La langue française

Consulaire

Définitions du mot « consulaire »

Trésor de la Langue Française informatisé

CONSULAIRE, adj.

A.− HISTOIRE
1. HIST. ROMAINE. Relatif au consul, à ses fonctions, à l'institution correspondante et à ses caractéristiques. Dignité, pourpre consulaire; faisceaux, fastes consulaires. − Il faut te louer, ô Gallion, dit Lollius, du zèle que tu mets à remplir tes fonctions consulaires (A. France, Sur la pierre blanche,1905, p. 90).
a) [En parlant d'une chose] Année consulaire. Période pendant laquelle deux consuls exerçaient ensemble le pouvoir, sous la République. Famille consulaire. Famille ayant compté parmi ses membres un ou plusieurs consuls. Province consulaire. Province qui ne pouvait être gouvernée que par un personnage consulaire (cf. infra b). Droit de distribuer les provinces entre les préteurs (sauf les provinces consulaires) (Michelet, Hist. romaine,t. 2, 1831, p. 272).(Monnaies) consulaires, adj. et subst. fém. plur. Monnaies frappées sous la République par les triumvirs monétaires qui aimaient y représenter des consuls, leurs ancêtres, ou de hauts personnages (cf. L'Hist. et ses méthodes, 1961, p. 380).
b) [En parlant d'une pers.] Adj. et subst. (Homme, personnage) consulaire. Celui qui a rempli les fonctions de consul sous la République ou en a reçu la dignité sous l'Empire, et à ce titre gouverne une province. La litière d'un consulaire étoit arrêtée par le char d'une courtisane (Chateaubriand, Les Martyrs,t. 1, 1810, p. 217):
1. Un licteur sous le porche écoute sans colère. Derrière le licteur est l'homme consulaire, Ponce-Pilate, assis, distrait, calme, indolent. Hugo, La Fin de Satan,Le Gibet Jésus-Christ, 1885, p. 869.
[P. anal. de dignité, de fonction] Souvent iron., voire péj. :
2. On y notait déjà des fortunes naissantes d'esprit (...) qui se prédestinaient eux-mêmes [sic] à devenir les écrivains, les orateurs et les hommes consulaires de la bourgeoisie sous le sceptre du duc d'Orléans. Lamartine, Nouvelles confidences,1851, p. 314.
En partic., fam. Personnage consulaire. Homme de gouvernement, ancien ministre. Un garçon pas fier (...) fréquentant les avenues du pouvoir, familier des personnages consulaires (Mauriac, Le Bâillon dénoué,1945, p. 485).
Rem. Attesté ds Quillet 1965.
2. HIST. CONTEMP. Propre aux consuls, en particulier à Bonaparte, à leur gouvernement, à cette époque (1799-1804) et à ses caractéristiques. Arrêté, garde, gouvernement consulaire. Il y avait loin de ce régime à la centralisation jacobine ou consulaire (G. Lefebvre, La Révolution fr.,1963, p. 459).
3. P. ext.
a) Relatif aux consuls, anciens magistrats municipaux, à leurs fonctions. Aux archives de l'hôtel de ville : registres consulaires depuis 1460, chartes des XIIe-XIIIeXIVesiècles (Michelet, Journal,1839, p. 301).
b) Propre aux anciens juges-consuls, aux juges actuels des tribunaux de commerce, à leur juridiction. Juge consulaire; juridiction, tribunal consulaire. Selon quelques négociants, je me suis acquitté de mes fonctions consulaires à la satisfaction générale (Balzac, César Birotteau,1837, p. 10).
Expr., vx. [Le suj. désigne un débiteur] Il a la goutte consulaire. Il n'ose pas sortir de chez lui de peur d'être arrêté sur ordre des juges-consuls (cf. Ac. 1798).
B.− DIPLOM. Propre au consul en fonction à l'étranger, à ses attributions, à ses services, à l'institution correspondante. La carrière consulaire est depuis quelques années (...) tout à fait intégrée à la carrière diplomatique (J. Chazelle, La Diplom.,1962, p. 85).
Agent consulaire (cf. agent II C 5).Facture consulaire. Facture certifiée exacte par l'apposition du visa du consul (cf. M. Benoist, F. Pettier, Les Transp. mar., 1961, p. 134).
Rem. La plupart des dict. gén. enregistrent le dér. consulairement, adv. À la façon d'un consul et, plus particulièrement, selon la juridiction des juges-consuls.
Prononc. et Orth. : [kɔ ̃sylε:ʀ]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. [Ca 1295 d'apr. Bl.-W.5] av. 1380 [date du ms.] adj. « relatif aux consuls romains » (Bers., Tite-Live, ms. Ste-Gen., fo76ads Gdf. Compl.); 1680 subst. « celui qui a été consul romain » (Rich.); 2. 1690 adj. « qui concerne la juridiction des juges consuls » (Fur.); 3. 1799 « relatif au régime politique établi en France par la constitution de l'an VIII » (Loi du 19 Brumaire, an VIII, art. 2 ds Bulletin des Lois de la République fr., no323); 4. 1803 « relatif à un consul en pays étranger » (Chateaubriand, Génie du christianisme, t. 2, p. 410). Empr. au lat. consularis class. « relatif au consul romain » adj. et subst.; au Moy. Âge « relatif à un comte, à un consul (de ville) » (fin xe-xiiies. ds Nierm.). Fréq. abs. littér. : 107. Bbg. Bersihand (R.). Consulaire. Déf. Lang. fr. 1968, no43, pp. 16-17.

Wiktionnaire

Adjectif

consulaire \kɔ̃.sy.lɛʁ\ masculin et féminin identiques

  1. (Antiquité) Relatif aux consuls romains.
    • Dignité consulaire.
    • Les faisceaux consulaires.
    • Pouvoir consulaire.
    • Les fastes consulaires.
    • Famille consulaire, celle où il y avait eu un consul romain.
    • Personnage consulaire, celui qui avait été consul.
    • Provinces consulaires, celles où l’on n’envoyait pour commandants que des personnages de dignité consulaire.
    • Gouvernement consulaire, celui qui fut établi en France par la constitution de l’an VIII et dans lequel l’autorité suprême était exercée par trois consuls.
  2. (Histoire) Relatif à la période du Consulat.
  3. Relatif à la représentation nationale des consulats à l'étranger.
    • Les Français et les Françaises inscrits au registre des Français établis hors de France de la circonscription consulaire dans laquelle ils ont leur résidence peuvent, sur leur demande, être inscrits sur la liste électorale de l'une des communes suivantes :[…]. — (Article L12 du Code électoral français, 2008)
    • Issah, agent consulaire français, le seul chrétien catholique de la ville, venait d'être père d'une fille. — (Arnauld d'Abbadie, Douze ans de séjour dans la Haute-Éthiopie, 1868)
    • M. le représentant diplomatique de France en Chine a obtenu du taotaï la défense d'exporter de Chine des cartons de graines de vers à soie qui ne porteraient pas le sceau consulaire. — (Sériciculture, dans Le Mémorial d'Aix, dimanche 24 janvier 1869, 33e année, n°4, p.1)
  4. Qui dépend de la Chambre de commerce et d’industrie ou du tribunal de commerce.
    • Pour savoir si l'activité de la micro-entreprise est soumise à une obligation d'assurance, il est nécessaire de se renseigner auprès des organismes consulaires (chambre du commerce et de l'industrie ou chambre de métiers), des ordres ou organisations professionnelles, etc. — (https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/vosdroits/F23668)

Nom commun

consulaire \kɔ̃.sy.lɛʁ\ masculin et féminin identiques

  1. Celui qui avait été consul.
    • Pour rétablir l’ordre, le consulaire Ambroise se rendit à l’église. — (Alexandre Faivre, Naissance d’une hiérarchie: les premières étapes du cursus clérical, 1977)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CONSULAIRE. adj. des deux genres
. Qui appartenait aux consuls romains. Dignité consulaire. Les faisceaux consulaires. Pouvoir consulaire. Les fastes consulaires. Famille consulaire, Celle où il y avait eu un consul romain. Personnage consulaire, ou simplement Consulaire, Celui qui avait été consul. Provinces consulaires, Celles où l'on n'envoyait pour commandants que des personnages de dignité consulaire. Gouvernement consulaire, Celui qui fut établi en France par la constitution de l'an VIII et dans lequel l'autorité suprême était exercée par trois consuls.

Littré (1872-1877)

CONSULAIRE (kon-su-lê-r') adj.
  • 1Qui appartient aux consuls. La pourpre consulaire. Je porte à Claudius le faisceau consulaire, Jouy, Sylla, II, 1. L'empire consulaire fut établi suivant les projets de Servius Tullius ; mais il fut bientôt affaibli par la jalousie du peuple, Bossuet, Hist. I, 8.

    Comices consulaires, comices pour l'élection des consuls.

    Provinces consulaires, celles où Rome envoyait des consuls.

    Homme, personnage consulaire, et, substantivement, un consulaire, homme, personnage qui a été revêtu du consulat. On choisit pour cette négociation cinq consulaires, Vertot, Révol. rom. liv. II, p. 201. Ce consulaire, qui avait été honoré de deux triomphes, fut précipité du haut de la roche tarpéienne, Vertot, ib. liv. III, p. 237.

    Sous les empereurs, magistrat qui administrait une province sous l'autorité du vicaire diocésain.

    Famille consulaire, famille qui comptait d'anciens consuls.

    Année consulaire, temps qui s'écoulait entre deux installations successives de consuls.

    Fastes consulaires, chronique gravée sur le marbre qui fut déterrée sous Paul III, et qui contient la série des consuls de Rome.

    Terme de numismatique. Médaille consulaire, médaille frappée vers le temps de Marius et de Sylla.

    Terme de blason. Hache consulaire, hache entourée d'un faisceau de verges.

  • 2Juridiction consulaire, juridiction des juges-consuls.

    La juridiction commerciale.

    Goutte consulaire, se disait par plaisanterie d'un débiteur qui n'osait sortir de chez lui [retenu comme par la goutte], de peur d'être arrêté en vertu d'une sentence des consuls rendue contre lui.

  • 3Qui a rapport au gouvernement des trois consuls pendant la république française. Régime consulaire. La garde consulaire.

HISTORIQUE

XIVe s. Comices consulaires, pretorians ou tribunaires, Bercheure, f° 1, verso. Concion digne de empire consulaire, Bercheure, f° 74.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* CONSULAIRE, adj. (Hist. anc.) un homme consulaire étoit, au tems de la république, celui qui avoit été consul. Mais sous les empereurs on donna le même titre à ceux qui n’ayant jamais exercé le consulat, avoient cependant été honorés du rang & des marques de cette dignité. L’état de ceux-ci & leur dignité ne se désignoient pas par le mot consulatus, mais par celui de consularitas. Le titre de consulaire devint dans la suite encore plus commun, & conséquemment moins honorable.

Consulaire, (Jurisprud.) se dit de tout ce qui appartient à la qualité de consul des marchands ou de consul des villes.

Billets consulaires, sont ceux dont on peut poursuivre le payement aux consuls, & qui emportent la contrainte par corps. Tels sont les billets causés pour valeur reçûe en une lettre de change fournie, ou pour une lettre à fournir. Tels sont encore les billets à ordre ou au porteur entre marchands & négocians, & les billets pour valeur recûe faits par des traitans & gens d’affaire.

Charges consulaires, sont les places & fonctions des consuls, tant des marchands que des villes.

Condamnation consulaire, est celle qui est émanée d’une jurisdiction consulaire de marchands, & qui emporte la contrainte par corps.

Corps consulaire, se dit pour désigner l’assemblée des prevôts des marchands & échevins des villes. Par exemple, l’édit du mois de Mai 1655 unit la jurisdiction de la conservation de Lyon au corps consulaire de la même ville.

Délibération consulaire, c’est celle qui est formée dans l’assemblée des consuls des villes.

Dette consulaire : on appelle ainsi toute dette pour laquelle on peut être assigné devant les juge & consuls des marchands ; telles que sont toutes les dettes entre marchands pour fait de leur commerce, & les dettes contractées pour lettres de change entre toutes sortes de personnes.

Droit consulaire : on entend par ce terme les ordonnances, édits, déclarations, lettres patentes, arrêts, & autres reglemens concernant la jurisdiction consulaire, & les regles qui doivent être observées entre marchands & négocians pour raison de leur commerce. Voyez les instit. du droit consulaire, ou les élémens de la jurisprud. des marchands par Toubeau.

Election consulaire, s’entend de l’élection des juge & consuls des marchands, & aussi de l’élection des consuls des villes dans les lieux où leurs officiers portent ce nom.

Fastes consulaires, voyez Fastes.

Goutte consulaire, se dit par métaphore pour exprimer les condamnations consulaires qui empêchent un débiteur de sortir de chez lui, de peur d’être arrêté & constitué prisonnier ; on dit qu’il a la goutte consulaire, comme si c’étoit la goutte qui l’empêchoit de sortir.

Hôtel consulaire, c’est la maison où les juge & consuls des marchands rendent la justice : ils la qualifient ordinairement ainsi dans les procès verbaux & délibérations qu’ils y font hors de l’audience.

Jurisdiction consulaire, est une justice royale qui est exercée par les juge & consuls des marchands élus pour ce fait.

Jugement consulaire, signifie en général tout jugement émané de la jurisdiction des consuls des marchands : mais on entend plus particulierement par-là les jugemens rendus par les consuls, qui prononcent des condamnations qui doivent être exécutées par corps.

Justice consulaire, est à-peu-près la même chose que jurisdiction consulaire, si ce n’est que par le terme de justice on peut entendre plus particulierement le tribunal consulaire ; & par le terme de jurisdiction, le pouvoir que les consuls exercent.

Livrée consulaire, c’est la robe, le chaperon, & autres ornemens que les consuls des villes ont droit de porter. Il ne leur est pas permis de porter indifféremment des robes ou livrées consulaires mi-parties de rouge & de noir ; ils doivent porter les livrées accoûtumées, comme il a été reglé par plusieurs arrêts. Voyez la biblioth. de Bouchel, au mot Consuls.

Maison consulaire ou hôtel consulaire, c’est le lieu où s’assemblent les consuls, où ils déliberent de leurs affaires & rendent la justice.

Manteaux consulaires, sont les robes que portent les consuls, soit des villes ou des marchands. Voyez ci-devant livrée consulaire, & ci-après robe consulaire.

Matieres consulaires, sont toutes les affaires de la compétence des consuls des marchands. Voyez ci-devant Consuls.

Ornemens consulaires, voyez ci-dev. livrée. Voyez aussi Consuls, à l’article de l’Hist. anc.

Robe consulaire, est une robe d’une forme particuliere affectée aux consuls des villes & des marchands. Cette robe n’est proprement qu’un manteau, & non une robe ample ni à grandes manches. Les consuls de quelques villes se sont ingérés de porter la robe de palais comme les gradués, sous prétexte que plusieurs d’entr’eux l’étoient. Les consuls des marchands de Paris ont fait la même chose depuis quelques années, quoiqu’aucun d’eux ne soit gradué par état, de sorte que c’est une nouveauté introduite de leur part sans aucun titre.

Sentence consulaire, est la même chose que jugement consulaire : on dit plus communément une sentence consulaire ou des consuls. Voyez ci-devant Consuls. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « consulaire »

Du latin consularis.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. consularis, de consul.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « consulaire »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
consulaire kɔ̃sylɛr

Évolution historique de l’usage du mot « consulaire »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « consulaire »

  • Tous les Belges n’ont pas droit à l’assistance consulaire. Les binationaux se trouvant dans leur autre pays en sont privés. Nombreux sont ceux qui veulent modifier la loi. Le Soir Plus, Binationaux: le code consulaire belge est-il discriminatoire? - Le Soir Plus
  • Quelques heures avant la séance, il a reçu La Dépêche à la Chambre de commerce et d’industrie à Cahors, pour présenter les grandes lignes de ce rendez-vous primordial pour la chambre consulaire du Lot qui, avec nombre de ses partenaires, se retrouve elle aussi en première ligne pour accompagner au mieux les artisans, commerçants et entreprises à sortir de cette crise. ladepeche.fr, Cahors. La CCI a redoublé d’efforts pour contrer la crise et ce n’est pas fini - ladepeche.fr
  • C’est par un simple communiqué que nous avons appris que la CCI (Chambre de commerce et d’Industrie) de Tarn-et-Garonne changeait de président. Agnès Timbre-Saunière succède en effet à Jean-Louis Marty, au terme de l’assemblée générale de la chambre consulaire, qui se tenait ce lundi, à Montauban. ladepeche.fr, Tarn-et-Garonne : Agnès Timbre-Saunière présidente de la Chambre de commerce et d'industrie - ladepeche.fr
  • Gavroche relaie les informations des ambassades de France en Asie du sud est. La lettre consulaire de l'Ambassade de France en Thaïlande est un point de contact indispensable pour la communauté française. En voici les principaux chapitres, actualisés le 11 juin. , THAÏLANDE - FRANCE: La lettre consulaire, retour à la normale
  • Il est chargé de formuler des avis sur des questions consulaires ou d'intérêt général, notamment dans les domaines de l'économie et des finances, du renseignement intérieur, de la sécurité et de la défense, de la culture, de l'éducation et de l'enseignement supérieur. Les conseillers consulaires travaillent étroitement avec les Ambassades et les Consulats représentant la Présidence de la République française à l'international pour l'un et l'administration pour l'autre. Lesfrancais.press, Présidence du conseil consulaire : une réforme plus que symbolique - Lesfrancais.press
  • Christophe Castaner, comme Ministre de l'Intérieur, en charge des scrutins, a annoncé la volonté d'organiser les élections consulaires en Mai 2021. Pas encore de date précise, mais les projections s'affinent alors qu'on parlait, encore, la semaine dernière, de la potentielle convocation des électeurs entre mars et juin 2021. Lesfrancais.press, Les élus consulaires de 2014, prolongés jusqu'en mai 2021 et investis de nouveaux pouvoirs - Lesfrancais.press

Traductions du mot « consulaire »

Langue Traduction
Anglais consular
Espagnol de cónsul
Italien consolare
Allemand konsularisch
Chinois 领事馆
Arabe القنصلية
Portugais consular
Russe консульский
Japonais 領事
Basque kontsularra
Corse cunsulari
Source : Google Translate API

Synonymes de « consulaire »

Source : synonymes de consulaire sur lebonsynonyme.fr

Consulaire

Retour au sommaire ➦

Partager