La langue française

Cœlome

Définitions du mot « cœlome »

Trésor de la Langue Française informatisé

CŒLOME, subst. masc.

A.− EMBRYOL. ANIMALE. ,,Cavité qui, au cours du développement embryonnaire, apparaît dans le mésoderme de beaucoup de Métazoaires triploblastiques``. (Husson 1970). Synon. cavité cœlomique (infra dér.)Cœlome externe, primitif (E. Perrier, Traité de zool.,t. 3, 1899-1925, p. 2850, 2901 et Méd. Biol. t. 1 1970).
Rem. Certains dict. [Lar. encyclop., Rob. Suppl. 1970 (dans la rubrique comp.) et Quillet Suppl. 1971] enregistrent le composé cœlomates, subst. masc. plur. Animaux possédant un cœlome, des cavités cœlomiques ou d'origine cœlomique (infra dér.).
B.− EMBRYOL. HUM. Cavité générale de l'organisme de l'embryon, située entre les deux feuillets mésoblastiques (somatopleure et splanchnopleure) et que le diaphragme divisera secondairement en cavité pleuropéricardique et cavité péritonéale chez le fœtus. Synon. cavité cœlomique [infra dér.] (Méd. Biol. t. 1 1970).Cœlome abdominal, cœlome funéculaire (cf. E. Perrier, Traité de zool., t. 3, 1899-1925, p. 2850, 2901 et Méd. Biol. t. 1 1970).
Prononc. et Orth. : [selɔm]. En plus de cœlome, var. lat. cœloma ds Lar. 19eet Guérin 1892. Autres var. : célome ds Guérin 1892 et Nouv. Lar. ill.; cœlom ds Guérin 1892 (qui n'enregistre pas cœlome). Étymol. et Hist. I. 1838 « ulcère de la cornée » (Ac. Compl. 1842). II. 1890 « cavité viscérale de l'embryon » (Lar. 19eSuppl.). I empr. au gr. κ ο ι ́ λ ω μ α « id. ». Il empr. à l'all. cœlom (Zölom), v. Brockhaus Enzykl., terme forgé par le biologiste all. E. H. Haeckel [1834-1919], à partir du gr. κ ο ι ́ λ ω μ α « cavité ».
DÉR.
Cœlomique, cœlomatique, adj.,embryol. Du cœlome; situé dans le cœlome. Épithélium cœlomique (cf. E. Perrier, Traité de zool., t. 4, 1928-32, p. 3076 et Claude, Baudouin ds Nouv. Traité Méd., fasc. 8, 1920-24, p. 438).Kyste cœlomique (cf. E. Brumpt, Précis de parasitologie, 1910, p. 97).Cavité cœlomique. Cavité du cœlome. (cf. E. Perrier, Traité de zool., t. 1, 1893, p. 1095, s.v. cœlomatique et t. 3, 1899-1925, s.v. cœlomique; cf. également E. Brumpt, op. cit., 329 et Vincent, Rieux ds Nouv. Traité Méd., fasc. 5, 1920-24, p. 208). 1reattest. 1893-1932 (E. Perrier, loc. cit.); de cœlome; cœlomatique dér. du rad. du grec κ ο ι ́ λ ω μ α (cœlome,) suff. -ique*.
BBG. − Quem. Fichier.

Wiktionnaire

Nom commun

cœlome \se.lɔm\ masculin

  1. (Anatomie) La cavité générale des animaux appelés cœlomates, complètement bordée par le mésoderme, qui en forme la membrane.
    • Le cœlome extra-embryonnaire va régresser en raison de l’expansion de la cavité amniotique. — (Joseph Haddad, ‎Bruno Langer, Médecine foetale et néonatale, 2004)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « cœlome »

(Date à préciser) Du grec ancien κοῖλος‎, koilos (« cavité »)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « cœlome »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cœlome

Évolution historique de l’usage du mot « cœlome »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Traductions du mot « cœlome »

Langue Traduction
Anglais coelom
Source : Google Translate API

Synonymes de « cœlome »

Source : synonymes de cœlome sur lebonsynonyme.fr

Cœlome

Retour au sommaire ➦

Partager