La langue française

Cymbale

Définitions du mot « cymbale »

Trésor de la Langue Française informatisé

CYMBALE, subst. fém.

MUSIQUE
A.− Instrument à percussion formé d'un disque de métal sonore légèrement convexe en son milieu ou de deux disques identiques.
1. Au sing.
[P. réf. à St Paul I Cor. 15, 1, en parlant d'un individu vain, futile] Être une cymbale retentissante (cf. Baudel., Cœur nu,1867, p. 670 et Canseliet, Alchim., 1941, p. 180):
1. En lui se réalisait vraiment ce qu'a dit saint Paul : « Quand je parlerais les langues des hommes et des anges, si je n'ai pas la charité, je suis un airain qui sonne ou une cymbale qui retentit. Billy, Introïbo,1939, p. 213.
En partic. Cymbale suspendue, cymbale « charleston » (La Musique, Larousse, 1965, t. 2, p. 34).Jazz moderne... avec cymbale et pédale (Catal. de jouets [Magasins du Louvre], 1936).« Non, dit le prêtre, pas à présent, tout à l'heure ». Se retournant, il battit et fit crier la stridente cymbale chinoise (Maupass., Contes et nouv.,t. 2, Champ oliviers, 1890, p. 92).
2. Le plus fréq. au plur. Instrument formé de deux disques identiques frottés ou frappés l'un contre l'autre pour souligner le rythme ou renforcer l'intensité dans une composition musicale. Coup, paire de cymbales; cymbales à main, d'orchestre :
2. Et enfin, (au fond de l'orchestre, dans les exécutions symphoniques derrière la masse des cordes, derrière la ligne des hautbois et des bassons), aigrette suprême à la pointe de la pyramide, dzinng et dzinng! Ce sont les cymbales! Claudel, Un poète regarde la Croix,1938, p. 188.
Spéc. Cymbales antiques. Instrument de forme hémisphérique aux dimensions réduites rendant un son clair. La partie des petites cymbales antiques dans le scherzo de la Fée Mab (Berlioz, Souv. voy.,1869, p. 239).
P. métaph. Coup de cymbale(s). Ce qui attire l'attention, souligne quelque chose. Il n'eût pas été déplacé ni même superflu de donner un coup de cymbales, de se livrer à une manifestation éclatante et sonore (G. Duhamel, Passion J. Pasquier,1945, p. 69).
B.− Tuyaux d'orgue de la famille des jeux de mutations composées (cf. Candé 1961, p. 188).
Rem. La docum. atteste l'adj. cymbalin, ine, néol. [En parlant d'une cigale]. Dont le bruit des ailes frottées rappelle celui d'une cymbale. Chaude cigale cymbaline Qui dans la molle ardeur du pré Fait retentir un chant cuivré! (Noailles, Éblouiss., 1907, p. 220).
Prononc. et Orth. : [sε ̃bal]. Ds Ac. 1694-1932. Enregistré au plur. ds Lar. Lang. fr. Étymol. et Hist. A. Subst. fém. plur. 1. 1154-73 cimbales « sorte de tympanon, instrument à cordes frappées [d'apr. A. Henry, éd. Adenet Le Roi, Cléomadès, t. 2, p. 703] » (B. de Ste-Maure, Troie, éd. Constans, 14783), sens assumé par la suite par le clavicembalum, v. clavecin; 2. 1269-78 cimbales « instrument à percussion » (J. de Meun, Rose, éd. F. Lecoy, 21012); d'où fig. 1695 « bruit éclatant et vain » (Rac., Cantiques spirit. ds Littré); 1830 au sing. en parlant d'une pers. (Sall[entin] ds Besch. 1845 : aussi appelait-on ce savant ridicule, la cymbale du monde); 1866, 25 févr. au plur. (Amiel, Journal intime, p. 159). B. Subst. fém. sing. 1. 1680 cimbale terme d'organiste (Rich.); 2. 1863 « un des deux disques des cymbales » (Littré). Empr. au lat. class. cymbalum (< gr. κ υ ́ μ ϐ α λ ο ν) instrument à percussion, surtout employé au plur. cymbala; en a. fr. forme francisée cymbles, début xiies. (Psautier Oxford, 150, 5 ds T.-L.) et au masc. cymbals, xiies. (Rois, éd. E. R. Curtius, p. 70). Fréq. abs. littér. : 193.
DÉR. 1.
Cymbaler, cimbaler, verbe intrans.Jouer des cymbales. Les cuirassiers sonnaient à pleines trompettes, les musiques pistonnaient, fifraient et cymbalaient (Esparbès, Grogne,1905, p. 73).Attesté ds Ac. Compl. 1842, Besch. 1845 et Lar. 19e. [sε ̃bale]. Aucune transcr. ds les dict. Var. cimbaler ds Ac. Compl. 1842 et Lar. 19e. 1reattest. 1838 (Ac. Compl. 1842); de cymbal(es), dés. -er.
2.
Cymbalette, subst. fém.Petite cymbale de forme plate ou demi-sphérique (cf. Arts et litt., t. 1, 1935, p. 3615). [sε ̃balεt]. Aucune transcr. ds les dict. 1resattest. début xvies. « clochette » (Lemaire de Belges, Illustr., I, 24 ds Hug.), attest. isolée, repris au xxes. au sens de « clochette qui orne le tambour de basque » 1936 (Catal. Couesnon, p. 96); cf. 1936 (Schaeffner, Orig. instrum. mus., p. 58); du rad. de cymbale « clochette, sonnette », v. Gay, suff. -ette*.

Wiktionnaire

Nom commun

cymbale \sɛ̃.bal\ féminin

  1. (Musique) (Antiquité) (Musique) Instrument de musique des Anciens, fait de deux moitiés de globe en airain.
  2. (Musique) (Au pluriel) Instrument de musique consistant en deux disques ou plateaux de cuivre que l’on frappe en mesure l’un contre l’autre.
    • Cette musique avait une origine orientale, ayant été importée de la Terre sainte, et le mélange des cymbales et des clochettes semblait en même temps souhaiter la bienvenue et porter le défi aux chevaliers …. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Mais les Flowers of Romance pouvaient aussi se vanter d'être le seul groupe de l'histoire du rock à avoir une batteuse qui n'utilisait jamais les cymbales. — (Malcolm Butt, Sid Vicious : Chronique d'une rock star suicidée, traduit de l’anglais par Alexandra MacCollister , éd. Camion blanc, 2003, chap. 3)

Forme de verbe

cymbale \sɛ̃.bal\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe cymbaler.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe cymbaler.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe cymbaler.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe cymbaler.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe cymbaler.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CYMBALE. n. f.
Instrument de musique des anciens, fait de deux moitiés de globe en airain. Le pluriel

CYMBALES se dit aujourd'hui d'un Instrument de musique consistant en deux disques ou plateaux de cuivre que l'on frappe en mesure l'un contre l'autre.

Littré (1872-1877)

CYMBALE (sin-ba-l') s. f.
  • 1Chez les anciens, instrument de percussion fait d'airain.

    Dans le langage de l'Écriture, bruit éclatant et vain. Les vérités les plus terribles ne sont plus pour eux qu'un airain sonnant et une cymbale retentissante, Massillon, Car. Parole. Sans amour, ma gloire n'égale Que la gloire de la cymbale, Qui d'un vain bruit frappe les airs, Racine, Cantiques spirit. 1.

  • 2 Au plur. Aujourd'hui, instruments de percussion consistant en deux disques ou plateaux que l'on frappe l'un contre l'autre. Jouer des cymbales. Une cymbale, l'un des deux disques. J'ai trouvé une cymbale. Je ne sais à qui est cette cymbale. Au moyen de ce tambour, on ôterait cette ferraille de cymbales qui fait un très mauvais effet, Rousseau, Mus. milit.
  • 3Nom d'un jeu d'orgue à bouche et en étain compris parmi les jeux de mutation. Dans cet orgue le jeu de la cymbale est remarquable.
  • 4Plante des murailles.

HISTORIQUE

XIIe s. Loez lui en cymbles bien sonanz, loez lui en cymbles de ledece [liesse, joie], Liber psalm. p. 231.

XVe s. Engineurs, maçons, charpentiers, Que fumée suit voulentiers, Joueurs d'orgues ou de cymbale Feront mestier es maistres sales, Deschamps, Poésies mss. f° 405, dans LACURNE.

XVIe s. L'enroué des cymbales, Du Bellay, J. VII, 53, recto. Un elephant ayant à chascune cuisse un cymbale pendu, et un aultre attaché à sa trompe, Montaigne, II, 175.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CYMBALE. (Lutherie.) On a fait venir ce mot de trois racines différentes ; savoir, de κυφὸς, courbe, de κύπελλον, une tasse ou gobelet, & de φωνὴ, voix. lsidore tire cymbalum, de cum, avec, & ballematica, danse immodeste, qui se dansoit en joüant de cet instrument. La véritable étymologie de ce mot est κύμϐος, cavité.

L’instrument que les anciens appellent cymbale, en latin cymbalum, & en grec κύμϐαλον, étoit d’airain comme nos tymbales, mais plus petit & d’un usage différent.

Cassiodore & Isidore les appellent acétabule, c’est-à-dire l’emboîture d’un os, la cavité ou la sinuosité d’un os dans laquelle un autre os s’emboîte, parce qu’elle ressembloit à cette sinuosité. C’est encore pour cela que Properce les appelle des instrumens d’airain qui sont ronds, & que Xenophon les compare à la corne d’un cheval qui est creuse. Cela paroît encore, parce que cymbale s’est pris non-seulement pour un instrument de musique, mais encore pour un bassin, un chauderon, un gobelet, un casque, & même pour un sabot, tels que ceux qu’Empedocles portoit, & qui étoient de cuivre.

Du reste ils ne ressembloient point à nos tymbales, & l’usage en étoit différent. Les cymbales avoient un manche attaché à la cavité extérieure, ce qui fait que Pline les compare au haut de la cuisse, & d’autres à des phioles.

On les frappoit l’une contre l’autre en cadence, & elles formoient un son très-aigu. Selon les Payèns c’étoit une invention de Cybele : de-là vient qu’on en joüoit dans ses fêtes & dans ses sacrifices. Hors de-là il n’y avoit que des gens mous & efféminés qui joüassent de cet instrument.

On en a attribué l’invention aux Curetes & aux habitans du mont Ida dans l’île de Crete. Il est certain que ceux-ci, de même que les Corybantes, milice qui formoit la garde des rois de Crete, les Telchiniens peuple de Rhodes, & les Samothraces, ont été célebres par le fréquent usage qu’ils faisoient de cet instrument & leur habileté à en joüer. Voyez Corybantes.

Les Juifs avoient aussi des cymbales, ou du moins un instrument que les anciens interpretes grecs, latins, & les traducteurs anglois nomment cymbale. Mais il est impossible de savoir au juste ce que c’étoit que cet instrument.

La cymbale moderne est un instrument de musique dont les gueux accompagnent le son de la vielle. C’est un fil d’acier de figure triangulaire, dans lequel sont passés cinq anneaux, qu’on touche & qu’on promene dans ce triangle avec une verge aussi de fer, dont on frappe de cadence les côtés du triangle. Voyez le dictionn. de Trév. & Chambers. (G)

Cymbale, jeu d’Orgue, est un de ceux que l’on appelle composés, c’est-à-dire qui ont plusieurs tuyaux sur chaque touche qui parlent tous à la fois. Elle est composée des octaves de dessus des jeux, dont les cornets sont composés, mais avec cette différence que les tuyaux ne suivent la regle du diapason que par une octave, au lieu que ceux des autres jeux vont continuellement en diminuant de largeur pendant quatre octaves. La cymbale n’a donc proprement qu’une octave, qui se répete autant de fois que le clavier en contient ; l’exemple suivant va en faire voir la disposition : les rangées de zéros verticales représentent les tuyaux qui parlent à la fois sur une même touche, & la suite des mêmes zéros prise selon les lignes horisontales, ceux qui répondent aux différentes touches du clavier. On saura aussi que les tuyaux qui répondent à une même touche font l’accord parfait, dont on double les octaves, les quintes ou les tierces, si on met plus de trois rangs de tuyaux à la fourniture.

Octave des basses. Octave des basses tailles.
No image.svg UT MI FA SOL LA SI No image.svg UT MI FA SOL LA SI
5 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
3 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Clé F-ut-fa.
 
Octave des tailles. Octave des dessus.
No image.svg UT MI FA SOL LA SI No image.svg UT MI FA SOL LA SI
5 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
3 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Clé de C-sol-ut. Clé de G-ré-sol.

Les tuyaux UT, ut, ut, ut, sont à l’unisson de même que les tuyaux RÉ, , ré, ré, &c. au lieu que si la fourniture étoit un jeu sans reprises, le tuyau ut seroit à l’octave du tuyau UT ; le tuyau ut, à l’octave d’ut seroit à la double octave de UT ; le tuyau ut, à l’octave d’ut seroit à la triple octave de celui UT ; ainsi l’on voit que la fourniture n’est composée que d’une octave répetée quatre fois, & par conséquent qu’il n’a point de basses, puisque tous les ut & tous les , sont à l’unisson. C’est pourquoi on ne peut employer le jeu seul, non plus que la cymbale, qui ne differe de ce jeu-ci qu’en ce que les tuyaux sont de plus menue taille, & qu’elle sonne l’octave ou la quinte au-dessus de la fourniture ; du reste elle a les mêmes reprises que nous avons marqué se faire en C sol ut, & qui pourroient également bien se faire en F ut fa, ainsi que quelques facteurs le pratiquent.

Les chiffres 1, 3, 5, placés au commencement des rangées de zéros, font connoître que le premier rang 1 étant regardé comme son fondamental, le second rang 3 sonne la tierce au-dessus, le troisieme 5 forme la quinte ; ensorte, comme il a été dit, que sur chaque touche on entend l’accord parfait ut mi sol, ré fad la, mi sold si, &c. auquel on peut ajoûter l’octave, si on ajoûte un rang de plus. On peut même encore ajoûter plusieurs rangs, en répétant par unisson l’octave, la quinte ou la tierce. La fourniture, qui est l’autre partie du plein jeu, ne differe point de la cymbale.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « cymbale »

(1100-50) Du latin cymbalum (sens identique) issu du grec ancien.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Κύμϐαλον, de ϰύμϐος, chose creuse. Au XVIe siècle, cymbale était masculin ; et Vaugelas prévient contre l'emploi de ce genre et dit que ce mot est toujours féminin. On avait jadis le verbe cymbaler : Fuyez l'infâme inhumaine personne De qui le nom si mal cimbale et sonne Qu'abhorré est de toute oreille sainte, Marot, III, 54. Cymbale a été fait postérieurement sur le latin cymbalum, qui, ayant l'accent sur cym, avait donné dans l'ancienne langue cymble, comme cela devait être.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « cymbale »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cymbale sɛ̃bal

Évolution historique de l’usage du mot « cymbale »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cymbale »

  • Une foule n'est pas une compagnie, les visages ne sont qu'une galerie de tableaux et la conversation n'est rien qu'un bruit de cymbales où il n'y a pas d'affection. De Francis Bacon / Essais
  • Au fond, ce fameux coup de foudre dont on fait si grand cas n'est sans doute qu'un choc de cymbales. La simple percussion de deux disponibilités urgentes. De Alexandre Millon / Mer calme à peu agitée
  • Le plus évident, c’est John Bonham [Led Zeppelin], et vous pouvez probablement l’entendre dans mon jeu. Ce type, la plupart des gens parleront du poids de son pied et de la décontraction de sa caisse claire, mais peu de gens parleront de son placement de cymbale. Il ne joue pas vraiment une tonne de cymbales, mais quand il le fait, il semble toujours choisir le bon moment. Et vous pouvez l’entendre en studio – les cymbales sont très bien capturées et compressées, de sorte que lorsqu’il les joue, elles sonnent très fort – et si vous deviez faire cela tout le temps, le son serait désordonné. Il avait vraiment cette incroyable capacité à choisir les moments où il voulait cette puissance et ce gros son de cymbale. C’est quelque chose dont beaucoup de gens ne parlent pas. Son timing et son groove… la façon dont il jouait est incroyable. La première fois que j’ai entendu ça, je ne l’oublierai jamais. J’étais assis là, j’ai dû jouer Physical Graffiti neuf millions de fois, en pétant les plombs, genre : “Jésus, écoute ce mec”. MetalZone, Tommy Lee de Mötley Crüe dévoile ses trois premières influences en tant que batteur
  • Toyota allait également annoncer avec hype et cymbale au salon Apple Big Apple la nouvelle génération de la Sienna, sa mini-fourgonnette vedette, qui va désormais intégrer un moteur hybride pour toutes ses versions. Mon livret, Economie : La voiture se lance dans la pandémie | Mon livret
  • Depuis plusieurs jours, Jean-Jacques Petiteville arpente les rues du centre-ville à sa manière. Il part à la rencontre des Maxévillois et fait entendre les roulements de sa cymbale de fabrication maison, qu’il fait sonner pendant plusieurs minutes dans les différents quartiers de la commune. , Edition Nancy et agglomération | Solidarité et coups de cymbale
  • Le batteur a donné un coup de cymbale. Bref, si vous hésitez sur le choix de l’instrument, sachez que choisir la batterie demande beaucoup d’autodérision. Vaping Post, Le souffre-douleur de la vape | Vaping Post
  • En 1973, Earl Young crée le disco beat, structure rythmique solide – assurée par la batterie – permettant de supporter des lignes de basse funk et des envolées vocales inspirées des gospels et des negro spirituals. Le principe est génial : sur une mesure faite de quatre temps, la grosse caisse les marque tous, la caisse claire s’agite uniquement sur le deuxième et le quatrième et la cymbale charleston ouverte déstabilise l’ensemble en se posant sur les contre-temps. Propice aux performances chorégraphiques, le disco fait de nombreux adeptes et explose un an plus tard lorsque le magazine Billboard publie le tout premier top 10 des hits du genre. Dans les clubs, les gens se retrouvent, s’enlacent et partagent des idéaux progressistes encore bâillonnés par une société ultra-violente homophobe, raciste, sexiste. Maze, « Night Fever » de Belkacem Meziane - L'effervescence politique du disco - Maze Magazine
  • Il est l’un des musiciens du groupe Choses Sauvages, mais aussi le seul fabricant de cymbales artisanales au Canada – c’est d’ailleurs sur un de ses instruments faits main que joue la batteuse de Beyoncé. Rencontre dans son atelier montréalais, où Philippe frappe le bronze avec passion. Voir.ca, Philippe Gauthier-Boudreau, l’artisan-batteur de Choses Sauvages | Musique | Voir.ca
  • Le huitième album de Queen, The Game des années 1980, démarre avec un bruit de fond dramatique digne de la partition d’un film de science-fiction. Il est difficile de localiser la source: pourrait-il s’agir d’une cymbale inversée? Vous avez trouvé des sons augmentés d’effets studio criards? Urban Fusions, Comment Queen a adopté le synthétiseur sur "Play the Game" | Rock
  • Qu’importe : le fun est là et on va d’autant moins se plaindre qu’Apple nous propose, au delà des fonctions d’échantillonage, un tout nouveau module Drum Synth qui va permettre de générer des kick, des snares, des clips, des hats, des cymbales et des percussions en tournant quelques potards. Le son de ce dernier est très convainquant au point qu’il formera un tandem de choc avec le Drum Machine Designer comme avec le nouveau séquenceur à pas qui nous attend dans un onglet jouxtant le piano roll… Audiofanzine, Test d'Apple Logic Pro X 10.5 : Appleton Live? - Audiofanzine

Images d'illustration du mot « cymbale »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « cymbale »

Langue Traduction
Anglais cymbal
Espagnol platillo
Italien piatto
Allemand becken
Chinois ym
Arabe الصنج أداة موسيقية
Portugais prato
Russe кимвал
Japonais シンバル
Basque cymbal
Corse cymbale
Source : Google Translate API

Synonymes de « cymbale »

Source : synonymes de cymbale sur lebonsynonyme.fr

Cymbale

Retour au sommaire ➦

Partager