La langue française

Copal

Sommaire

  • Définitions du mot copal
  • Étymologie de « copal »
  • Phonétique de « copal »
  • Évolution historique de l’usage du mot « copal »
  • Citations contenant le mot « copal »
  • Traductions du mot « copal »

Définitions du mot copal

Trésor de la Langue Française informatisé

COPAL, subst. masc.

Résine extraite de divers arbres des régions tropicales, utilisée pour la fabrication des vernis. La technique au vernis de copal (...) garde la fraîcheur et la fluidité de l'aquarelle (Réau, Art romant.,1930, p. 52):
... il avait des secrets à lui qu'il cachait, des solutions d'ambre, du copal liquide, d'autres résines encore, qui séchaient vite et empêchaient la peinture de craquer. Zola, L'Œuvre,1886, p. 269.
Emploi adj. Vernis blanc au copal. (...) On verse sur des morceaux de résine copale pure de l'huile essentielle de romarin (Nosban, Manuel menuisier,t. 2, 1857, p. 182).
Rem. On rencontre ds la docum. un emploi subst. apposé avec valeur d'adj. signifiant « qui est fait avec du copal ». Certains fabricants de Vienne font dissoudre la gomme copal en l'exposant à la vapeur d'alcool; quelquefois ils donnent au vernis copal, qui est naturellement transparent, toutes les nuances qu'ils veulent (Nosban, Manuel menuisier, t. 2, p. 179).
Prononc. et Orth. : [kɔpal]. Copal ds Ac. 1762-1932. Cette forme est attestée également ds le reste des dict. gén. On rencontre la var. copale (subst. fém.) ds Besch. 1845, Littré et Lar. 19eet aussi copalle ds Land. 1834. Plur. des copals (au masc.). Étymol. et Hist. 1588 (G. Le Breton, Voy. et Conqu. du Cap. Ferdinand Courtois és Indes Occ. [trad. de l'esp.], fo30bds König, p. 75). Empr. à l'esp. copal (attesté dep. 1532, Sahagun ds Fried.), lui-même empr. au nahuatl copalli (Fried., s.v.; König, p. 75; FEW t. 20, p. 65a). Fréq. abs. littér. : 3. Bbg. Boulan 1934, p. 69.

Wiktionnaire

Nom commun

copal \kɔ.pal\ masculin

  1. (Minéralogie) Résine solidifée d’origine végétale, directement récoltée sur l’arbre (« copal vert »), ou extraite du sol à l’état fossile ou semi-fossile, utilisée notamment dans la fabrication de vernis.
    • Le copal du commerce est un produit très hétérogène, mélange de copal « vert », c’est-à-dire recueilli sur un arbre, et de copal « fossile » trouvé enfoui dans le sol, résidu inaltérable d’arbres disparus. Le copal vert est un exsudat solidifié qui peut avoir plusieurs années d’existence. On le trouve ordinairement en boules ou en stalactites sur les branches dans la cime des arbres. — (A. Aubréville, Les copaliers et arbres à résine de l’Afrique équatoriale française, L’Agronomie tropicale, Institut de recherches agronomiques, 1948)
    • Jour et nuit on brûlait de l’encens, du copal, sous le nez des idoles et sur de la braise contenue dans des encensoirs en terre cuite, ornés et ajourés. — (Charles Letourneau, L’Évolution religieuse: dans les diverses races humaines, 1898)

Nom commun

copal \Prononciation ?\ masculin

  1. Copal.
  2. (Botanique) Arbre résineux tropical (Protium copal (Schltdl. & Cham.) Engl.).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

COPAL. n. m.
Résine qu'on tire par incision de plusieurs espèces d'arbres des tropiques Le copal entre dans la composition du vernis.

Littré (1872-1877)

COPAL (ko-pal), s. m. Ou COPALE (ko-pa-l') s. f.
  • Résine qu'on tire par incision de divers arbres des tropiques.

    Copal dur, résine qui provient non du Mexique, mais de Madagascar.

    Fausse gomme copale, celle qui est envoyée de l'Amérique septentrionale (États-Unis et Mexique), et qui provient du sumac ailé (rhus copallinum, L.).

    Copale fossile ou résine de highate, substance résineuse jaune ou brune, qui provient des argiles bleues près de Londres.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

COPAL, s. m. (Phar.) gomme ou résine d’une odeur agréable, ressemblant à celle de l’encens, mais moins forte, que l’on apporte de la nouvelle Espagne, où elle sort des incisions que l’on fait à l’écorce d’un grand arbre, à-peu-près de la même maniere que la vigne rend une espece de liqueur, quand on la coupe dans le printems. Voyez Gomme & Résine.

Les Indiens s’en servent pour brûler sur leurs autels. Chez les Européens, on s’en sert contre les envies de vomir ; elle est échauffante & aromatique. Elle est fort rare ; lorsqu’elle est bonne, elle est d’un beau jaune transparent, & se fond aisément dans la bouche ou au feu.

Au défaut de celle-ci, on en apporte d’une autre espece des Antilles, qui est même presque la seule que les droguistes connoissent : elle sert principalement pour faire du vernis. Voyez Vernis. Chamb.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « copal »

Copal est le nom mexicain des résines brûlées dans les temples, qui a été donné par Monaredes à la résine courbaril.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1588) De l'espagnol copal, lui-même du nahuatl copalli (« encens »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du nahuatl copalli.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « copal »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
copal kɔpal

Évolution historique de l’usage du mot « copal »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « copal »

  • Le rapport sur le marché mondial Relais à  verrouillage est une avancée solide tirée par l’utilisation dans les principaux marchés en développement. Plus de chances de développement se présenter quelque part dans la fourchette de 2020 et 2029 contrastent avec quelques années en arrière, ce qui suggère le rythme rapide des progrès. Selon le développement financier mondial, la mesure du marché Relais à  verrouillage est évaluée à partir de $$ millions de dollars en 2018. Le marché Relais à  verrouillage doit dépasser plus de $$ millions US $$ par 2029 à un TCAC de XX% dans la trame de période d’estimation donnée. La Relais à  verrouillage scène de marché et la scène marchande ainsi qu’un examen SWOT des principaux vendeurs sont clarifiés. Les acteurs remarquables du marché mondial des Relais à  verrouillage sont les suivants Omron, Teledyne Relays, Schneider Electric, Wuhan Linuo Solar Energy Grp, Nidec copal electronics, ABB, TE, Hager, KOBOLD Instruments, Arteche Group. boursomaniac, Global Relais à  verrouillage Marché Rapport de recherche 2020 sur les principaux acteurs, les moteurs de croissance et les défis de l'industrie par Market.us - boursomaniac

Traductions du mot « copal »

Langue Traduction
Anglais copal
Espagnol copal
Italien copal
Allemand copal
Chinois 椰子
Arabe كوبال
Portugais copal
Russe копал
Japonais copal
Basque copal
Corse copal
Source : Google Translate API
Partager