La langue française

Cumulat

Sommaire

  • Définitions du mot cumulat
  • Phonétique de « cumulat »
  • Évolution historique de l’usage du mot « cumulat »
  • Traductions du mot « cumulat »
  • Antonymes de « cumulat »

Définitions du mot cumulat

Trésor de la Langue Française informatisé

CUMULER, verbe trans.

I.− DR. Réunir, généralement par étapes, plusieurs éléments distincts, de manière à obtenir plus sûrement un résultat recherché. Cumuler le possessoire et le pétitoire. Cumuler l'opposition et l'appel (Bach.-Dez.1882).Leurs facultés à ces divers titres seront cumulées, jusqu'au taux nécessaire pour établir leur éligibilité (Doc. hist. contemp.,1785-1850, p. 60).On discuta de nouveau en détail sur la question de savoir s'il fallait cumuler les diverses peines; la pitié pour Waldemar se fit jour et il fut décidé que la mort simple suffirait (Jouve, Scène capit.,1935, p. 142).
P. métaph. :
1. L'agriculteur ne tombe pas dans ces méprises : la prévoyance et même l'avarice lui sont passées dans le sang. Il cumule le patrimoine des générations passées et suivantes. Vidal de La Blache, Principes de géogr. hum.,1921, p. 38.
P. ext. Réunir un certain nombre de choses distinctes de manière à créer un certain effet d'ensemble. Le génie (...) rapproche des masses d'idées, les cumule (Maine de Biran, Influence habit.,1803, p. 178).Le sens commun, dirait-on en langage spinoziste, cumule une philosophie implicite des essences individuelles et des idées générales (Ricœur, Philos. volonté,1949, p. 334).
Emploi pronom. à sens passif. La couleur, la forme, la distance, tout se cumule sur le noyau solide, et se confond dans une impression, une sensation indivisible (Maine de Biran, Influence habit.,1803p. 77).
En partic., INFORM. ,,Accumuler, dans un accumulateur, une zone ou un registre, une succession de valeurs qui s'additionnent jusqu'au moment de l'utilisation finale de la somme ou cumul`` (Ging.-Lauret 1973).
II.− Réunir en soi plusieurs éléments distincts.
A.− [Le suj. désigne une pers.]
1. [En parlant d'emplois, d'avantages; avec une idée de dérogation à l'usage normal]
a) [Sans nuance péj.] Réunir simultanément dans sa personne plusieurs charges, pouvoirs ou avantages normalement attribués à des personnes distinctes.
α) [La dérogation est communément reçue ou acceptée] Il était jardinier, lui aussi [Romain], portier, jardinier à la sous-préfecture, où il cumulait en outre les emplois de cocher, maître d'hôtel (A. Daudet, Évangéliste,1883, p. 50).
Emploi pronom. à sens passif :
2. ... la fonction scientifique qui, jadis, se cumulait presque toujours avec quelque autre plus lucrative, comme celle de médecin, de prêtre, de magistrat, de militaire, se suffit de plus en plus à elle-même. Durkheim, De la Division du travail soc.,1893, p. 3.
β) [La dérogation est autorisée ou justifiée dans certaines limites] ADMIN. PUBLIQUE ou PRIVÉE. Le président du Gouvernement cumule les attributions du chef de l'État et du chef du Gouvernement (Vedel, Dr. constit.,1949, p. 298).On notera que certains préfets peuvent cumuler de la sorte trois fonctions : être préfet de département, de région économique, de région de défense, l'aire territoriale de la compétence s'élargissant à chaque niveau de fonction (Belorgey, Gouvern. et admin.,1967, p. 332):
3. Robidet, qui déjà cumulait les fonctions de garde et de régisseur, briguait encore celles d'adjoint, auxquelles le grand service qu'il rendait ainsi à la commune et à son maître, le désignait naturellement. Gide, Feuillets d'automne,1949, p. 1088.
Emploi pronom. à sens passif. Ce congé − qui peut se cumuler avec le congé de maladie ordinaire − (Encyclop. éduc.,1960, p. 294).
b) Péj. Réunir simultanément dans sa personne et de manière plus ou moins scandaleuse, plusieurs charges, pouvoirs ou avantages qui devraient être attribués à des personnes distinctes. Cumuler une fonction avec une autre; cumuler traitements et pensions; cumuler des bénéfices. Ce débris de ministère, où un seul homme cumulait trois portefeuilles (Vogüé, Morts,1899, p. 362).La Convention cumule entre ses mains pouvoir législatif et pouvoir exécutif (Vedel, Dr. constit.,1949p. 73):
4. Si l'ambassadeur, Hamza-Pacha, se fût trouvé à Paris, il eût sans doute arrêté l'affaire par quelque coup d'autorité. Malheureusement, il cumulait les deux ambassades de France et d'Angleterre, et il était à Londres. About, Le Nez d'un notaire,1862, p. 45.
Emploi abs. Seulement, par un abus criant, je cumulais (Chateaubr., Mém.,t. 2, 1848, p. 571).
2. P. ext. [L'obj. désigne des éléments autres que des emplois, des avantages] Réunir dans sa personne plusieurs éléments qui peuvent être plus ou moins hétérogènes ou même contradictoires. Elle [la société] ne veut pas qu'on cumule un bonheur complet et la considération (Balzac, Fille Ève,1839, p. 194).Le candidat proposé pour la direction d'un grand journal cumulait la réputation de pédéraste, d'escroc et de maître-chanteur (Maurras, Avenir intellig.,1905, p. 88).Lui pas plus que d'autres ne pouvait cumuler les chances, la sienne avec celles de la patrie (Van der Meersch, Invas. 14,1935, p. 217).
[Avec méton. du suj.] Il est peu probable que la même vie puisse cumuler les ardeurs tragiques d'un Pascal et la sérénité sublime d'un François de Sales (Mounier, Traité caract.,1946, p. 718).
B.− P. anal. [Le suj. désigne une chose en relation avec l'homme] Réunir en soi des caractéristiques qui peuvent être plus ou moins hétérogènes ou même contradictoires. Ces conjonctifs cumulent, jusqu'à un certain point, les propriétés des conjonctions, et celles des adjectifs (Destutt de Tr., Idéol.,1803, p. 164).Le vouloir du vouloir cumule en lui-même la double fonction du voulu et du voulant. Le pur vouloir, lui, est un vouloir purement voulant (Jankél., Je-ne-sais-quoi,1957, p. 240):
5. ... une paix faussée n'est pas la grande guerre et (...) elle cumule au contraire dans un rassemblement contradictoire les vices d'une mauvaise paix et les vices d'une mauvaise guerre. Péguy, L'Argent,1913, p. 120.
Rem. La docum. atteste a) L'emploi adj. du part. passé. Valeurs, propriétés, quantités cumulées. Le « prix de revient cumulé » est, à un instant donné, le quotient des dépenses cumulées consenties depuis la création du verger jusqu'à l'instant considéré, par le poids cumulé des fruits récoltés durant la même période (Boulay, Arboric. et prod. fruit., 1961, p. 116). b) L'adj. dér. cumulateur. Qui cumule. Un petit nombre de favoris cumulateurs (Fourier, Nouv. monde industr., 1830, p. 33).
Prononc. et Orth. : [kymyle], (je) cumule [kymyl]. Ds Ac. 1762-1932. Étymol. et Hist. 1. 1354 « accumuler » (Bersuire, Tite-Live, ms. Ste Gen., fo124ads Gdf. Compl.) − xvies. ds Hug.; 2. av. 1690 « réunir plusieurs droits pour assurer une prétention » (Courtin ds Fur.); 3. 1784 « exercer plusieurs emplois » [une partie des devoirs cumulés dans la seule personne d'un intendant] (J. Wecker, Admin. Fin., V, p. 52 ds Brunot t. 6, p. 445). Empr. au lat. class. cumulare « assembler, accumuler » à côté du dér. pop. combler*. Fréq. abs. littér. : 107. Bbg. Gohin 1903, p. 323.

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CUMULER. v. tr.
T. de Jurisprudence. Réunir en sa personne plusieurs choses différentes. Cumuler plusieurs genres de preuves. Cumuler des places, des emplois, des traitements, etc., ou absolument Cumuler, Occuper plusieurs places, plusieurs emplois en même temps, jouir de plusieurs traitements à la fois.

Phonétique du mot « cumulat »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cumulat kymyla

Évolution historique de l’usage du mot « cumulat »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Traductions du mot « cumulat »

Langue Traduction
Anglais cumulative
Espagnol acumulativo
Italien cumulativo
Allemand kumulativ
Chinois 累积的
Arabe تراكمي
Portugais cumulativo
Russe кумулятивный
Japonais 累計
Basque metatua
Corse cumulativu
Source : Google Translate API

Antonymes de « cumulat »

Partager