La langue française

Débecqueter

Sommaire

  • Définitions du mot débecqueter
  • Phonétique de « débecqueter »
  • Citations contenant le mot « débecqueter »
  • Traductions du mot « débecqueter »
  • Synonymes de « débecqueter »

Définitions du mot « débecqueter »

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉBE(C)QUETER, DÉBECTER,(DÉBEQUETER, DÉBECQUETER) verbe.

Argot
A.− Emploi abs. [Le suj. désigne une pers.] Vomir. Le texte de Geoffroy, (dans un catalogue) c'est de quoi débecqueter, mais quelles illustrations! Et combien! (Toulet, Corresp. avec un ami,1920, p. 131).
B.− P. ext., emploi trans. [Le suj. désigne une chose ou une pers.; l'obj. désigne une pers.] Dégoûter, répugner :
Les abonnés renâclaient. Ils aimaient pas Auguste Comte. Autant Flammarion leur semblait nettement populaire, autant Auguste les débectait. Céline, Mort à crédit,1936, p. 408.
Emploi abs. Ça débecte tant qu'on est jeune (Céline, Mort à crédit,1936p. 293).
Rem. On rencontre ds la docum. a) Débe(c)quetage, débectage, subst. masc., rare. α) Nausée, vomissement; β) chose répugnante; γ) dégoût, répugnance (cf. Carabelli, [Lang. pop.]). b) Débectance, subst. fém. Mêmes sens (Id., ibid. et Bruant 1901, p. 147). c) Débe(c)quetant, ante, débectant, ante, adj. [En parlant de choses ou de pers.] Qui inspire le dégoût, la répulsion. Des odeurs débectantes (Le Breton, Rififi, 1953, p. 189). L'odeur des mangeailles devenait débectante (Simonin, Touchez pas au grisbi, 1953, p. 47).
Prononc. et Orth. : [debεkte]. Cf. be(c)queter. Étymol. et Hist. 1883 débecqueter « vomir » (Fustier, Suppl. dict. A. Delvau); débectant « ennuyeux, désagréable » (A. Leroy, mistouf's de Télémaque, ibid.); 1892 « dégoûter » (d'apr. Esn.). Dér. de becqueter* arg. au sens de « manger »; préf. dé-*. Fréq. abs. littér. Débe(c)queter : 6. Débecter : 3.

DÉBE(C)QUETER, DÉBECTER,(DÉBEQUETER, DÉBECQUETER) verbe.

Argot
A.− Emploi abs. [Le suj. désigne une pers.] Vomir. Le texte de Geoffroy, (dans un catalogue) c'est de quoi débecqueter, mais quelles illustrations! Et combien! (Toulet, Corresp. avec un ami,1920, p. 131).
B.− P. ext., emploi trans. [Le suj. désigne une chose ou une pers.; l'obj. désigne une pers.] Dégoûter, répugner :
Les abonnés renâclaient. Ils aimaient pas Auguste Comte. Autant Flammarion leur semblait nettement populaire, autant Auguste les débectait. Céline, Mort à crédit,1936, p. 408.
Emploi abs. Ça débecte tant qu'on est jeune (Céline, Mort à crédit,1936p. 293).
Rem. On rencontre ds la docum. a) Débe(c)quetage, débectage, subst. masc., rare. α) Nausée, vomissement; β) chose répugnante; γ) dégoût, répugnance (cf. Carabelli, [Lang. pop.]). b) Débectance, subst. fém. Mêmes sens (Id., ibid. et Bruant 1901, p. 147). c) Débe(c)quetant, ante, débectant, ante, adj. [En parlant de choses ou de pers.] Qui inspire le dégoût, la répulsion. Des odeurs débectantes (Le Breton, Rififi, 1953, p. 189). L'odeur des mangeailles devenait débectante (Simonin, Touchez pas au grisbi, 1953, p. 47).
Prononc. et Orth. : [debεkte]. Cf. be(c)queter. Étymol. et Hist. 1883 débecqueter « vomir » (Fustier, Suppl. dict. A. Delvau); débectant « ennuyeux, désagréable » (A. Leroy, mistouf's de Télémaque, ibid.); 1892 « dégoûter » (d'apr. Esn.). Dér. de becqueter* arg. au sens de « manger »; préf. dé-*. Fréq. abs. littér. Débe(c)queter : 6. Débecter : 3.

Wiktionnaire

Verbe

débecqueter \de.bɛk.te\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Variante orthographique de débecter.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « débecqueter »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
débecqueter debɛkkœte

Citations contenant le mot « débecqueter »

  • Le carnaval mortuaire se fait alors parabole. Luttant pour retarder leur disparition du côté droit de la scène, hommes et animaux disent à leur manière belle et étrange la fragilité du vivant. Ainsi que celle du monde actuel régi par la performance. Et traversé par de tragiques flux migratoires auxquels on finit forcément par penser, surtout lorsqu’un vent à débecqueter le marabout se met à souffler. Les Dromesko peuvent bien emprunter leur titre à Éluard. Leur cirque sans acrobaties a la force et la poésie qu’il faut. Sceneweb, Le dur désir de durer (Après-demain, demain sera hier) par le Théâtre Dromesko
  • Bien résumé ; C'est à causes de gens de cette espèce que les salariés d'aujourd'hui vont à leur travail en marche arrière ou s'y pendent ! Et rien à voir avec les salaires ! Comme ils aiment prétexter afin d'y salir les gens ! Ce sont les mentalités entrepreneuriale de la sorte qui sont à débecqueter ... Ont peut produire tout en respectant le tissus économique ; Pour avoir un ressentis des "affaires" de la sorte ... Faut pas avoir appris le management avec des extras terrestre qui ce suicide après 20 ans de services lorsqu'ils ou elles ce réveillent un bon matin vers la quarantaine a force de vendre leurs Âmes ! Liberté d'expression, Le choix de Hollande pour la "nouvelle France" - Liberté d'expression

Traductions du mot « débecqueter »

Langue Traduction
Anglais debeak
Espagnol pico
Italien debeak
Allemand debeak
Chinois 去喙
Arabe ديبيك
Portugais debeak
Russe debeak
Japonais デビーク
Basque debeak
Corse deveak
Source : Google Translate API

Synonymes de « débecqueter »

Source : synonymes de débecqueter sur lebonsynonyme.fr
Partager