La langue française

Crosne

Définitions du mot « crosne »

Trésor de la Langue Française informatisé

CROSNE, subst. masc.

Gén. au plur. Plante potagère, au rhizome comestible, formé de tubercules en chapelet; plus particulièrement, ce rhizome. Crosnes du Japon, crosnes frits, crosnes à la sauce blanche. De la viande frigorifiée, des biftecks de cheval et de tristes légumes : crosnes, topinambours, bettes, artichauts de Jérusalem (Beauvoir, Mém. jeune fille,1958, p. 64).
Rem. DG est le seul dict. signalant le mot comme subst. féminin.
Prononc. et Orth. : [kʀo:n]. Ds Ac. 1932. Fait partie des mots comme meslier (également nom de plante) dans lesquels l'amuïssement de l's est cour. (cf. Buben 1935, § 124). Étymol. et Hist. 1890 (Lar. 19eSuppl.). Du nom de Crosnes, localité de l'Essonne où cette plante, originaire du Japon, a été acclimatée pour la première fois. Fréq. abs. littér. : 2.

Wiktionnaire

Nom commun

crosne \kʁon\ masculin

  1. Plante de la famille des lamiacées originaire du Nord-Ouest de la Chine et cultivée pour ses tubercules comestibles. Le terme désigne aussi ces tubercules consommables comme légumes.
    • Le goût de noisette des crosnes rappelle celui des salsifis ou de l’artichaut.
    • Il fut gracié le 1er janvier 1855, et rentra en France avec un plan très complet d’acclimatation, dans la terre algérienne, de la culture du manioc, des crosnes et de la pomme de terre dite saucissse. — (Pierre Benoit, Mademoiselle de la Ferté, Albin Michel, 1923, Cercle du Bibliophile, page 15.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CROSNE. n. m.
Plante comestible à tubercule, originaire du Japon.

Étymologie de « crosne »

(Date à préciser) De Crosne, localité de l’Essonne où cette plante a été acclimatée pour la première fois vers 1880 par Nicolas Auguste Paillieux. Dans son introduction au Potager d’un curieux — ([1]), L. Bourguignon précise : « Le Stachys affinis, Bunge (S. iuberifera, Naudin), absolument inconnu en dehors de la Chine et du Japon, a été envoyé par M. le Dr Breitschneider, médecin de la légation russe à Pékin ; et ce sont les quelques tubercules qui parvinrent dans un état de conservation des plus médiocres que M. Paillieux cultiva et qui ont été la source originelle de tous ceux qui ont servi à répandre partout la plante. ». Paillieux avait expliqué dans la revue de la Société nationale d’acclimatation : « Convaincu que les mots Stachys affinis ne pourraient être prononcés par nos cuisinières, j’ai donné aux tubercules le nom de crosnes qui est celui de mon village. ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « crosne »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
crosne krɔsn

Évolution historique de l’usage du mot « crosne »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « crosne »

  • À première vue, on dirait une larve pas très appétissante. S’il a tendance à tomber peu à peu dans l’oubli, le crosne refait surface en période de fête dans l’Yssingelais. , Haute-Loire. Le crosne dans les mémoires et sur les tables à Noël
  • Une forme étrange pas forcément appétissante… Voici le crosne, un légume-racine que vous aviez sûrement oublié et qu’on appelle aussi artichaut chinois ! Retrouvez le crosne en quelques recettes simples et rapides. ConsoGlobe, Cuisiner les légumes oubliés - Les crosnes en quelques recettes

Traductions du mot « crosne »

Langue Traduction
Anglais crosne
Espagnol crosne
Italien crosne
Allemand crosne
Chinois 克罗斯涅
Arabe كروسن
Portugais crosne
Russe crosne
Japonais crosne
Basque crosne
Corse crosne
Source : Google Translate API

Synonymes de « crosne »

Source : synonymes de crosne sur lebonsynonyme.fr

Crosne

Retour au sommaire ➦

Partager