Coïter : définition de coïter


Coïter : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

Coïter, verbe intrans.S'accoupler. Cet être comique [Coquelin], (...) lui demandait « tout de go » au fumoir le procédé pour coïter plus que le reste des humains (E. et J. de Goncourt, Journal,1883, p. 261).Il y avait parfois des bandes [d'éléphants] d'une vingtaine d'individus de toutes tailles. J'aurais bien voulu tourner un couple en train de coïter, mais je n'en ai jamais découvert. On dit que la femelle se met à genoux sur les pattes avant, offrant sa cible au mâle (Cendrars, L'Homme foudroyé,1945, p. 64).Rem. On rencontre ds la docum.a) Le part. prés. et adj. coïtant, ante. Qui est dû au coït. De la sève fornicante et coïtante répandue dans le livre de Zola, « La Faute de l'abbé Mouret », on est remonté aujourd'hui chez Flaubert aux habitudes amoureuses de l'auteur (E. et J. de Goncourt, Journal,1875, p. 1059).b) Le subst. fém. coïtation. Fait de coïter. Il est cynique [le chien], indélicat, − enfant, je vis dans une ruelle deux fox en coïtation (Queneau, Si tu t'imagines,1952, p. 65). [kɔite]. 1reattest. 1859 (Flaubert, Correspondance, p. 344); de coït, dés. -er. Fréq. abs. littér. : 3.

Coïter : définition du Wiktionnaire

Verbe

coïter \kɔ.i.te\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Biologie) Pratiquer l’acte sexuel, s’accoupler.
    • D'ailleurs, n'y a-t-il pas nombre de femmes qui coïtent et ont leur part d'orgasme sans que l'on s'occupe de leur clitoris? — (Marcelle Gauvreau, Lettre à Marie-Victorin, 12 décembre 1939, dans Lettres au frère Marie-Victorin, éditions Boréal, Montréal, 2019, page 183)
    • En 2003, j’écrivais : « Dans son Art de conjuguer 12 000 verbes, Bescherelle a oublié le verbe coïter. La réputation des Français serait-elle surfaite ? » Or, je viens tout juste de me procurer la dernière édition de cet ouvrage et, oh stupeur, on y retrouve à la page 201 le verbe intransitif en question. Voilà qui va certainement aider ma candidature à l’Académie française ! — (Anne Archet, Journal, 05 décembre 2008)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « coïter »

Étymologie de coïter - Wiktionnaire

(Date à préciser) De coït avec désinence -er.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « coïter »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
coïter kɔite play_arrow

Conjugaison du verbe « coïter »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe coïter

Évolution historique de l’usage du mot « coïter »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « coïter »

  • En islam, les interdits alimentaires s’inscrivent dans le cadre général des interdits de type religieux. Ce cadre déborde le seul champ de la nourriture puisqu’il inclut les interdits sexuels, ceux liés à l’espace sacré comme La Mecque, ainsi que celui de la chasse et de la guerre tout au long des quatre mois sacrés que compte le calendrier musulman. Les questions alimentaires occupent une place non négligeable dans le Coran, et plus encore dans la Sunna (une des principales sources de la théologie et du droit islamiques). Le quatrième pilier de l’islam (c’est-à-dire les devoirs incontournables incombant aux musulmans) impose d’ailleurs une forte restriction en la matière, en décrétant un jeûne obligatoire tout au long du mois de ramadan, le 9e mois du calendrier lunaire, afin de commémorer la révélation du Coran au prophète Mohammed (sourate 2, 185). Sur le plan anthropologique, le jeûne du ramadan (çawm) – interdit alimentaire déplacé du profane au sacré pour des raisons de disette endémique et de répartition solidaire de la nourriture – fonctionne comme un frein à la propagation de la violence, cette dernière étant alors prohibée. Al-‘Ayni, théologien et commentateur de la parole du Prophète au XIVe siècle, réduit à trois les interdits diurnes liés au jeûne : ne pas manger, ne pas boire, ne pas coïter. Le Monde des Religions, Manger halal, le licite selon l’islam - Actualité - Le Monde des Religions
  • Dans le dos du dramaturge, le pornographe opère un transfert du duc à son page, chargé de coïter avec Olivia, par anticipation et par procuration. La métaphore végétale laisse assez entendre que le pied (foot)/ le sexe du garçon, déjà bandé (stand) devant les portes vaginales de la veuve, enflera (grow) encore jusqu’à ce qu’il soit fiché (fixed) en elle et qu’elle l’ait engainé (audience/hearing) car tel est bien l’enjeu secret de ladite « audience ». Avec ce jeune gentilhomme (gentleman c’est-à-dire genitalman, répété cinq fois), planté devant la porte (mentionnée quatre fois), raide comme un poteau et désireux de parler (speak répété sept fois) avec Olivia, c’est le phallus (one) en personne qui frappe au con (gate) de la comtesse. Cesario arrive escorté de domestiques, well-attended ce qui confirme qu’il a un sexe bien tendu (-tend-/latin tenta, « membre viril »). Le jeune homme va-t-il réussir à entrer chez Olivia / à entrer en elle et à lui parler (speak/ à éjaculer) ? , Shakespeare, la scène, l'obscène | Le randonneur
  • Je me suis penchée sur autre chose qu’Angoulême, heureusement. Je ne voulais pas ennuyer les gens avec des proverbes historiques. J’ai beaucoup travaillé sur l’érotisme. C’est amusant, il y a beaucoup d’expressions sur le sexe. J’en présenterai un florilège à Angoulême, comme s’astiquer la colonne Morris (se masturber), jouer au Savoyard (coïter). Je ne veux pas parler comme un vieux croûton, mais avant que le langage soit aseptisé, on était beaucoup plus joueur avec les mots. On utilisait plus d’images et de métaphores. CharenteLibre.fr, Celle qui voulait « caresser l’angoulême » avec nous - Charente Libre.fr
  • Il suffit par exemple de se rappeler qu'au début du XXe siècle l'expression «faire une partie de billard», pouvait avoir le même sens que le verbe «coïter». Le mot «billard», désignant alors le «lit». Souvenons-nous également que le «haricot» ne caractérisait pas seulement un légume sur la place des marchés, mais le «clitoris» dans la langue verte. De quoi prendre des vessies pour des lanternes... Le Figaro.fr, Connaissez-vous ces mots coquins ?
  • Les mœurs sont de plus en plus légères à Kinshasa. Les valeurs battent de l’aile, et peut-être pire. Dans la capitale de la République démocratique du Congo, il suffit de bien ouvrir l’œil pour voir le sexe pratiqué. On se cache de moins en moins pour faire l’amour, ou plutôt pour coïterFactuel.cd, Moeurs : ébats sexuels en plein air à Kinshasa | Factuel

Traductions du mot « coïter »

Langue Traduction
Corse coiter
Basque coiter
Japonais コイター
Russe coiter
Portugais coiter
Arabe متسكع
Chinois 酷儿
Allemand coiter
Italien coiter
Espagnol coiter
Anglais coiter
Source : Google Translate API

Synonymes de « coïter »

Source : synonymes de coïter sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires