La langue française

Cochevis

Sommaire

  • Définitions du mot cochevis
  • Étymologie de « cochevis »
  • Phonétique de « cochevis »
  • Évolution historique de l’usage du mot « cochevis »
  • Citations contenant le mot « cochevis »
  • Traductions du mot « cochevis »
  • Synonymes de « cochevis »

Définitions du mot « cochevis »

Trésor de la Langue Française informatisé

COCHEVIS, subst. masc.

ORNITH. Alouette cochevis, cochevis. Alouette huppée commune en France. Comme l'émerillon fond sur un cochevis (...) j'accourus sur vos pas (P. Borel, Rhapsodies,1831, p. 213).
Rem. S'emploie qqf. au fém. (cf. Besch. 1845 et Nouv. Lar. ill.). Il en est [des alouettes] (...) comme la cochevis, qui vivent solitaires et isolées (H. Coupin, Animaux de nos pays, 1909, p. 144).
Prononc. et Orth. : [kɔ ʃvi]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1289 coquevil (Jacquemard Gielee, Renart le Nouvel, 4321, éd. H. Roussel); 1327 cochevis (Watriquet de Couvin, [Tournoi des Dames], 233 ds T.-L.). Orig. inconnue (v. FEW t. 21, 1, p. 229a), domaine pic.; aucune hyp. n'a pu être solidement établie. Bbg. Sain. Sources t. 2 1972 [1925], pp. 43-44.

Wiktionnaire

Nom commun

cochevis \kɔʃ(ə).vi\ masculin invariable

  1. (Ornithologie) Nom de plusieurs oiseaux proches de l’alouette, pourvus d'une crête.
    • Le cochevis de Thékla est légèrement plus petit que le cochevis huppé, sa huppe est plus courte mais plus fournie.
    • Surtout sédentaire, présent toute l’année, le Cochevis se rapproche des habitations en hiver. — (Laurent J. Yeatman, Atlas des oiseaux nicheurs de France de 1970 à 1975, 1976)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

COCHEVIS. n. m.
Nom vulgaire de l'alouette huppée.

Littré (1872-1877)

COCHEVIS (ko-che-vi) s. m.
  • Un des noms vulgaires de l'alouette crêtée, dite aussi alouette de Brie, alouette des chemins, alouette cornue, grosse alouette huppée.

HISTORIQUE

XVe s. Mauvis, mules, chardonneraulx, Cochevis, estournaux, lynettes, Deschamps, Poésies mss. f° 516, dans LACURNE.

XVIe s. Les linottes, cochevis, pies, corneilles, chucas … parlent et chantent, sifflent et imitent la voix humaine, Paré, Animaux, 20. Je dirai avec Simonide que, comme tout cochevy a la houppe sur la teste, ainsy il faut que tout vray amour aye un peu de la jalousie, Maladie d'amour, p. 143, dans LACURNE.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

COCHEVIS. - ÉTYM. Ajoutez : M. Sequelin, de Nîmes, voit dans cochevis une onomatopée, le cri clair et perçant de cet oiseau étant représenté par coklivi, qui en est le nom en wallon ; le cochevis se nomme à Nîmes coquillade (fém.).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

COCHEVIS, s. m. alauda cristata, (Hist. nat. Ornithol.) oiseau plus gros que l’aloüette ordinaire, & dont le bec est plus gros & plus long ; il a près d’un pouce de longueur depuis la pointe jusqu’aux coins de la bouche, la piece supérieure est brune, & l’inférieure blanchâtre ; la langue est large & un peu fourchue à son extrémité ; l’iris des yeux est de couleur de noisette mêlée de couleur cendrée ; il y a au-dessus de la tête une hupe composée de sept ou huit petites plumes, & quelquefois de dix ou douze : l’oiseau peut les élever ou les abaisser, les éloigner ou les rapprocher les unes des autres comme celles de la queue ; les plumes de la hupe sont plus noires que toutes les autres, & ont près d’un demi-pouce de longueur. Le dos est d’une couleur moins cendrée, & n’a pas autant de taches que dans l’aloüette ordinaire ; le croupion n’en a presque aucune. Les grandes plumes de chaque aile sont au nombre de dix-huit, sans compter l’extérieure qui est fort petite & semblable aux plumes du second rang ; les premieres des grandes plumes ont les barbes extérieures de couleur blanchâtre mêlée de jaune ou de roux pâle : les autres plumes sont moins noires que dans l’aloüette ordinaire, & ont un peu de roux pâle même à la partie inférieure. Le ventre & la poitrine sont d’un jaune blanchâtre ; la gorge est marquée de taches comme dans l’aloüette ordinaire ; la queue a un peu plus de deux pouces de longueur, & est composée de douze plumes : les deux premieres de chaque côté ont le bord extérieur blanc mêlé de roux, & quelquefois noir ; la troisieme & la quatrieme sont entierement noires, la cinquieme & la sixieme ont la même couleur que celles du corps. Cet oiseau differe de l’aloüette ordinaire en ce qu’il est plus gros, qu’il a une hupe sur la tête, que la couleur des plumes de son dos est moins marquée de taches, & enfin en ce qu’il a la queue plus courte. Les cochevis habitent le bord des lacs & des fleuves, ils ne volent pas en troupe, ils ne s’élevent pas aussi souvent en l’air que l’alüette ordinaire, & n’y restent pas aussi long-tems. Willughby, Ornith. Voy. Alouette, Oiseau. (I)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « cochevis »

« Visage de coq » parce que la présence d'une crête rappelle la tête d'un coq.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Wallon, coklivi ; namurois, coklouvi. Belon et après lui Ménage font venir ce mot de coq, et vis, visage : figure de coq ; étymologie très peu probable. D'après Grandgagnage, la première partie est en effet coq, et la seconde est germanique : anglo-saxon, lawerk ; hollandais, leeuwerik, alouette ; la forme primitive étant le wallon coklivi, ou namurois coklouvi, desquels le français serait une altération. Enfin Mahn, réunissant le portugais cotovía, alouette, altéré dans l'espagnol en totovía, et le français cochevis, en voit l'origine dans le celtique : bas-breton, kodioch, alouette. Il est difficile de prendre un parti entre ces opinions ; cependant celle de Grandgagnage paraît la plus plausible.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « cochevis »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cochevis kɔʃœvi

Évolution historique de l’usage du mot « cochevis »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cochevis »

  • Ses photos, d'inspiration naturaliste, sont axées sur la faune et la flore régionales et permettent aux visiteurs de découvrir des espèces dont on ne soupçonne pas l'existence dans nos régions, tel l'oiseau nommé cochevis thekla, un spécimen très rare qui vit principalement dans l'Aude et les Pyrénées-Orientales. Dans cette collection de superbes photographies, différents groupes de la nature sont représentés, oiseaux, chenilles, papillons, par les clichés riches en couleurs et parfois insolites d'une jeune artiste au talent très prometteur. Cette exposition est visible jusqu'au 2 février aux heures d'ouverture de l'office de tourisme, de 10 à 12 heures et de 14 à 17 heures le lundi, mardi, mercredi, vendredi. ladepeche.fr, Quillan. Une nouvelle exposition à voir l'Office de tourisme - ladepeche.fr

Traductions du mot « cochevis »

Langue Traduction
Anglais checkmark
Espagnol marca de verificación
Italien segno di spunta
Allemand häkchen
Chinois 复选标记
Arabe علامة الاختيار
Portugais marca de verificação
Russe галочка
Japonais チェックマーク
Basque hautamarka
Corse checkmark
Source : Google Translate API

Synonymes de « cochevis »

Source : synonymes de cochevis sur lebonsynonyme.fr
Partager