La langue française

Delphique

Définitions du mot « delphique »

Trésor de la Langue Française informatisé

DELPHIEN, IENNE, DELPHIQUE, adj. et subst.

I.− Emploi adj. Qui appartient, qui est relatif à Delphes ou à ses habitants. L'oracle delphien (Alain, Propos, 1921, p. 196); l'oracle delphique (Gilson, Esprit philos. médiév.,1932, p. 10).
L'Apollon delphique ou p. ell. le Delphien. Le dauphin symbolisait l'Apollon delphique (J. Déchelette, Archéol. préhist., t. 2, 1914, p. 422).La sybille delphique (cf. A. France, J. d'Arc, t. 1, 1908, p. 238).
II.− Emploi subst. Delphien. Personne native de Delphes ou y habitant.
Rem. Attesté ds Ac. Compl. 1842, Besch. 1845, Lar. 19e-20e, Guérin 1892.
Prononc. Delphien, ienne. Seule transcr. ds Land. 1834 : dèl-fiein, fém. -fiène. Delphique. Seule transcr. ds Littré : dèl-fi-k'. Étymol. et Hist. 1549 temple delphique (Du Bellay, Deffense et Illustration, éd. H. Chamard, 340 ds IGLF); 1552 Laurier Delphien (Ronsard, Œuvres, éd. Laumonier, t. 4, Amours, LXVI, 13). Empr. au lat. class. delphicus « de Delphes », gr. Δ ε λ φ ι κ ο ́ ς ou dér. de Delphes; suff. -ien*. Fréq. abs. littér. Delphien : 3. Delphique : 8.

Wiktionnaire

Adjectif

delphique \dɛl.fik\ masculin et féminin identiques

  1. Relatif à Delphes.
    • La sibylle delphique : La sibylle qui rendait ses oracles à Delphes.
    • STADE, en allemand stadium, en hollandais stadie, en anglais stadium, stade, furlong, en espagnol et en portugais estadio, en italien stadio, en grec stadion, en latin stadium. Mesure itinéraire. […]
      Grèce ancienne. Le stade grec ou italique, stade primitif,
      stadion, dont 8 ⅓ formaient le mille, se divisait en 6 plèthres = 10 amma = 60 acènes = 100 orgyies = 120 bême-diploun ou pas doubles = 240 bême-aploun = 400 coudées naturelles = 600 pieds.
      Le stade olympique faisait 400 coudées olympiques = 600 pieds olympiques.
      Le stade pythique ou delphique de 1000 pieds delphiques était de même valeur que le stade olympique.
      — (Horace Doursther, Dictionnaire universel des poids et mesures, anciens et modernes, M. Hayez, Bruxelles, 1840)
    • — Monsieur Le Ménil, si, l’année prochaine, un dauphin vient encore nager autour de votre bateau, je vous prie, jouez pour lui, sur la flûte, l’hymne à Apollon delphique. — (Anatole France, Le Lys rouge, 1894, réédition Le Livre de Poche, page 353)
    • Bien qu’il fasse preuve, des fois, de mansuétudes assez mal explicables, sa parole est pour moi oracle delphique. — (Marcel Proust, À la recherche du temps perdu, Du côté de chez Swann, 1913, Éditions Gallimard, Folio n°1924, 1987, page 89)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

DELPHIQUE (dèl-fi-k') adj.
  • Qui est de Delphes. La sibylle delphique, la sibylle qui rendait ses oracles à Delphes.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « delphique »

Du latin Delphicus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Delphes, ville de la Phocide, en Grèce, où il y avait un oracle d'Apollon.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « delphique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
delphique dɛlfik

Évolution historique de l’usage du mot « delphique »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « delphique »

  • L'ambiguïté des motivations d'une annonce relative à la trajectoire future des taux directeurs peut involontairement envoyer le signal d'une situation économique plus défavorable que prévu, ce qui peut accentuer la détérioration de l'économie, alors que l'intention initiale de la banque centrale était d'indiquer une orientation plus accommodante de la politique monétaire. Même si la banque centrale parvient à un consensus sur la trajectoire future des taux directeurs, les intervenants de marché peuvent interpréter une annonce comme étant plutôt delphique ou plutôt odysséenne. S'ils la considèrent comme delphique, ils percevront la trajectoire de taux bas annoncée comme le signal que la banque centrale a reçu des mauvaises nouvelles inattendues sur la sévérité de la crise ; s'ils la voient comme odysséenne, ils interpréteront la trajectoire de taux bas annoncée comme une période d'orientation encore plus accommodante et de taux d'intérêt réels à long terme plus bas (cf. Andrade et al., 2019). La Tribune, La communication des banques centrales : du secret à la transparence
  • Ainsi, ne pas être «femme tout le temps», c’est précisément considérer que notre première tâche est de s’identifier à soi (déjà une sacrée gageure) plus qu’à un groupe : pas lesbienne, pas noire, pas écolo, sans particularité à défendre, Blanche Gardin est une âme maudite de l’intersectionnalité, mais sa «personne», son individualité propre, a bien plus de choses à raconter, évoquer, défendre, que l’éventuel groupe auquel elle aurait pu appartenir : raillant toute pseudo-légitimité conférée par l’identité, statique derrière son micropied, l’humoriste n’a pas besoin d’apparaître à travers autre chose que sa parole, qu’elle cisèle - si lutte il y a, c’est avec soi -, travaille, compose, avec tant de justesse, d’acuité, d’intelligence que c’est elle - cette parole sculptée, résultat d’une mise en question et en récit de soi - qui la fait exister, rendant caduques toutes les étiquettes, à commencer par celle de femme, qu’on voudrait lui accoler. Chez Blanche Gardin, l’introspection est une éthique (on se souviendra du précepte delphique) et l’ironie, une méthode. Libération.fr, Oui au féminisme transgressif de Blanche Gardin - Libération
  • Pourquoi partir en guerre contre Critias ? Car enfin ce dernier a défendu convenablement l'adage puisqu'il en a fait l'équivalent de la sagesse. On pourrait donc lui donner quitus, bien qu'il ait suggéré que le "connais-toi toi-même" puisse être considéré comme un mot de bienvenue. Non, tout ce qui pourrait nuancer le slogan doit être réprimandé avec la plus grande sévérité. Mais au nom de quoi ? Parce que, comme vient de le dire L.-A. Dorion, Socrate "interprète cette maxime comme un conseil, voire un ordre". Mais où ça ? Certainement pas ici, dans le Charmide, puisque l'on y trouve tout le contraire. Pour ce Socrate, le "se connaître soi-même" n'a pas de sens, parce que le modèle de la science est à chercher chez les artisans et que, pour eux, leur savoir particulier a un objet distinct de ce savoir. Si ce n'est pas dans le Charmide, ce doit être ailleurs. Dans une note qui précède celle qui vient d'être citée, on peut lire : "Platon fait plusieurs fois référence à cette célèbre injonction delphique (cf. Protagoras, 343 b ; Ménexène, 247 e ; Politique, 286 e ; Philèbe, 45 et (Platon) Hipparque, 228 e)." Or que nous disent ces passages censés fournir la preuve de ce que le "connais-toi toi-même" est bien un logo socratique ? Il suffit de les passer en revue.  LExpress.fr, Le secret de Socrate pour changer la vie - L'Express

Traductions du mot « delphique »

Langue Traduction
Anglais delphic
Espagnol délfico
Italien delphic
Allemand delphic
Chinois 德尔菲奇
Arabe دلفي
Portugais delphic
Russe дельфийский
Japonais デルフィック
Basque delfoseko
Corse delphic
Source : Google Translate API

Synonymes de « delphique »

Source : synonymes de delphique sur lebonsynonyme.fr

Delphique

Retour au sommaire ➦

Partager