La langue française

Crémer

Sommaire

  • Définitions du mot crémer
  • Étymologie de « crémer »
  • Phonétique de « crémer »
  • Évolution historique de l’usage du mot « crémer »
  • Citations contenant le mot « crémer »
  • Traductions du mot « crémer »

Définitions du mot crémer

Trésor de la Langue Française informatisé

CRÉMER1, verbe trans.

A.− Rare. [Le suj. ou l'obj. désigne une chose] Consumer, brûler. Le silence était tel, que nous entendions distinctement la lampe Carcel crémer son huile (Fabre, Xavière,1890, p. 38).
B.− Détruire un cadavre par le feu. D'honorables Messieurs, dont certains eurent assez d'esprit de suite pour exiger qu'on les crémât après décès (Sartre, Sit. I,1947, p. 153).
Rem. Attesté aussi ds Nouv. Lar. ill.-Lar. encyclop.
Expr. Se faire crémer. Être incinéré. Le chrétien (...) n'était tenu ni de mener une vie exemplaire ni de mourir dans le désespoir, pas même de se faire crémer (Sartre, Mots,1964, p. 80).
Prononc. et Orth. : [kʀeme], (je) crème [kʀ εm]. Crémer, crémeux, crémier, crépage, crépine, crépir, crépon, crépu transforment par harmonisation vocalique l'anc. -es- en [e] fermé (écrit é) au lieu de [ε] ouvert. Fér. 1768 qui note cet e moyen écrit crêmer, l'accent circonflexe étant la graph. la plus cour., choisie pour conserver le timbre ouvert à la syll. dont l's a disparu. Ce timbre est ouvert également ds Ac. 1740-1798 qui écrit crèmer avec un accent grave alors que Ac. 1694-1718 écrit cremer sans accent et Ac. 1835-1932 crémer qui est la graph. mod. Conjug. : fait partie des verbes qui changent [e] fermé de l'inf. en [ε] ouvert écrit è accent grave devant syll. muette, sauf au fut. et au cond. crémera, crémerais, ce que Littré juge inconséquent. Étymol. et Hist. Ca 1200 « brûler » (Bible, Richel. 763, fo230 c ds Gdf.), rare av. xixes.; 1929 « incinérer » (Lar. 20e). Empr. au lat. class. cremare « brûler ».

CRÉMER2, verbe.

A.− Emploi intrans. [Le suj. désigne un laitage] Se couvrir de crème. La saveur âcre du laitage qui crémait au frais dans la pièce à côté (Maupassant, Contes et nouv.,t. 1, Histoire d'une fille de ferme, 1881, p. 23).Un système qui consiste à faire crémer le lait dans des vases complètement immergés dans l'eau froide (Pouriau, Laiterie,1895, p. 183).
B.− Emploi trans. Donner une coloration crème. Crémer une dentelle, du fil.
Rem. Attesté ds Lar. 20e-Lar. encyclop., Rob., Quillet 1965.
Prononc. et Orth. Cf. crémer1. Étymol. et Hist. 1580 « se couvrir de crème » (B. Palissy ds DG). Dér. de crème*; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 2.

Wiktionnaire

Verbe 1

crémer \kʁe.me\ transitif ou intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Ajouter de la crème à.
  2. (Canada) Oindre (de lotion solaire, par exemple).
    • Oublie pas de t’crémer avant de sortir ! Le soleil tape dur !
  3. (Intransitif) Se coaguler en crème, se couvrir de crème.
    • En été le lait crème plus qu’en hiver.
    • Le lait de cette vache crème bien.
    • Elle s’assit, gênée par les émanations anciennes que la chaleur de ce jour faisait sortir de la terre battue du sol où avaient séché tant de choses répandues depuis si longtemps. Il s’y mêlait aussi la saveur âcre du laitage qui crémait au frais dans la pièce à côté. — (Guy de Maupassant , Histoire d’une fille de ferme, dans La maison Tellier, 1891, collection Le Livre de Poche, page 88.)

Verbe 2

crémer \kʁe.me\ transitif ou intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Se faire incinérer.
    • Il n’était tenu ni de mener une vie exemplaire ni de mourir dans le désespoir, pas même de se faire crémer. — (Jean-Paul Sartre, Les mots, 1964, collection Folio, page 86.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CRÉMER. v. intr.
Se coaguler en crème. En été le lait crème plus qu'en hiver. Le lait de cette vache crème bien, ne crème guère.

Littré (1872-1877)

CRÉMER (kré-mé. L'accent aigu de cré se change en grave quand il est suivi d'une syllabe muette : il crème, excepté, suivant la règle non conséquente de l'Académie, au futur et au conditionnel où l'accent aigu est conservé : il crémera) v. n.
  • Se couvrir de crème, en parlant du lait.

HISTORIQUE

XVIe s. L'eau estant eschauffée, ils la mettent à sobrieté dans les aires où l'on fait cresmer le sel, Palissy, 257.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « crémer »

(Verbe 1) (1580) De crème.
(Verbe 2) Du latin cremo (« brûler »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « crémer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
crémer kreme

Évolution historique de l’usage du mot « crémer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « crémer »

  • FAUX. Aucune crème solaire n'a été conçue pour que vous restiez longtemps au soleil. Bien qu'il soit préférable de choisir un produit à large spectre ayant un facteur de protection solaire de plus de 30, il est recommandé de se crémer régulièrement durant une journée. D'ailleurs, ce ne sont pas toutes les crèmes solaires sur le marché qui s'équivalent.  Salut Bonjour, 5 mythes sur le soleil qui surprennent | Salut Bonjour

Traductions du mot « crémer »

Langue Traduction
Anglais cream
Espagnol crema
Italien crema
Allemand sahne
Chinois 奶油
Arabe كريم
Portugais creme
Russe пломбир
Japonais クリーム
Basque krema
Corse neru
Source : Google Translate API
Partager