La langue française

Contre-mont

Définitions du mot « contre-mont »

Trésor de la Langue Française informatisé

CONTRE-MONT (À), adv.

Vx, rare. En remontant une pente, en allant vers le haut :
Je me rappelai comment ma dure enfance avait gravi contre-mont, avec effort et déchirement d'ongles, ces grands murs escarpés qui montent cent pieds sans offrir d'appui. Michelet, Journal,1841, p. 362.
À contre-mont, loc. adv. En remontant la rivière. Le bateau va à contre-mont (Ac.1878).
Spéc. Labourer à mont et à contremont. ,,Dans les terrains en pente, en versant la terre en bas au premier tour de charrue, et en la versant en haut au second tour, demande à éviter la descente progressive de la terre végétale`` (Littré, s.v. amont).
Prononc. et Orth. : [kɔ ̃tʀ əmɔ ̃]. Ds Ac. 1694-1878 : contre-mont, sauf Ac. 1694-1718 : contremont. Écrit avec un trait d'union ds Fér. Crit. t. 1 1787, Land. 1834, Gattel 1841, Nod. 1844, Besch. 1845, Littré et DG; écrit en un seul mot ds Lar. Lang. fr. Cf. contre-. Étymol. et Hist. Ca 1100 (Roland, éd. J. Bédier, 419). Composé de contre-* et de mont*. Fréq. abs. littér. : 2. Bbg. Quem. 2es. t. 4 1972.

Wiktionnaire

Adverbe

contre-mont \kɔ̃.tʁə.mɔ̃\

  1. En allant vers l’amont.
    • « Il se faisait tirer, dit un journal manuscrit de cette année, contre-mont la rivière du Rhône, dans un bateau où l’on avait bâti une chambre de bois, tapissée de velours rouge cramoisi à feuillages, le fond étant d’or. » — (Alfred de Vigny, Cinq-Mars, chapitre XXV, 1826)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

CONTRE-MONT (kon-tre-mon) loc. adv.
  • Vers le haut. Gravir contre-mont. Ce bateau va à contre-mont, il remonte la rivière. La Seine dans son lit verra plutôt son onde Rebrousser contre-mont sa source vagabonde, Racan, Bergeries, II, 5, Alcidon. Et, grimpant contre-mont, la dure terre quitte, Vers de CHAPELAIN, cité par BOILEAU, Héros de romans.

    À contre-sens. Des graines plantées contre-mont, c'est-à-dire la racine en haut et la tige en bas.

HISTORIQUE

XIe s. Ambes ses mains [il] en levat cuntremunt, Ch. de Rol. 31.

XIIIe s. Il drecierent les eschieles au plein du mur, et monterent tout contre-mont par force, Villehardouin, CV. Dont coururent contre-mont le bras [de mer] jusques à une cité… , Villehardouin, LX. La voiz du puis vint contre-mont ; Renart l'oï, drece le front, Ren. 6627. Nus ne nous osoit venir de Damiete pour aporter garnison [provisions] contre-mont l'yaue, Joinville, 236.

XVe s. [Les Anglais] chevaucherent le chemin de Rosebourch tout contre-mont la riviere de Tuide, Froissart, II, II, 16. Ce qui montoit contre-mont la riviere, Commines, I, 8.

XVIe s. Celui que tu veois grimpant contre-mont les ruines de ce mur, Montaigne, I, 278. Aller à gauche, à dextre, contre-mont, contre-bas, Montaigne, II, 3. Il nous envoya [cheval et cavalier] les pieds contre-mont, Montaigne, II, 52. Suyvez-les contre-mont jusques à leur source, Montaigne, II, 349.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

CONTREMONT. Ajoutez :
2Labourer amont et à contre-mont (voy AMONT, n° 5, au Supplément).
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « contre-mont »

Contre, et mont.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « contre-mont »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
contre-mont kɔ̃trœmɔ̃

Traductions du mot « contre-mont »

Langue Traduction
Anglais counter-mount
Espagnol montaje en mostrador
Italien contro-montaggio
Allemand gegenmontage
Chinois 对置
Arabe مكافحة جبل
Portugais contra-montagem
Russe контрмонтаж
Japonais カウンターマウント
Basque kontra-mendia
Corse contra-muntagna
Source : Google Translate API

Contre-mont

Retour au sommaire ➦

Partager