav. Diffic. 1892 : ,,Dépravateur, subst. m. L'Académie... n'admet pas dépravateur que l'usage n'a point sanctionné, mais qui serait utile pour désigner ... les plus grands ennemis de la société`` et par Bruant 1901 qui le donne comme synon. de cochon (sens fig.); il est cependant mentionné, mais sans ex. référencé pour notre période, par la plupart des dict. généraux.
Prononc. : [depʀavatœ:ʀ], fém. [-tʀis]. Étymol. et Hist. 1551 dépravateurs d'orthographe (B. Aneau, Quintil Horatian, p. 159 ds Hug.). Empr. au b. lat. depravator « dépravateur, corrupteur ». Fréq. abs. littér. : 1.

Wiktionnaire

Nom commun

dépravateur \de.pʁa.va.tœʁ\ masculin (pour une femme on dit : dépravatrice)

  1. Celui qui déprave.
    • Sans hésiter, ils décidèrent alors, en évitant tout scandale, d’éloigner cette dépravatrice de la jeunesse. — (Sigmund Freud, Études sur l'hystérie, traduction de 1956)
    • À sa place, nous avons la Blague, — la Blague aimée de Villemessant, qui disait d’elle : « Elle est bien bonne », et d’Offenbach, cet autre blagueur en musique ; Villemessant et Offenbach, — les deux dépravateurs, l’un en journalisme, l’autre en théâtre ! — (Jules Barbey d'Aurevilly, La Littérature du Tabac & La Blague en Littérature, Rumeur des Ages, La Rochelle, 1999, page 30)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

DÉPRAVATEUR (dé-pra-va-teur, tris') s. m.
  • Celui, celle qui déprave.

HISTORIQUE

XVIe s. Depravateur, Monet, Dict.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « dépravateur »

→ voir dépraver
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dépraver.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « dépravateur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
dépravateur depravatœr

Évolution historique de l’usage du mot « dépravateur »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « dépravateur »

  • Demi-mondain, décadent, dépravateur, cocaïnomane, dandy, ces cinq qualificatifs ont survécu à la disparition de Jacques de Bascher en 1989, à l’âge de 38 ans, et le définissent encore aujourd’hui. Même s’il n’a laissé d’autre œuvre que le souvenir d’avoir marqué une époque, les années 70 et 80, Jacques de Bascher continue d’intriguer, voire de fasciner. Bien-sûr, il fut un personnage sulfureux, le compagnon de Karl Lagerfeld, l’amant d’Yves Saint Laurent, l’un des personnages emblématiques des nuits gays parisiennes à une époque où tout semblait permis, où ne régnait aucune limite. Mais n’était-ce donc que cela ? Bulles de Culture, [Critique] "Jacques de Bascher, éloge de la chute" (2017) de Philippe Heurtault - Bulles de Culture
  • Nous n’incriminons pas tous les jeunes musiciens. Car il y a aussi des anciens qui emboîtent le pas et versent dans cette musique "immorale". de même qu'il y a une frange de jeunes musiciens qui sortent du lot en proposant une musique riche et consommable.  Oui cette musique, disons-le, sans hypocrisie, est plus composée de séquences dépravatrices des mœurs que des paroles moralisatrices ou éducatives. Cette musique, comme le disent des observateurs, fait plus transpirer. Plus qu'une musique, c'est un sport.   , Le vrai visage de la musique des jeunes aujourd’hui | adiac-congo.com : toute l'actualité du Bassin du Congo

Traductions du mot « dépravateur »

Langue Traduction
Anglais depravity
Espagnol depravación
Italien depravazione
Allemand verderbtheit
Chinois 堕落
Arabe الفساد
Portugais depravação
Russe развращенность
Japonais 堕落
Basque depravity
Corse depravità
Source : Google Translate API

Synonymes de « dépravateur »

Source : synonymes de dépravateur sur lebonsynonyme.fr
Partager