La langue française

Coronille

Définitions du mot « coronille »

Trésor de la Langue Française informatisé

CORONILLE, subst. fém.

BOT. Plante (famille des Légumineuses, section des Papilionacées) à fleurs disposées en couronne au sommet de pédoncules axillaires et présentant une vingtaine d'espèces herbacées ou arborescentes qui croissent en Europe centrale et autour du bassin méditerranéen. Coronille des jardins. Je savais très-bien (...) dans quelle haie je trouverais des coronilles et des saxifrages (Sand, Hist. vie,t. 3, 1855, p. 33).Il est aux bois des fleurs sauvages (...) Elles se nomment : bouton-d'argent, ciste, coronille (A. France, P. Nozière,1899, p. 172).
Prononc. et Orth. : [kɔ ʀ ɔnij]. Ds Ac. 1762-1932. Étymol. et Hist. 1694 lat. sc. coronilla (Tournefort Bot. t. 1, p. 510); 1752 coronille (Trév.). Empr. à l'esp. coronilla, bot., attesté dep. 1490 (La Celestina d'apr. Cor.), dimin. de corona (couronne*) à cause de la manière dont les fleurs de cette plante sont disposées. Fréq. abs. littér. : 1. Bbg. Boulan 1934, p. 69.

Wiktionnaire

Nom commun

coronille \kɔ.ʁɔ.nij\ féminin

  1. (Botanique) Genre de plantes (Coronilla) de la famille des Fabacées, aux fleurs disposées en couronne, dont plusieurs espèces sont cultivées dans les jardins d’agrément.
    • Les couronnes jaune vif de la coronille répondent aux nuances veinées et embaumées du chèvrefeuille étrusque. — (Michel Bernascolle, Les rapegons de Sainte-Victoire, 2006)
    • Le papillon de nuit (hétérocère) suivant se nourrit de coronilles :
zygène de la bruyère, zygène de la coronille, Zygaena fausta (Zygaenidae).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CORONILLE. n. f.
T. de Botanique. Plante de la famille des Légumineuses, dont plusieurs variétés sont cultivées dans les jardins d'agrément.

Littré (1872-1877)

CORONILLE (ko-ro-ni-ll', ll mouillées, et non ko-ro-ni-ye) s. f.
  • Genre de plantes légumineuses, dont les fleurs sont disposées en couronne (coronilla emerus, L.).
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « coronille »

Du latin corona (« couronne ») : « petite couronne ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Diminutif de couronne.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « coronille »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
coronille kɔrɔnij

Évolution historique de l’usage du mot « coronille »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « coronille »

  • La coronille des jardins (Coronilla emerus syn. Hippocrepis emerus) appelée également faux baguenaudier ou séné bâtard est un arbuste buissonnant qui pousse spontanément dans les prairies, taillis et lisières de bois en Europe, et en France notamment dans le Sud-Ouest, mais qui est intéressant à utiliser au jardin pour son aspect ornemental et sa facilité de culture. Il convient cependant de noter que sa croissance rapide est contrebalancée par une durée de vie limitée à une petite dizaine d'années. Binette & Jardin, Coronille des jardins (Coronilla emerus), faux baguenaudier : plantation, culture
  • Si nous remontons les vallées depuis le piémont (950-100m. d’altitude) jusqu’aux sommets Jbel Oukaïmeden – 3273m. – ou Jbel Toubkal- 4165m.), nous rencontrons d’abord des crêtes ou plateaux calcaires de basse montagne, avec de beaux arbres (caroubier, pistachier de l’Atlas), des arbustes comme le genêt à trois pointes, le genêt blanc (très abondant en fin d’hiver), le cytise blanc, la germandrée arbustive à la belle couleur bleue. Accrochés aux vieux murs ou aux rochers : le câprier, la lavande à feuilles découpées, l’athamante de Sicile, et des endémiques comme la coronille viminale, l’épiaire des rochers (odeur désagréable ! ), la crapaudine velue, l’orpin modeste (plutôt à l’ombre). Les terrains déboisés et les pâturages arides de cette basse montagne sont couverts de palmiers nains « doum », très utilisés pour les troupeaux et pour faire des cordages, et donc empêchés d’atteindre leur taille naturelle, sauf dans les cimetières où ils sont préservés. De même l’asphodèle rameux est caractéristique de terrains surpâturés. Mais si l’hiver a été pluvieux, ces terrains peuvent se couvrir au printemps de cladanthe d’Arabie (très abondant), de centaurée en deuil, de dipcadi tardif, etc. Tela Botanica, Entre botanique et randonnée : les sommets de l’Oukaïmeden – Tela Botanica
  • La filiale Glaces de Bourbon du groupe CILAM a présenté, hier, sa nouvelle crème glacée à la coronille, un nouveau fruit péï. Espèce fruitière proche de la goyave, son goût est à mi-chemin entre le fruit de la passion et la goyave, une nouvelle saveur qui en surprendra plus d’un. Après une séance de dégustation, on peut le dire, le résultat est excellent. Témoignages.RE - https://www.temoignages.re, Un nouveau fruit péï dans une crème glacée : la coronille - Economie - Infos La Réunion
  • La coronille glauque, Coronilla valentine subsp. glauca, souvent aussi nommée Coronilla glauca est un sous-arbrisseau appartenant à la grande famille des Fabacées. La coronille glauque est... auJardin.info, Arbre aux herbes, Black boy, Xanthorrhoea glauca : planter, cultiver

Traductions du mot « coronille »

Langue Traduction
Anglais coronilla
Espagnol coronilla
Italien coronilla
Allemand coronilla
Chinois 科罗尼利亚
Arabe كورونيلا
Portugais coronilla
Russe coronilla
Japonais コロニラ
Basque coronilla
Corse coronilla
Source : Google Translate API

Coronille

Retour au sommaire ➦

Partager