La langue française

Cyanose

Sommaire

  • Définitions du mot cyanose
  • Étymologie de « cyanose »
  • Phonétique de « cyanose »
  • Évolution historique de l’usage du mot « cyanose »
  • Citations contenant le mot « cyanose »
  • Traductions du mot « cyanose »
  • Synonymes de « cyanose »

Définitions du mot cyanose

Trésor de la Langue Française informatisé

CYANOSE, subst. fém.

A.− MÉD. Coloration bleuâtre de la peau et des muqueuses liée à un défaut d'oxygénation du sang. Plaque de cyanose. Celle-ci [une fraise] toute laide, que la maturité pousse au bleu de cyanose (Colette, Gigi,1944, p. 206):
... en dessous du genou, les jambes [du jeune médecin] restèrent glacées et maintenant lie de vin... Dès qu'il [Angélo] s'arrêtait de frotter, la cyanose sortait du genou, arborescente comme une sombre feuille de fougère et montait dans la cuisse. Giono, Le Hussard sur le toit,1951, p. 57.
P. méton. Maladie bleue (cf. bleu B 2).Attesté ds Rob., Lar. 19e-Lar. Lang. fr.
Rem. 1. Cyanose entre comme second élément de compos. dans la formation de termes de méd. : érythro-cyanose (Quillet Méd. 1965, p. 299). 2. On rencontre ds la docum. l'adj. cyanotique. Relatif à la cyanose; qui présente les caractéristiques de la cyanose. Tache, teinte, trouble cyanotique.
B.− MINÉR. Sulfate de cuivre hydraté de couleur bleue.
Rem. 1. Du genre masc. ds Besch. 1845, Littré, Ac. 1932. 2. On rencontre ds la docum. le subst. fém. cyanosine, désignant une matière colorante (Coffignier, Coul. et peint., 1924, p. 105).
Prononc. : [sjano:z]. Étymol. et Hist. I. 1823 pathol. méd. (Boiste Suppl., s.v. cyanopathie). II. 1832 minéral. (Beudant t. 2, p. 486). Empr. au gr. κ υ α ́ ν ω σ ι ς « teinte bleue ». Fréq. abs. littér. : 2. Bbg. Quem. 2es. t. 4 1972.

cyanose* -

Wiktionnaire

Nom commun 1

cyanose \sja.noz\ féminin

  1. (Médecine) Coloration bleuâtre due à la stase du sang veineux ou aux communications pathologiques des systèmes veineux et artériel.
    • La maigreur et la cyanose avaient taillé son visage dans de l’onyx. — (Jean Giono, Le hussard sur le toit, 1951, réédition Folio Plus, page 132)
    • Chez les jeunes porcelets, les septicémies peuvent conduire à la mort en moins de 15 heures et les animaux présentent de la fièvre, des difficultés respiratoires, des troubles nerveux, une cyanose et des pétéchies. — (J. P. Euzéby, Abrégé de bactériologie générale et médicale à l’usage des étudiants de l’École nationale vétérinaire de Toulouse)
    • Lors de l’intoxication aiguë, la présentation classique initiale est la triade : céphalées, nausées, vomissements et sensations vertigineuses. Il peut exister également de façon inconstante : […];
      • des phlyctènes par compression, une coloration cochenille de la peau (le plus souvent une cyanose); […].
      — (« Pathologies toxiques non tumorales », chap. 8 de Toxicologie, ouvrage collectif sous la direction de Xavier Coumoul, Éditions Dunod, 2017, rééd. 2019, p. 192)

Nom commun 2

cyanose \sja.noz\ masculin ou féminin (l’usage hésite)

  1. (Minéralogie) (Désuet) Synonyme tombé en désuétude de chalcantite (cuivre sulfaté, vitriol de cuivre, couperose bleue).

Forme de verbe

cyanose \sja.noz\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe cyanoser.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe cyanoser.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe cyanoser.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe cyanoser.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent du verbe cyanoser.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CYANOSE. n. m.
T. de Minéralogie. Sulfate de cuivre hydraté, dont la couleur est bleu de Prusse. En termes de Médecine, il se dit comme nom féminin de la Coloration bleuâtre due à la stase du sang veineux ou aux communications pathologiques des systèmes veineux et artériel.

Littré (1872-1877)

CYANOSE (si-a-nô-z') s. f.
  • Terme de médecine. Coloration bleue, quelquefois noirâtre ou livide de la peau, produite par différentes affections, et entre autres par le passage du sang veineux dans le sang artériel, quand le trou de Botal, ouvert chez le fœtus, ne se ferme pas à la naissance.

    S. m. Terme de minéralogie. Le cyanose, le cuivre sulfuré.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « cyanose »

(Médecine) (1823) Du grec ancien κυάνεος, kuánéôs (« bleu-sombre ») et -ose.
(Minéralogie) (1832) Du grec ancien κυάνεος, kuánéôs (« bleu-sombre »). Nommé par François Sulpice Beudant [1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Κυάνωσις, de ϰυανόω, rendre bleu, de ϰύανος, bleu.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « cyanose »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cyanose sjanɔz

Évolution historique de l’usage du mot « cyanose »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cyanose »

  • La FPI débute majoritairement entre 60 et 70 ans, avec une légère prédominance masculine. Les signes cliniques de la FPI ne sont pas spécifiques, et le diagnostic est souvent porté (trop) tardivement. Le tableau initial associe une dyspnée d’effort, d’installation progressive, une toux non productive ; les râles crépitants secs bilatéraux (reproduisant le bruit du « velcro ») sont constants et précoces. Un hippocratisme digital est présent dans près de 50 % des cas. Un amaigrissement ou une altération de l’état général sont plus rares. La cyanose et les signes d’insuffisance ventriculaire droite ne s’observent qu’à un stade avancé. La maladie évolue vers l’insuffisance respiratoire chronique restrictive et le décès. La survie moyenne est de 4 ans à partir du diagnostic. Récemment, de nouveaux traitements ont été proposés. Medscape, Quiz express : la fibrose pulmonaire idiopathique
  • L’hypoxie appairait toutefois pas sans des symptômes annonciateurs ! L’augmentation du rythme cardiaque (tachycardie) et le plus courant, mais il peut y avoir aussi une accélération de la respiration (hyperventilation) ou un changement de couleur de la peau vers le bleu (cyanose). Culture générale, Les masques causent-ils de l'hypoxie - Culture générale
  • Lorsque la langue d’un chien devient subitement bleue, il s’agit généralement d’un problème d’oxygénation du sang. C’est ce que l’on appelle une cyanose. Cette teinte bleutée peut ne pas se limiter à la langue et s’étendre au palais, aux gencives et aux babines du toutou. Binette & Jardin, Pourquoi mon chien a la langue bleue ?
  • - lèvres violacées (cyanose) ; Medisite, Hypothyroïdie : symptômes, traitements, causes, diagnostic
  • Des cyanoses, on est habitué d’en voir chez les patients congénitaux, dont le ventricule droit envoie une partie du sang mal oxygéné directement au côté gauche du cœur, qui le retourne ensuite dans la circulation artérielle sans passage oxygénateur par les poumons. Mais chez un jeune homme en bonne santé, c’est bien curieux. L’actualité, Une autre vie sauvée aux urgences! | L’actualité

Traductions du mot « cyanose »

Langue Traduction
Anglais cyanosis
Espagnol cianosis
Italien cianosi
Allemand zyanose
Chinois 紫osis
Arabe زرقة
Portugais cianose
Russe цианоз
Japonais チアノーゼ
Basque cyanosis
Corse cianosi
Source : Google Translate API

Synonymes de « cyanose »

Source : synonymes de cyanose sur lebonsynonyme.fr
Partager