La langue française

Dédaigneusement

Sommaire

  • Définitions du mot dédaigneusement
  • Étymologie de « dédaigneusement »
  • Phonétique de « dédaigneusement »
  • Évolution historique de l’usage du mot « dédaigneusement »
  • Citations contenant le mot « dédaigneusement »
  • Traductions du mot « dédaigneusement »

Définitions du mot dédaigneusement

Trésor de la Langue Française informatisé

Dédaigneusement, adv.D'une manière qui exprime le dédain (cf. dédaigner I A). Hausser dédaigneusement les épaules, repousser dédaigneusement. Turquoise allongea dédaigneusement les lèvres (Ponson du Terr., Rocambole,t. 3, 1859, p. 168).Sous le nez, un petit trou obscène se fronçait dédaigneusement (Sartre, Nausée,1938, p. 203). [dedε ɳøzmɑ ̃]. Ds Ac. 1694 et 1718 sous l'anc. forme desdaigneusement; ds Ac. 1740-1932 sous la forme mod. 1reattest. ca 1220 desdaingneusement (G. de Coinci, Les Miracles de Nostre-Dame, éd. F. Kœnig, I Mir 10, 939); de dédaigner, suff. -ment2*. Fréq. abs. littér. : 205. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 209, b) 484; xxes. : a) 360, b) 216.

Wiktionnaire

Adverbe

dédaigneusement \de.dɛ.ɲøz.mɑ̃\

  1. D’une manière dédaigneuse.
    • Il m’a répondu dédaigneusement.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉDAIGNEUSEMENT. adv.
D'une manière dédaigneuse. Regarder, traiter dédaigneusement.

Littré (1872-1877)

DÉDAIGNEUSEMENT (dé-dè-gneû-ze-man) adv.
  • D'une manière dédaigneuse. Il m'a répondu dédaigneusement.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

DÉDAIGNEUSEMENT. Ajoutez : - HIST. XIVe s. Et l'autre luy respont tout dedeignousement, Rev. critique, 5e année, 2e sem. p. 388.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « dédaigneusement »

Dédaigneuse, et le suffixe ment.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Dérivé de dédaigneux, par son féminin dédaigneuse, avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « dédaigneusement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
dédaigneusement dedɛnjœsœmɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « dédaigneusement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « dédaigneusement »

  • Dans l’interview, Jordan a reçu une tablette pour regarder la citation de Payton. Jordan rit bruyamment et dédaigneusement. Breakingnews.fr, Gary Payton a-t-il causé des ennuis à Michael Jordan lors de la finale de 1996?
  • On refuse dédaigneusement, à cause de ce qu’on aime aujourd’hui, de voir ce qu’on aimera demain. De Marcel Proust
  • Les rapports sociaux traditionnels sont risqués, aussi l’élite politique, économique, évite-t-elle la justice, encombrée de voleurs trop ordinaires. La main dans le pot, elle propose à l’occasion de restituer ses cadeaux douteux pour prévenir les chefs d’accusation pénale qu’elle surnomme "polémiques" dédaigneusement : un Secrétaire d’Etat, hier encore... Le dicton "pas vu, pas pris" rassemble énormément, tandis que "faute avouée, à moitié pardonnée" paraît suranné, la société qu’on dit bonne préférant le mode "rendu, lavé", pas encore applicable aux vilains. De la simplification, elle fait son affaire, et l’on peut au moins compter sur les virus pour améliorer la condition pénitentiaire." petitbleu.fr, Société sans contact - petitbleu.fr
  • Le contexte libanais représente un laboratoire idéal pour tester le bien-fondé de la théorie de Veblen. Durant des décennies, la société libanaise a vécu bien au-delà de ses moyens. Alors que le salaire moyen de la population oscille autour de 800 dollars par mois, il est devenu monnaie courante de voir de nombreuses personnes au Liban s’endetter pour avoir un train de vie plus luxueux et plus fastueux que le voisin d’en face. Alors on dépense à tout-va sur les anniversaires, les mariages, les communions et les baptêmes. On fanfaronne, on se déguise, on danse et on chante à tue-tête. On s’y met aussi de la fête durant la Saint-Valentin, la Saint-Sylvestre et la Sainte-Barbe. Les réjouissances sont si nombreuses et si fastueuses qu’on ne sait plus à quel saint se vouer. L’extrême forme de prodigalité est de mise car elle représente l’emblème suprême de la réussite sociale. Chaque souche sociale tente farouchement d’émuler la classe supérieure tout en se démarquant dédaigneusement de la classe inférieure. Dans cette grande foire de la vanité, dans cette hystérie de masse, le verbe « avoir » se conjugue bien plus fréquemment et facilement que le verbe « être ». L'Orient-Le Jour, La pensée de Veblen et le contexte libanais - L'Orient-Le Jour
  • L’américanisation de la France n’est pas nouvelle mais le drame, c’est que nous n’importons des États-Unis que leurs mauvais côtés : le communautarisme, le politiquement correct, la violence… et jamais leurs vertus entrepreneuriales, leur réalisme, leur foi dans l’avenir, etc. Personne ne sait si Assa Traoré deviendra un jour l’équivalent d’Angela Davis, la redoutable leader des « Black panthers ». Mais, pour ce gang familial au casier judiciaire long comme le bras, avoir réussi à capter l’attention des médias en surfant sur l’affaire Floyd depuis une quinzaine de jours, relève de l’exploit. Certes, personne ne peut sérieusement comparer les violences policières en France à celles, bien réelles, aux États-Unis (six fois plus de morts en interventions, toutes proportions gardées). De plus, les Français, qui savent raison garder, contrairement à leur gouvernement de « pétochards », comme l’a justement dit Philippe de Villiers, approuvent largement les forces de l’ordre dont ils comprennent la complexité de la tâche. Du moins si l’on en croit les sondages. Cependant, la famille Traoré a réussi à déstabiliser la garde des Sceaux, grande gaffeuse devant l’Éternel, et le ministre de l’Intérieur, surnommé « le kéké de la République », dont la réputation n’était déjà pas fameuse. La première s’est vue infliger un cours de droit sur la séparation des pouvoirs par notre nouvelle pasionaria qui a dédaigneusement rejeté son invitation. Le second a été désavoué par ses troupes à force d’injonctions contradictoires afin de complaire au chef de l’État. L’amateurisme de cette bande de pieds nickelés n’est pas rassurant. Que Jean-Luc Mélenchon en profite pour tenter de pervertir les valeurs de la République qu’il chérit en flattant le poison de l’indigénisme est triste. La France a une histoire coloniale comportant des heures tragiques mais aussi de belles histoires. Beaucoup d’officiers méharistes ou de coopérants croyaient en leur mission civilisatrice. Notre pays est toujours ouvert sur le monde, et souvent aimé pour son caractère unique. Les difficultés de l’intégration ont éloigné de nombreux jeunes de la République. Exacerber le racisme (qui peut s’exercer dans les deux sens) pour qu’ils se replient sur eux mêmes, ne les rendra pas plus heureux. L’exemple américain le démontre, présidence Obama comprise, qui a déçu la communauté noire. Le Telegramme, [Édito] Le poison de l’indigénisme - Débats - Le Télégramme
  • Dans les forêts d’Outre-Volga c’est un tout autre visage de la Russie qui se livre dans toute sa complexité à l’imagination du lecteur. Car là-bas, le long de la lointaine Lisière, prospéra un monde aujourd’hui révolu au sein duquel vécurent ceux que l’on souhaitait voir disparaître, les dépositaires d’une foi ancestrale et indésirable, ceux que l’on qualifiait dédaigneusement de raskolniks et que nous connaissons d’avantage sous l’appellation équivoque de vieux-croyants. SudOuest.fr, [Coup de Cœur] Dans les forêts
  • Avec la corruption qui s’est emparée de nous comme une grande endémie qui fragilise les hommes, on a l’impression que l’Afrique marque le pas. Bien sûr, il y a des Africains qui font le maximum pour remplir leur contrat. Mais combien sont-ils aujourd’hui ? Combien sont-ils ceux qui osent tenir dans leur élan de dévouement lorsque les autres leur disent dédaigneusement : « Bah, qu’est-ce que tu veux prouver ? Est-ce que c’est la plantation de ton père, est-ce que, est-ce que… » De quoi démobiliser les bonnes volontés ! La Croix Africa, « le travailleur africain » - La Croix Africa

Traductions du mot « dédaigneusement »

Langue Traduction
Anglais disdainfully
Espagnol desdeñosamente
Italien sdegnosamente
Allemand verächtlich
Chinois 轻蔑地
Arabe بازدراء
Portugais desdenhosamente
Russe пренебрежительно
Japonais 軽蔑的に
Basque destainaz
Corse disprezzu
Source : Google Translate API
Partager