La langue française

Cléricature

Sommaire

  • Définitions du mot cléricature
  • Étymologie de « cléricature »
  • Phonétique de « cléricature »
  • Évolution historique de l’usage du mot « cléricature »
  • Citations contenant le mot « cléricature »
  • Traductions du mot « cléricature »

Définitions du mot cléricature

Trésor de la Langue Française informatisé

CLÉRICATURE, subst. fém.

A.− État et condition des membres du clergé. Privilèges de cléricature (Ac. 1835-1932). Synon. clergie(cf. ce mot B) :
1. Voici Quirin [l'un des trois Baillard] en Bourgogne, sous un toit précaire, obligé à des travaux indignes de sa cléricature; ... Barrès, La Colline inspirée,1913, p. 243.
P. métaph. La volonté ne comporte ni privilèges inégalisants ni cléricature exclusiviste (Jankélévitch, Le Je-ne-sais-quoi et le presque-rien,1957, p. 246).
P. méton., rare. Corps des clercs ou des ecclésiastiques. Synon. clergé (cf. ce mot A) :
2. La cléricature catholique fit plus tard sa délectation intérieure de cette littérature mélancolique [les Psaumes] ... Renan, Hist. du peuple d'Israël,t. 4, 1887-92, p. 28.
B.− État et condition des clercs de notaire ou d'officier ministériel :
3. « Je me souviens, avec délices, d'avoir fait mes premières armes dans notre honorable carrière chez ton père, où tu m'as aimé, pauvre petit clerc que j'étais. C'est à ces souvenirs de cléricature, si doux à nos cœurs, que je m'adresse... » Balzac, Le Cabinet des antiques,1839, p. 50.
P. méton. Ensemble de(s) clercs de notaire, etc. :
4. L'étude dans laquelle il [Valmont] travaillait était l'une des meilleures de Paris. Quand j'y entrai, toute la cléricature achevait gaiement un déjeuner frugal en se livrant à des espiégleries d'assez mauvais goût vis-à-vis du petit-clerc, le souffre-douleur du lieu. Reybaud, Jérôme Paturot,1842, p. 106.
Prononc. et Orth. : [kleʀikaty:ʀ]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1429 « condition des ecclésiastiques » (Tut. et curat. des enfants Jehan le Pot, A. Tournai ds Gdf. Compl.); 2. 1781 dr. ([Mercier], Tableau de Paris, Morc. choisis, ch. 96, Procureurs, p. 264, éd. Dentu ds R. Philol. fr., t. 27, p. 224). 1 empr. au lat. médiév. clericatura « dignité de clerc » 1174 ds Nierm., dér. du lat. chrét. clericatus « id. », dér. de clericus (clerc*); 2 dér. de clerc* terme de dr., avec infl. de 1 pour la forme. Fréq. abs. littér. : 32.

Wiktionnaire

Nom commun

cléricature \kle.ʁi.ka.tyʁ\ féminin

  1. État ou condition de celui qui est dans les ordres religieux.
    • La cléricature restait pour un bâtard le moyen le plus sûr de vivre à l’aise et d’accéder aux honneurs. — (Marguerite Yourcenar, L’Œuvre au noir, 1968)
    • Soit, d'abord, le niveau culturel. En 529 le concile de Vaison avait ordonné que les prêtres ruraux éduquassent les candidats à la cléricature. — (Alain Derville, Quarante générations de Français face au sacré: Essai d'histoire religieuse de la France (500-1500), Presses Universitaires du Septentrion, 2006, p. 25)
  2. Ensemble des clercs ou des membres d’un corps ecclésial.
    • C’est ainsi que bien des naïfs pensent passivement que la sociologie, l’histoire du criticisme ou la logistique méritent la gratitude des hommes. Cette croyance annonce le mythe de la cléricature. — (Paul Nizan, Les chiens de garde, 1932, page 5)
  3. État ou condition d’un clerc de notaire ou d’un officier ministériel.
    • Je me souviens, avec délices, d’avoir fait mes premières armes dans notre honorable carrière chez ton père, où tu m’as aimé, pauvre petit clerc que j’étais. C’est à ces souvenirs de cléricature, si doux à nos cœurs, que je m’adresse […]. — (Honoré de Balzac, Le Cabinet des Antiques, 1839 ; p. 155 de l’éd. Houssiaux de 1874)
  4. Ensemble des clercs de notaire ou des officiers ministériels.
    • L’étude dans laquelle il travaillait était l’une des meilleures de Paris. Quand j’y entrai, toute la cléricature achevait gaiement un déjeuner frugal en se livrant à des espiégleries d’assez mauvais goût vis-à-vis du petit-clerc, le souffre-douleur du lieu. — (Louis Reybaud, Jérôme Paturot à la recherche d’une position sociale, 1842, page 106)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CLÉRICATURE. n. f.
État ou Condition de celui qui se prépare à entrer dans les ordres. Lettres de cléricature. Droit de cléricature. Privilèges de cléricature.

Littré (1872-1877)

CLÉRICATURE (klé-ri-ka-tu-r') s. f.
  • L'état, la condition du clerc ecclésiastique. Lettres de cléricature. Après quatre ans de théologie faits comme ils peuvent l'être par obéissance, il quitta la cléricature, et par piété et par amour pour les mathématiques, Fontenelle, Ozanam.

HISTORIQUE

XVIe s. Le roy peut justicier ses officiers clercs, pour quelque faute que ce soit commise en l'exercice de leurs charges, nonobstant le privilege de clericature, P. Pithou, 38.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CLÉRICATURE, (Jurisprud.) Ce qui concerne l’état de cléricature est expliqué aux mots Clerc & Clergé, & ci-après au mot Ecclésiastique ; on parlera seulement ici des priviléges de cléricature. Ces priviléges consistent :

1°. En ce que le clergé forme le premier ordre du royaume ; il est ainsi qualifié dans l’édit du mois d’Avril 1695. Quant au rang de chaque ecclésiastique en particulier vis-à-vis des laïcs, lorsqu’un ecclésiastique fait quelque fonction de son ministere, il précede tous les laïcs ; mais lorsqu’il n’est point en fonction propre à son caractere, son rang vis-à-vis des laïcs se regle par la qualité des personnes & autres circonstances. Voyez Domat, tr. du Dr. public. liv. I. tit jx. sect. iij. n. 47. & suivans.

2°. En matiere criminelle, les clercs peuvent demander leur renvoi par-devant le juge d’église, pour être jugés par lui sur le délit commun ; & lorsque ce renvoi est ordonné, le cas privilégié ne peut être jugé que par le juge royal, attendu qu’il n’est pas d’usage que les juges d’église instruisent conjointement avec les juges des seigneurs, mais seulement avec les baillis & sénéchaux royaux. Ils ne sont sujets en aucun cas à la jurisdiction du prevôt des maréchaux, & les présidiaux ne peuvent les juger qu’à la charge de l’appel ; & lorsque l’affaire se trouve portée au parlement, soit par appel, ou en premiere instance, ils peuvent demander d’être jugés en la grand’chambre, & non à la Tournelle, afin que les conseillers-clercs, qui ne font point de service à la Tournelle, puissent assister à leur jugement. Voyez l’ordonnance de Moulins, art. 41. Celle de 1670, art. 21. L’édit d’Avril 1695, art. 42. Et la déclaration du 5 Février 1731, art. 11. & 15.

3°. En matiere civile, lorsqu’il s’agit d’actions personnelles, les ecclésiastiques ont le privilége de ne pouvoir être traduits que par-devant le juge d’église, sinon le défendeur peut demander son renvoi, quand même le demandeur seroit un laïc. Voyez les lois ecclés. de d’Hericourt, part. 1. ch. xjx. n. 8.

Ils ont aussi le privilége de ne pouvoir pas être contraints par corps pour dépens ou autres dettes purement civiles, si ce n’est qu’il y ait stellionat ou autre délit qui les fasse juger indignes de joüir des priviléges de cléricature. Voyez le traité de la jurisdiction ecclésiastique de Ducasse ; l’édit de 1606, art. 123. & la déclar. du 30 Juillet 1710.

4°. Les ecclésiastiques sont exempts de taille dans tous les pays où elle est personnelle, & ils joüissent du même privilége pour faire valoir une ferme de quatre charrues, pourvû qu’elle soit du patrimoine de leur bénéfice, ou si c’est un bien de famille qui leur soit échu en ligne directe.

Les curés peuvent même prendre à ferme les dixmes de leur paroisse, sans être pour cela sujets à la taille ; mais leurs fermiers sont taillables. Voyez les reglemens rapportés dans le code des tailles.

5°. Ils sont exempts des charges personnelles, telles que tutele, curatele, collecte des impôts, guet & garde dans les villes. Ils sont aussi exempts du logement des gens de guerre, si ce n’est en cas d’urgente nécessité. Ils sont pareillement exempts des corvées personnelles ; mais ils sont tenus des réelles, qu’ils peuvent faire par un tiers. Ils ne sont pas sujets à la bannalité du four, mais ils le sont à celle du moulin & du pressoir. Voyez la Jurisprud. can. de la Combe, au mot privilége clérical, sect. vij.

6°. En matiere d’aides, ils sont exempts des nouveaux cinq sols pour les vendanges, & le vin du crû de leur bénéfice. Ils peuvent vendre en gros le vin du crû de leur bénéfice & de leur titre sacerdotal, sans payer aucun droit de gros & d’augmentation. Ils sont aussi exempts du droit de jauge & courtage, à la vente en gros & à l’entrée pour le vin du crû de leur bénéfice ; & du droit de subvention, à l’entrée du vin du crû de leur bénéfice, pour ce qu’ils en consommeront dans leur maison, pour leur provision. Voyez l’ordonnance des aides, & les recueils de réglemens concernant cette matiere.

Pour joüir de ces différens priviléges, il faut que les clercs soient constitués aux ordres sacrés, ou bénéficiers, ou attachés actuellement au service de quelque église,

Ils sont déchus des priviléges de cléricature, lorsqu’ils cessent de vivre cléricalement ; ce qui arrive lorsqu’ils portent des habits séculiers, ou qu’ils exercent quelque fonction incompatible avec l’état ecclésiastique.

Au reste il est essentiel d’observer que les priviléges accordés aux ecclésiastiques par les papes, ne sont point reconnus parmi nous. Il en est de même de ceux qui leur ont été accordés par les empereurs Romains, à l’exception néanmoins des empereurs qui étoient en même tems rois de France.

Les clercs sont sujets du Roi comme les autres particuliers ; ainsi leurs personnes, & les biens de leurs églises, de même que leurs biens propres & personnels, sont soûmis aux lois du royaume, & doivent contribuer aux charges personnelles & réelles, sauf les priviléges qui leur ont été accordés, qu’ils tiennent tous de la libéralité de nos rois, lesquels peuvent, de la même autorité, étendre quelques-uns de ces priviléges, les interpréter, les restraindre & modifier, même révoquer ceux qu’ils jugeroient à propos, lorsque le bien de l’état le demande. Voyez de Hericourt, loc. cit. Le dictionn. des arrêts, au mot clerc ; & la Jurisprud. can. de de la Combe, au mot Privilege. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « cléricature »

Bas-lat. clericatura, de clericatus, clergé (voy. CLERGÉ).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1429) Du latin médiéval clericatura, du latin ecclésiologique clericatus, qui, lui-même, dérive de clericus (« clerc »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « cléricature »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cléricature klerikatyr

Évolution historique de l’usage du mot « cléricature »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cléricature »

  • Partant de la question de la laïcité qui agite périodiquement le monde politico-médiatique, l’auteur revisite l’histoire des rapports entre la religion et l’Etat en France. Il s’efforce de démontrer que de Hugues Capet à la IIIème République, l’Etat s’est construit en prenant progressivement son autonomie vis à vis de la papauté, quitte à en utiliser les méthodes, comme l’édification d’une cléricature laïque, ou à en singer les rites, comme après la loi de séparation de 1905 qui visait plus à pacifier la relation entre l’Eglise et l’Etat qu’à envenimer une situation déjà délétère. De fait, l’Eglise s’est recentrée sur les âmes et a laissé au “César“ républicain ce qui lui restait de pouvoir temporel. Atlantico.fr, LA RELIGION FRANÇAISE | Atlantico.fr
  • La cléricature l’emporte. Doit-on redouter qu'elle impose une forme de despotisme éclairé, au nom de ses compétences supposées supérieures ?  France Culture, L'éclatement des classes moyennes, menace pour la démocratie ?
  • Si l’on en croit la cléricature médiatique, les enjeux de la COP21 (sigle découlant de l’anglais Conference of Parties) sont de trois ordres : un accord juridiquement contraignant, une réduction des émissions de CO2 et un réchauffement global limité à 2 °C. Même à supposer que les enjeux soient de cet ordre, nous savons d’ores et déjà que les objectifs qui en découlent ne seront pas atteints. En effet, la contrainte juridique est subordonnée à la seule promesse faite par chaque pays de se conformer à l’accord. Quant au fameux « bien en deçà de 2 °C », aucun objectif global chiffré de CO2 n’ayant été inscrit dans le traité, il demeure, au mieux, un vœu pieux. Il s’agit donc, une nouvelle fois, d’une conférence internationale pour rien ou presque. L'Humanité, Le défi environnemental | L'Humanité
  • Né en janvier 1626 à Châlons-en-Champagne d’une longue lignée d’administrateurs de la magistrature, de la cléricature et de l’Église, il étudie auprès des jésuites avant de joindre la fonction publique. Devenu, à 27 ans, intendant des armées auprès d’Henri de La Tour d’Auvergne, il se fait connaître pour ses qualités logistiques et sa capacité de résoudre des problèmes. Radio-Canada, Jean Talon, l’intendant de la Nouvelle-France à la vision ambitieuse | Aujourd'hui l'histoire
  • Kotkin décrit l'affirmation d'une nouvelle stratification sociale. Au sommet, une oligarchie tire son pouvoir des géants du numérique (les GAFA : Google, Amazon, Facebook, Apple). Cette e-oligarchie se distingue des précédentes car elle n'a pas vraiment besoin de la classe moyenne. Elle s'appuie sur ce que Kotkin appelle une nouvelle cléricature, issue des universités, présente dans les médias et aux commandes de l'industrie du divertissement. Ces clercs distillent une idéologie (développement durable, densité urbaine, valorisation de l'amusement), qui serait aux antipodes du rêve américain. Les Echos, Portrait de l'Amérique en 2050 | Les Echos
  • Un musicien ayant souffert de nombreuses fois (c'est mon cas), d'une acoustique d'église inadaptée au répertoire qu'il y défendait, puis qui découvre (dans mon cas, par hasard) que ces grandes caisses de résonnance sont exactement, et merveilleusement, adaptées à un certain répertoire, liturgique et vocal, ce musicien est alors en situation de mesurer l'aveuglement, le sectarisme tragique du laïcisme à la française: il s'agissait, il s'agit toujours d'étouffer la voix de ces magnifiques porte-voix, en leur refusant les moyens de la splendeur liturgique. Une splendeur catholique, une splendeur liturgique, oui, bien sûr. Pourtant, éminemment patrimoniale. Pourtant subventionnable, à ce titre. Eminemment. Bien sûr, par ailleurs, un événementiel "culturel" est maintenue sous perfusion (sans compter tout l'argent distribué, locaux, permanents, projets divers, sous forme de "lutte contre les discriminations", par exemple à ce qu'on pourrait appeler la nouvelle cléricature LGBT. Ou encore, quel argent déversé dans le projet Démos! ). Mais, encore une fois, l'important pour le laïcisme est bien que nos grands vaisseaux catholiques soient réduits à l'état de sépulcres culturels. Le Figaro.fr, Appel d’artistes et d’intellectuels: «Sauvons le patrimoine musical de Notre-Dame!»

Traductions du mot « cléricature »

Langue Traduction
Anglais clericature
Espagnol clericatura
Italien clericature
Allemand kleriker
Chinois 教职
Arabe رجال الدين
Portugais clericatura
Russe clericature
Japonais 聖職者
Basque clericature
Corse clericatura
Source : Google Translate API
Partager