La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « cotice »

Cotice

Définitions de « cotice »

Trésor de la Langue Française informatisé

COTICE, subst. fém.

HÉRALD. Bande ou barre de largeur diminuée. D'or, à cinq cotices d'azur (blason de la Roche Guyon). La cotice répond à la bande et à la barre (...). On la blasonne en Barre quand elle brise l'Écu, du coin supérieur sénestre à l'angle inférieur dextre (P.-B. Gheusi, Le Blason,Paris, M. Darantière, 1933, p. 90).
Cotice alésée. Cotice en bande ou en barre qui ne touche pas les bords de l'écu. Synon. bâton péri.
Rem. 1. De nombreux dict. gén. attestent l'adj. dér. coticé, ée. Chargé de cotices. Lar. encyclop. atteste coticé comme subst. masc. Cf. P.-B. Gheusi, op. cit., p. 188 : le coticé en bande ou en barre. 2. Lar. 20eatteste l'adj. contre-coticé : Quand le coticé est séparé par un trait (...) et que les émaux alternent, on a le contre-coticé.
Prononc. et Orth. : [kɔtis]. Ds Ac. 1762. Étymol. et Hist. 1213 cortice « bandelette, ruban » (L.-F. Flutre, Vocab. Faits des Romains, [736, 4-8] ds Romania, t. 65, p. 487); 1253 hérald. (doc. ds Brault, p. 229 a : six leonceux ... od un bende ... et deux cutices). Prob. issu de *[bande] costice, adj. fém., dér. de l'a. fr. coste (côte*) par suff. -icius (cf. [bourre]lanice d'où lanice*). La dér. de coste s'expliquerait par l'étroitesse de ces bandes (FEW t. 2, p. 1252 b, note 6).

Wiktionnaire

Nom commun - français

cotice \kɔ.tis\ féminin

  1. (Héraldique) Nom de bandes qui en côtoient d’autres, et qui prennent ce nom, lorsqu’elles passent le nombre de huit.
  2. (Typographie) (Rare) Barre oblique.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

COTICE (ko-ti-s') s. f.
  • Terme de blason. Nom de bandes qui en côtoient d'autres, et qui prennent ce nom, lorsqu'elles passent le nombre de huit.

HISTORIQUE

XVe s. Le conte de Sanserre a une bande d'argent à deux cotisses d'or potencées, Jehan de Saintré, 58.

XVIe s. La cottice est plus estroite que la bande, La Colombière, Théâtre d'honn. t. I, p. 143, dans LACURNE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

COTICE, s. f. terme de Blason, c’est une espece de bande diminuée, plus étroite, qui n’a que les deux tiers de la bande ordinaire, qui n’occupe que la quatrieme ou cinquieme partie de l’écu. Elle se pose de même biais, tirant de l’angle dextre du haut au senestre d’en-bas. La cotice se met aussi en barre, tirant du côté gauche au droit, comme le filet de bâtardise. Pithou les appelle frétaux, parce qu’en effet les fretes sont composées de cotices & de contre-cotices. Quand la cotice tient lieu de brisure on la nomme bâton. On appelle un écu coticé, quand tout son champ est rempli de dix bandes de couleurs alternées. Voyez Bande. Dictionn. de Trév. & P. Ménétr.

On dit, cette maison porte de sable sur un écu coticé de trois quinte-feuilles d’argent. (V)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « cotice »

Bas-lat. coticium, tunique, de cota (voy. COTTE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin tardif coticium (« tunique »), lui-même de cota (→ voir cotte).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Cotice

Retour au sommaire ➦

Partager