La langue française

Codant

Définitions du mot « codant »

Trésor de la Langue Française informatisé

CODER, verbe trans.

Transcrire un message, une information en échangeant l'écriture courante contre les signes conventionnels d'un code (cf. code B 2 b et c). Anton. décoder.Un message est formé par une succession de signaux représentant des informations convenablement codées (Hist. gén. des sc.,t. 3, vol. 2, 1964, p. 104).
Prononc. : [kɔde], (je) code [kɔd]. Étymol. et Hist. 1954 (Amadou, La Parapsychologie, p. 244). Dér. de code*; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 16.
DÉR.
Codage, subst. masc.Action de coder, déroulement de cette action. P. méton. Conditions dans lesquelles s'opère ce déroulement. Anton. décodage.Les problèmes du codage et du décodage ont fait l'objet de nombreux travaux, parmi lesquels on signalera la théorie de la scansion par B. Mandelbrot. L'étude de la transmissibilité d'un message dans un temps donné est dominée par un théorème fondamental de Cl. E. Shannon. Il met en évidence une vitesse mesurable appelée : vitesse d'information. La transmission d'un message peut être affectée par diverses altérations : dispersion, distorsion, bruits (Hist. gén. des sc.,t. 3, vol. 2, 1964, p. 104). [kɔda:ʒ]. 1reattest. 1957 (E.-C. Berkeley, Cerveaux géants, p. 61); de coder, suff. -age*.
BBG. − Dub. Dér. 1962, p. 30 (s.v. codage).Pinchon (J.). Questions de vocab. Fr. Monde. 1968, no60, p. 53. − Schmidt (H.). Fr. vivant. Praxis. 1968, t. 15, p. 410 (s.v. codage). − Termes techn. fr. Paris, 1972, p. 29 (s.v. codage).

Wiktionnaire

Adjectif

codant

  1. Qui code.
    • John Colbourne, de l'Université de l'Indiana à Bloomington, et une équipe internationale de chercheurs rapportent que le génome de cette petite bestiole d'eau douce apparentée à la crevette est plein à craquer de gènes qui forment la majeure partie de son ADN, celui-ci ayant relativement peu de séquences non codantes. — (Le premier génome d'un crustacé séquencé est celui de la puce d'eau, Techno-Science, 9 février 2011)

Forme de verbe

codant \kɔ.dɑ̃\

  1. Participe présent de coder.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « codant »

(Siècle à préciser) Participe présent adjectivé de coder.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « codant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
codant kɔdɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « codant »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « codant »

  • Ce vaccin utilise un autre virus respiratoire, un adénovirus atténué, comme vecteur pour amener dans les cellules humaines le matériel génétique codant pour la région du spicule du coronavirus, un domaine moléculaire essentiel à sa virulence.  Le Journal de Montréal, Un important pas en avant dans la guerre au coronavirus | JDM
  • En collaboration avec le Centre de recherche des cordeliers à Paris, l’équipe a confirmé cette découverte sur 78 lignées de mésothéliome supplémentaires : 73% avaient perdu le gène CDKN2A et 23 % les gènes codant pour les interférons de type 1. Enfin, grâce à la base de données internationale The Cancer Genome Atlas (TCGA), les chercheurs ont pu confirmer que la délétion des gènes des INF sont souvent retrouvées dans les cancers où l'absence du gène CDKN2A est elle-même fréquente. Inserm - La science pour la santé, Virothérapie : pourquoi certaines tumeurs y sont sensibles et d'autres non ? | Inserm - La science pour la santé
  • Les scientifiques ont longtemps pensé que les séquences d'ADN non codantes n’avaient aucune fonction biologique Daily Geek Show, La matière noire de l'ADN est vitale pour la reproduction du riz d'après cette étude
  • Afin de comprendre les différences de charge virale observées dans la phase aiguë de l’infection par le VIH chez les femmes et les hommes, les chercheurs se sont intéressés à des cellules centrales dans la réponse immunitaire innée en cas d’infection virale : les cellules dendritiques plasmacytoïdes (pDC, pour plasmacytoid dendritic cells). Ces dernières possèdent des récepteurs appelés « TLR7 ». Lorsque de l’ARN viral se fixe sur ce récepteur, les pDC sécrètent alors de grandes quantités de molécules, telles que l’interféron de type I (IFN-I). L’IFN-I possède à la fois une activité antivirale et des propriétés régulatrices de la réponse immunitaire. Le gène codant pour le récepteur TLR7 se situe sur le chromosome X. Ce chromosome est possédé en deux copies par les femmes (XX) et une seule chez les hommes (XY). Chez les femmes, afin de ne pas surexprimer les gènes du chromosome X, un mécanisme inactive les gènes portés par l’un des deux chromosomes. Or, la même équipe a montré en 2018 que le gène codant pour TLR7 échappait à cette inactivation. Ainsi, le récepteur est présent en quantité significativement plus importante chez les femmes que chez les hommes. Salle de presse | Inserm, Les hommes et les femmes ne sont pas égaux face au premier stade de l’infection par le VIH-1 | Salle de presse | Inserm
  • C'est le cas notamment du gène Wnt impliqué dans la morphogenèse (qui joue un rôle dans la formation du corps de l'animal). Et plus de 100 gènes codant pour des Protocadhérines - une famille de protéines permettant de "câbler" correctement un cerveau complexe - ont été retrouvés dans le génome du calmar géant. Les chercheur ont également pu analyser des gènes codant des protéines particulières, les réflectines. Elles ne se retrouvent que chez les céphalopodes et permettent aux calmars de changer de couleur et de réfléchir la lumière. De prochaines études devraient nous en apprendre encore un peu plus sur ce géant des fonds marins. Sciences et Avenir, Afrique du Sud : un calmar géant s'échoue sur une plage - Sciences et Avenir
  • Publiée dans la revue Nature, la recherche s’est concentrée sur la protéine PTB, responsable de l’activation et de la désactivation des gènes dans une cellule. Les chercheurs ont mené des tests sur les souris : ils ont désactivé le gène codant de la PTB chez ces rongeurs afin de transformer les astrocytes, des cellules du cerveau, en neurones dopaminergiques. Femme Actuelle, Maladie de Parkinson : ce traitement prometteur pourrait guérir définitivement la maladie : Femme Actuelle Le MAG
  • Sensorion annonce de nouvelles données préliminaires prometteuses chez des primates non humains, issues de son programme de thérapie génique ciblant le gène codant pour l'otoferline (OTOF).Ces résultats concernent le premier des deux programmes précliniques menés dans le cadre d'un large partenariat de recherche avec l'Institut Pasteur (Paris). Le but de ce partenariat est de développer des thérapies géniques visant à corriger de manière efficace et sans danger des formes monogéniques de surdité héréditaire. Le premier programme vise spécifiquement la surdité due à une mutation du gène codant pour l'otoferline, une protéine largement exprimée dans les cellules sensorielles de la cochlée et jouant un rôle essentiel dans l'audition. Bourse Direct, Sensorion : données précliniques préliminaires positives pour son programme de thérapie génique dans la déficience en Otoferline
  • Lorsque de l’ARN viral se fixe sur ce récepteur, les cellules dendritiques plasmacytoïdes sécrètent alors de grandes quantités de molécules, telles que l’interféron de type I (IFN-I). L’IFN-I possède à la fois une activité antivirale et des propriétés régulatrices de la réponse immunitaire. Le gène codant pour le récepteur TLR7 se situe sur le chromosome X. Ce chromosome est possédé en deux copies par les femmes (XX) et une seule chez les hommes (XY). Chez les femmes, afin de ne pas surexprimer les gènes du chromosome X, un mécanisme inactive les gènes portés par l’un des deux chromosomes. Or, la même équipe a montré en 2018 que le gène codant pour le récepteur TLR7 échappait à cette inactivation. Ainsi, le récepteur est présent en quantité significativement plus importante chez les femmes que chez les hommes. Dans leurs travaux, les auteurs-rices ont étudié un variant fréquent du gène codant pour le récepteur TLR7, l’allèle « T ». Entre 30 et 50 % des femmes européennes sont porteuses d’au moins un allèle T. La présence de cet allèle diminue la quantité du récepteur TLR7 et la production d’IFN-I par les cellules dendritiques plasmacytoïdes chez les femmes, mais pas chez les hommes. En comparant les paramètres cliniques des patientes de la cohorte française ANRS CO6 Primo regroupant des personnes infectées par le VIH-1 en phase aiguë, les chercheurs-ses ont observé que les femmes qui portent l’allèle T en deux exemplaires (homozygotes) présentent également moins de symptômes d’infection aiguë par le VIH-1 et voient une réduction significative de leur charge virale par rapport aux femmes non porteuses de l’allèle T. Seronet, VIH : différences femmes / hommes | Seronet
  • L'ARNm est une copie simple brin linéaire de l'ADN composée d'ARN, qui comprend la région codant une protéine (Une protéine est une macromolécule biologique composée par une ou plusieurs chaîne(s) d'acides aminés liés entre eux...), encadrée de régions non codantes. Il est synthétisé sous forme de précurseur dans le noyau de la cellule lors d'un processus appelé transcription. Il subit alors plusieurs étapes de maturation, ses deux extrémités sont modifiées, certaines régions non codantes appelées introns peuvent être excisées lors d'un processus appelé épissage. L'ARNm maturé est exporté dans le cytoplasme où il est traduit en protéine par les ribosomes. L'information portée par l'ARNm est constitué d'une série de codons, des triplets de nucléotides consécutifs qui codent chacun pour un acide (Un acide est un composé chimique généralement défini par ses réactions avec un autre type de composé chimique complémentaire, les bases.) aminé de la protéine correspondante. L'enchaînement de ces codons constitue le gène (Un gène est une séquence d'acide désoxyribonucléique (ADN) qui spécifie la synthèse d'une chaîne de polypeptide ou d'un acide ribonucléique (ARN) fonctionnel. On peut également...) proprement dit ou cistron. La correspondance (La correspondance est un échange de courrier généralement prolongé sur une longue période. Le terme désigne des échanges de courrier personnels plutôt qu'administratifs.) entre codons et acides aminés constitue ce qu'on appelle le code génétique (Le code génétique désigne le système de correspondance mis en jeu lors de la transformation de l'information génétique des gènes en protéines, au cours du...). Techno-Science.net, 🔎 Acide ribonucléique messager - Définition et Explications

Images d'illustration du mot « codant »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « codant »

Langue Traduction
Anglais coding
Espagnol codificación
Italien codifica
Allemand codierung
Chinois 编码
Arabe الترميز
Portugais codificação
Russe кодирование
Japonais コーディング
Basque programazioan
Corse codificazione
Source : Google Translate API

Antonymes de « codant »

Codant

Retour au sommaire ➦

Partager